Princesse en pays froid

Après Millénium, me voilà à lire « La Princesse des Glaces » de Camilla Läckberg. Auteur différent certes mais maison d’édition similaire. J’espère donc un très bon polar, ce que me confirme l’amie qui me l’a prêtée ! Vous avez remarqué le don gnomique ? Je me fais prêté de tout ! Bref, me voilà donc plongée dans un coin décidément froid, la Suède ! Hé oui tout comme Millénium, ce roman se déroule dans le froid de la Suède dans des villages dont je vais m’épargner l’écriture si vous le permettez… Seul défaut d’ailleurs de ces polars nordiques, on survole certains nom et on ne cherche surtout pas à les prononcer !!

→ Voilà donc Erica Falck, une biographe renommée, qui retourne dans son village natal pour régler quelques soucis familiaux. C’est alors qu’elle découvre son ancienne meilleure amie dans sa baignoire les poignets tailladés et complétement gelée. Patrick Hedström, quelque peu amoureux d’Erica, se retrouve charger de l’enquête. Très rapidement, Erica écarte la thèse du suicide et s’oriente vers celle du meurtre, entraînant dans son sillage, sans trop de difficultés, Patrick. Elle se lance dans l’enquête, au début, en parallèle de Patrick, puis en collaboration avec celui-ci. Mais c’est un long chemin semé d’embûches qui les attend pour les emmener vers la vérité.

Voilà donc en quelques lignes le résumé de ce polar bien sympathique. Je vais commencer par m’attarder sur les personnages. On s’attache beaucoup à Erica, extrêmement naturelle et simple. Quand on est une femme, on se dit que l’auteur a du mettre beaucoup de son expérience personnelle dans ce personnage ! Parce qu’Erica veut séduire, elle a honte d’avoir du poil sous les bras, mets une culotte super moche mais qui rend le ventre plat pour le repas et la troque contre un sous-vêtement très sexy juste avant de se lancer dans le déshabillage. Elle cherche pendant deux heures ce qu’elle va se mettre, se dit que c’est un repas cool avec un ancien copain, mais met les petits plats dans les grands. Bref, c’est une femme ordinaire qui nous ressemble ! Elle a les mêmes petits tracas que nous et je crois que ça fait partie des choses que j’ai beaucoup aimé. On s’identifie très bien au personnage et on arrive à s’imaginer à sa place sans aucune difficulté. Elle a un sacré caractère mais se retrouve impuissante à aider sa propre sœur… Elle est plus qu’un personnage, elle est humaine. Camilla Läckberg croque avec beaucoup d’humour et de finesse des personnages complexes et sympathiques. Les personnages secondaires ne sont pas en reste, Patrick Hedström au premier plan. Flic intègre, honnête et consciencieux, placé sous l’autorité d’un horrible chef que l’on bafferait bien, il se révèle être une pièce dominante de l’histoire, notamment par son lien particulier avec l’héroïne ! Il est aussi peu sur de lui, qu’Erica d’elle. L’échec de son premier mariage est sans doute une des raisons de son manque de confiance en lui. Il est agréable de le voir douter de lui même et d’être à la fois surpris de sa nouvelle relation avec Erica qui lui apporte beaucoup. On le voit évoluer et c’est très agréable.

Pour ce qui est du scénario, c’est un quasi sans faute. Dès le début, l’intrigue est posée et nous semble assez spectaculaire. Erica est interpellée par un vieux monsieur qui lui dit qu’une jeune femme est morte et quand elle se rend sur le lieu de l’événement c’est son ancienne meilleure amie qui gît dans la baignoire. Ce qui remue le quotidien quelque peu morose de l’héroïne ! Et la voilà à se lancer dans une enquête périlleuse, surtout quand un deuxième corps est retrouvé, un peintre clochard pendu à son plafond, qui semble dans un premier temps ne rien à voir avec la mort de son ex-meilleure amie.  Et voilà que tous les fils s’emmêlent au fur et à mesure de la progression de l’enquête. Plus elle avance, plus on en apprend, moins on comprend ! L’auteur laisse quelques petites choses secrètes, ainsi Erica découvre un correspondant téléphonique, elle est choquée par le numéro qu’elle entend… Que nous ignorons jusqu’à ce qu’elle aille voir la personnage à l’origine de cet appel !! De bout en bout, le suspense est présent, on reste en haleine et quand – enfin – les fils commencent à se démêler nous voilà propulser dans une histoire glauque mais qui sonne terriblement vraie… Erica, par son enquête, va découvrir des secrets, et apprendre à connaître les gens de sa bourgade qu’elle pensait déjà avoir bien cernée. Comme quoi, on ne connaît pas toujours bien les gens que l’on côtoie…

J’ai dis quasi sans faute hein ? Et oui, je suis restée un peu sur ma faim. J’aurai aimé en savoir un peu plus sur le déroulement de la fin de l’enquête. Mais je tempère ! Il y a une suite que je n’avais pas sous la main ! Je sais juste que l’héroïne demeure et que son histoire évolue…

Bref, un bon polar bien ficelé, des personnages et des lieux très bien décrits, un bon moment de détente, et je crois que je vais me laisser tenter par la suite !!

Publicités

2 réflexions sur “Princesse en pays froid

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s