Superboy, un « superman » né dans une éprouvette…

Bonjour à tous.
Je vais vous parler aujourd’hui de comics sorti il y a quelques temps (le 12 Octobre, oui je ne suis pas très à jour…).

Superboy #2 est à l’honneur cette semaine. Pour situer un peu, Superboy, c’est pas la jeunesse de Superman. Oubliez Clark Kent ou Smallville.
Ici, on a droit à un personnage un peu moins conventionnel : Il s’agit d’un clone de Superman. On ne sait pas encore trop ce qu’il est dans ce relaunch, mais dans l’univers DC classique : c’est un clone de Superman ET Lex Luthor. Il s’appelle Connor Kent, et essaye d’apprendre à vivre malgré son statut de clone, et sa paternité avec Luthor.
Le récit est écrit par Scott Lobdell (connu pour Teen Titans) et dessiné par R.B. Silva.

Couverture de Superboy #2
Il a l’air mignon lui…
Pour l’instant, ce numéro ne présente pas un stade encore avancé du personnage. En gros, il vient juste de sortir de son éprouvette de clonage et va pour la première fois sur le terrain. Crée par l’organisation N.O.W.H.E.R.E, qui reste en marge du gouvernement, on veut tester ses capacités en vue de l’utiliser à des fins plus « militaires ». Le comics est assez bien écrit, et présente un personnage neuf, vide d’histoire et de mémoire (on lui a quand même implanté des connaissances dans le cerveau, facile…), qui doit apprendre à faire des choix et à gagner une personnalité. Un exercice pas évident.
Sa première mission sera de se confronter à des activités meta humaine sur un des nombreux site de l’organisation. En gros, ça va bastonner sévère.

 

Page 01
Ouch ?

 

La caractérisation du personnage est jusqu’ici assez bonne, même si ce numéro 2 se concentre un peu plus sur les compétences du bonhomme plus que sur son caractère (il faudra lire le numéro #1 pour ça, qui est aussi pas mal du tout).
Seul défaut du titre, les dessins qui sont un peu fades par endroit… et on a un peu de mal à piger par moment.
Page 02
Même pas peur !

 

Mais le tout se laisse lire agréablement et promet un développement du personnage assez intéressant. A noter que le titre intègre des personnages DC et Vertigo déjà connu des habitués notamment Rose Wilson (aka Ravager) qui bosse pour N.O.W.H.E.R.E et va sur le terrain avec Superboy. Le titre se rapproche aussi d’une autre série DC, Teen Titans. Les scénarios seraient plus ou moins lié. A voir.

 

Une bonne lecture.________

Pour le reste, nous avons :

Batman et Robin #2 :
Bruce s’interroge un peu plus encore sur le comportement de son fils Damian (actuellement sous le masque de Robin donc), qui psychologiquement, serait pas loin d’être un tueur sans scrupule… Après tout, il a été élevé par la Ligue des Assassins, sa mère étant Thalia et son grand père Ras Al Ghul.
Bruce regrette ses fréquentations du passé et se fait un pied d’honneur à remettre son fils sur le droit chemin. Mais autant dire qu’il est pas très doué.
Ici on se fiche un peu de l’intrigue secondaire et on se concentre sur les personnages et leur relation. La caractérisation est pas trop mal fichue bien qu’un peu convenue. Maintenant, on peut faire confiance à Tomasi pour donner de la force à tout ça dans les prochains numéros.

Green Lantern #2 :
Johns continue son histoire, qui n’est pas du tout accessible pour les nouveaux lecteurs, laissant quasiment la continuité intacte pour les Green Lanterns. Sinestro essaye de convaincre Hal Jordan de le suivre pour qu’il récupère son anneau. On ne sait pas trop quels sont ses plans à long terme, mais à court terme, il veut se débarrasser de son anciens corps : les Yellow Lantern, qui incarnent la peur (c’est la volonté pour les Green Lantern). Ils ont mis son monde en esclavage, et il compte bien montrer qu’il est encore maitre de la situation. Je vous passe les détails qui l’ont amené à redevenir Green Lantern, mais Sinestro est depuis un moment maintenant un ennemi de Hal Jordan. Et récemment, il a récupéré l’anneau de ce dernier, contre sa volonté : il ne voulait pas redevenir Green Lantern. Bref, c’est cool pour qui aime l’univers et le connait déjà, les autres, passaient votre chemin.

Batgirl #2 :
Barbara Gordon essaye toujours de lutter contre ses peurs et affronte de nouveau ce nouveau méchant surnommé « The Mirror ». Ce dernier lui en veut personnellement, et le combat n’est pas près d’être gagné. C’est bien mené, bien écrit, bien pensé… reste toujours la question du « pourquoi Barbara peut remarcher » qui reste en suspend, et on nous reparle encore de miracle… ce qui est moyennement acceptable au vue de ce qu’était le personnage quand elle était Oracle. A voir si l’histoire se développe encore…

Pour le reste, en vrac :
Batwoman brille toujours autant par sa qualité. L’intrigue se poursuit et gagne encore en profondeur. Je vous en reparlerais plus amplement à la fin de l’arc je pense (sinon vous pouvez toujours relire ma review du mois dernier dessus).
Demon Knights, ou DC dans l’univers médiéval, continue aussi sur sa lancée. C’est plutôt fun, bien que pas extraordinaire. Y’a des dragons, de la magie noir, ce genre de truc. On s’amuse.
The Shade, nouvelle mini série en 12 numéros qui parait ce mois-ci propose une histoire d’un James Robinson en forme (je n’aime pas l’auteur mais bon, j’avoue que pour le coup il a su m’accrocher) qui nous pose une bonne caractérisation et un cliffhanger de malade digne d’une « grande » série américaine.
Resurrection Man m’a un peu largué ce mois-ci. Le souffle de la découverte s’estompe et j’attends un peu plus sur ce personnage et ses aventures… Mais ça reste très correct attention !

Et quelques couvertures…
Batman And Robin #2Green Lantern #2Batgirl #2Batwoman #2
A bientôt !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s