Succès vampirique

Je tiens à préciser que cet article, qui peut paraître un peu incisif pour certain, est une réponse à un ami (article de son blog ici) pour qui j’ai beaucoup de respect. Ne voyez dans ses lignes, aucune colère, haine ou vengeance. Il est de coutume entre nous (et d’autres d’ailleurs !) de dire notre opinion à l’autre et de la défendre. Cet exercice entre nous est une version miniature de la démocratie au fond : échange de paroles et d’idées, argumentation… Je souhaite à bien des gens d’avoir la chance de rencontrer un jour quelqu’un, capable d’être un ami, tout en étant en désaccord sur bien des points. Vous trouverez ma réponse peut être dure mais je sais qu’il le prendra bien… Ca me rappelle des débats enflammés lors de soirée ou d’après-midi ! Une amitié peut être riche de bien des choses… Y compris d’oppositions fortes ! Sur ce, bonne lecture !

Tout succès s’accompagne de gens qui aiment et de gens qui n’aiment pas. Certains parce qu’ils auront lu, d’autres parce que ce genre de livre n’est pas leur genre, d’autres encore par principe. Ces derniers créent donc des critiques inutiles. Car là où la critique peut être constructive et intéressante on sait d’avance chez eux que tout sera mis en oeuvre pour enfoncer. Là où on peut se contenter de dire qu’on n’aime pas, ils affirmeront que personne ne peut aimer un truc pareil si il est sain d’esprit. C’est dommage mais bon…

Alors Twilight bien évidemment n’a pas échappé à la règle. Encore une fois, j’ai fui ce succès immense de la littérature jeunesse, pas certaine d’avoir envie de lire cela. Et puis, une amie (grande lectrice aussi) m’a dit « Tu sais j’ai vu le premier film c’est pas si mal. Je l’ai, je te le passe tu verras bien. » Soyons curieuse, car après tout, si on n’est pas curieux de tout, on n’est plus surpris de rien ! Après avoir vu le premier film, je me suis dis qu’effectivement il y avait du potentiel et que l’idée de base était plutôt originale. Je me suis donc lancée dans la lecture, non pas d’un seul tome, mais des quatre. Car ne lire qu’un quart d’une oeuvre et dire « C’est nul. »c’est dire que seulement un quart est nul au final. Car peut-être que les 3/4 restant sont biens. Bref. J’ai été surprise en bien et en moins bien.

En bien tout d’abord : l’idée en elle même est vraiment originale, bien développée, l’auteure va jusqu’au bout de son idée et l’exploite de telle manière que le tome 4 est une fin. Oui j’ai aimé cette histoire d’amour impossible et pourtant tellement vraie. Ce qui m’a impressionné c’est la qualité de la description des sentiments éprouvés par les protagonistes. On sent que l’auteure a intégré chacun de ses personnages et les maîtrisent à merveille.

Le moins bien ? La traduction. Elle est minable. Je conseille aux personnes intéressées comprenant bien l’anglais de lire la VO. La traduction est informatique et non retravaillée. On se retrouve ainsi avec des expressions françaises mal utilisées ou mal traduites. C’est du massacre d’oeuvre soit dit en passant… Si Stephenie Meyer savait lire le français elle ferait une crise cardiaque. Mais bon… Et je parle pas des fautes d’orthographe basiques semées dans tous les livres. Et oui j’ai aimé malgré tout ! C’est pour dire la puissance de l’attrait de l’histoire !!!

Alors replaçons quelques petites choses à leur place : tout d’abord, ça reste un livre pour adolescents. Par conséquent, si vous vous attendez à quelque chose d’adulte allez voir un autre rayon. Ensuite j’ai pu lire que ça ne valait pas Anne Rice. Alors j’ai lu Anne Rice. J’ai lu notamment « Entretien avec un vampire » que j’ai beaucoup aimé. J’ai aussi tenté de lire « Lestat le vampire » que j’ai trouvé soporifique. Alors certes, Anne Rice est très douée dans son domaine, mais elle n’a pas l’exclusivité des livres sur les vampires (tout comme Bram Stoker) et elle n’a rien inventé de romantique dans ses livres. Elle préfère décrire le côté peut-être « réaliste » de la vie d’un vampire. Ca n’a donc rien à voir. Et Anne Rice n’est pas dans les rayons jeunesse à ma connaissance… Donc comparons ce qui est comparable.

Enfin je répondrai à un ami qui a commencé à décrire Bella comme un stéréotype de « femme à la maison, mari au boulot ». Je pense que le fait que l’on est révélé que Stéphenie Meyer est mormon a déchaîné les foules. Alors je ne vais pas commencer à reprendre tout le livre pour montrer qu’il se trompe à mon sens. Je ne dirai que deux petites choses. Tout d’abord, je ne trouve pas ça nécessairement dévalorisant d’être femme au foyer du moment que cela est voulu par la femme. Ensuite, dire que Bella est stigmatisée en prenant un bout de phrase par-ci, par-là dans un livre ça ne rime à rien. Ainsi si je dis d’un auteur qu’il est pervers parce que j’ai pu lire « bite » dans son livre et qu’en réalité il dit que « le bateau du héros est attaché à une bite d’amarrage du port » ma critique tombe à l’eau. Donc si il avait précisé que Bella fait la cuisine car son père l’emmène au resto quasiment à chaque repas parce qu’il ne sait pas cuisiner, ou que si il essaie de faire des pâtes elles sont collantes et immageables, je pense qu’on saisit mieux pourquoi Bella fait ce qu’elle fait. Je trouve qu’à côté de ça, Bella est plutôt indépendante et sait ce qu’elle veut… Je ne vais pas m’attarder sur cette critique que je trouve infondée.

Je n’ai pas cherché à défendre à tout prix ces livres, juste à remettre à mon sens, quelques petites choses à leur place, c’est du moins mon sentiment. Ne pas tout mélanger. Ne pas oublier que Twilight c’est avant tout une romance bien écrite, où l’amour exprimé dedans nous fait réfléchir sur l’amour que nous sommes capables de donner, sur celui que l’on vit au moment actuel. On ne peut enlever à l’auteure ce fait indéniable qui est qu’elle a réussi à décrire une passion dévorante entre deux êtres, une passion amoureuse qui enrichit les protagonistes. Twilight c’est une histoire d’amour avant toute chose, qui s’adresse à des adolescents ou à des adultes qui ont encore une part d’adolescence en eux, qui ont envie de croire à cet amour immense, à l’existence de cette passion amoureuse…

Attention ! A ceux qui souhaitent lire cette saga, ne lisez pas les synopsis au delà du premier, sinon vous risquez de découvrir quelques petites informations…

TOME 1

=> Bella a 17 ans. Elle est fille de parents divorcés. Elle a décidé de partir vivre chez son père à Forks. Elle troque le beau temps de Phoenix pour la pluie et la grisaille… Mais ce qu’elle ignore c’est qu’elle va trouver beaucoup, beaucoup plus que de la pluie dans cette ville. Elle va rencontrer une famille. La famille Cullen… Qui lui parait quelque peu étrange…

TOME 2

=> Alors qu’elle croit enfin vivre quelque chose d’exceptionnel, Edward s’en va de Forks après avoir prononcé de terribles paroles. Bella sombre dans la dépression avant de découvrir une nouvelle amitié avec Jacob, le fils de Billy, ami de son père et indien qui vit dans la réserve de La Push. Jacob, dont elle va découvrir le terrible secret, va lui redonner l’envie de vivre et elle va s’épanouir de nouveau quand soudain une terrible nouvelle lui parvient. Par amour, elle est prête à tout.

TOME 3

=> Bella est divisée. La Bella d’Edward et la Bella de Jacob. Sait-elle vraiment laquelle des deux elle souhaite être. Est-elle sûre du choix qu’elle a fait ? Alors que toutes ces questions l’assaillent, les soucis s’accumulent et la menace des Volutri, de Victoria et Laurent, pèse sur Bella et ses histoires.

TOME 4

=> Son choix est fait, l’avenir s’annonce merveilleux. C’est sans compter sur les surprises du destin… Edward va se retrouver face à une terrible conséquence, un imprévu fort difficile à gérer et c’est, non sans surprise, qu’il va trouver une forme de soutien en… Jacob. Jacob qui va pour Bella, allait à l’encontre des siens.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s