Leïlan – Magali Ségura

   Mon coeur se serre, je quitte Leïlan, Le Pays des Illusions. Le mot FIN me rend triste, je perds des amis en fermant ce livre : Axel en premier lieu, l’un des personnages principaux, beau jeune homme du Royaume de Pandème. Mais aussi Eléa, le Masque, la Fille aux yeux bleus, les amalyses, Erwan, Sélène, Ophélie, Ceban, Sten, Estelle… La féérie de ce monde m’a envoûté tel un sortilège dont j’ai bien du mal à me défaire. Mon âme d’enfant a trouvé son bonheur en lisant ce roman mêlant fantasy et le récit de cape et d’épées. Dans la critique présente au dos du livre, on peut lire que c’est un mélange de Robin des Bois et de Princess Bride. Je ne connais pas le second mais je suis une grande fan du premier. Il est vrai qu’on retrouve un peu de Robin des Bois mais dans une monde fantastique développé, fourni, recherché. Magali Ségura marie avec brio l’épée, l’arc, une corne d’abondance féérique, la présence d’un être chimérique… Un très beau coup de plus que j’ai aimé et c’est peu dire !

=> Axel est un messager de Pandème qui se rend au sein du Royaume de Leïlan, surnommé le Pays des Illusions. Il doit délivrer un message à une personne peu accessible. Mais depuis qu’un malheur a frappé la famille royale, on ne sait plus rien de ce pays. Axel va découvrir un peuple sous la coupe du tyrannique Duc d’Alekant, aidé par Le Maque et la Fille aux yeux bleus. Mille péripéties l’attendent, loin de ses tranquilles missions habituelles, il va devoir combattre mais il va également rencontrer l’amour. Sans compter les nouvelles amitiés qui vont naître de cette visite dans ce pays.

   Je suis une grande romantique alors évidemment Axel ne pouvait que me plaire avec son cœur plein d’espoir à trouver l’amour. Son caractère fonceur, son courage et sa gentillesse sont autant de qualités qu’on aime retrouver chez nos héros. Enfin pour ma part, j’aime les héros qui ont de la « consistance » et Axel en a. Il ne pouvait donc que me plaire ! Tout comme le Masque, la Fille aux yeux bleus et Eléa. Tout en ayant une base « simple », l’auteur joue avec les quiproquo, emmêle ses personnages et leurs sentiments pour épicer le déroulement de son histoire. On retient de crier tantôt sur l’un, tantôt sur l’autre pour lui dire que ce qu’il croit est faux ! On enrage de les voir si aveugle. Mais ce genre de réaction est tellement réaliste que je félicite l’auteur de parvenir à nous happer ainsi. On est de tout cœur avec les personnages, immergé dans l’histoire. Mon enthousiasme m’emporte, je vais essayer d’organiser un peu ma critique.

– Les descriptions, le monde de Leïlan : Sans conteste le point fort du récit. Ça n’est pas le gros paquet lourd dans un paragraphe où tout est dit d’un bloc. Là c’est saupoudré, tout est dit indirectement. Au même titre que les personnages eux même, on se fait une idée des décors au fil des pages. Au delà des personnages c’est tout l’univers qui est décrit avec beauté et précision : les bois obscurs, la forêt interdite, les Monts Pétrifiés, autant de lieux merveilleux que j’ai découvert avec plaisir et dont je serai bien jamais partie ! L’auteur instaure des ambiances parfois chaleureuses, étouffantes, parfois humide et froide pour mieux nous mettre dans l’ambiance du moment. On se sent comme chez soi quand les personnages sont biens et on ressent le même mal être qu’eux dans les endroits désagréables. On vit au gré des sensations ressenties par eux grâce au talent descriptif de l’auteur.

– L’univers : l’auteur crée des « choses », des bêtes inconnus au milieu d’êtres plus communs. Les descriptions sont là encore essentielles mais surtout j’admire l’imagination foisonnante de l’auteur qui crée des sariclès, des amalyses ou encore des charatons, mélange de chat et de rat donnant un petit démon bien utile dans certains cas. Le coup de maître revient pour moi aux amalyses que j’ai adoré. Pourtant c’est tout bonnement indescriptible ! Je vous laisse le soin de lire celle de l’auteur, la seule valable !! Un univers riche en féérie  qui plaira aux amateurs du genre. Sans compter que ce monde a l’air drôlement vaste ! L’auteur met l’eau à la bouche, moi aussi j’aimerai partir visiter « ces mondes » comme elle dit ! Les Pays d’Oye, les Déserts bleus… Des noms enchanteurs qui donnent sacrément envie !

– Les personnages : Ils se dévoilent petit à petit, laissant aux lecteurs le soin de les apprécier petit à petit. Je ne vais pas révéler leur histoire, ce serait gâcher votre futur plaisir de lecture… Autour des personnages principaux dont j’ai déjà un peu parlé – Axel, le Masque, La Fille aux yeux Bleus, Eléa – l’auteur crée et use de personnages secondaires tout aussi intéressants : Princesse Eline, Korta-le-Fourbe… Mais c’est sans conteste Erwan et sa femme Sélène qui sont les plus travaillés surtout que dans l’édition des 10 ans de Bragelonne que j’ai acheté, à la fin vous avez une nouvelle « A Chloé » qui raconte l’histoire de ce couple atypique. Même les enfants son étoffés et bénéficient d’une histoire travaillée notamment Chloé et Tanin. On éprouve beaucoup d’affection pour eux. Jerry est également minutieusement élaboré. A côté de la « simplicité » d’Axel et des autres, Jerry dénote. Il tranche totalement et il est de loin le plus intéressant et ce jusqu’au bout. Je l’ai beaucoup aimé, il est très loin de la « naïveté » agréable des autres. Maître d’armes, lié au Masque, plein de secrets, il a sa manière de voir les choses et il évolue en marge des autres. Personnage secondaire d’importance il apporte une grande touche de maturité face aux sentiments convenus (mais non dénués d’intérêt) des autres personnages.

  Dans l’histoire on retrouve de grands thèmes tel que l’amour, le sacrifice, l’amitié, la tolérance mais aussi la lâcheté, la vengeance. Les personnage s’interrogent sur les sentiments humains avec perspicacité. On les voit évoluer au gré des réponses qu’ils vont obtenir. Et la trilogie se déroule avec fluidité, on arrive trop vite à la fin…

   Vous l’avez compris, j’ai aimé du début jusqu’à la fin ! Je n’ai qu’une envie : retourner auprès d’Axel et des autres pour découvrir les mondes avec eux. En attendant, pour les amateurs de fantasy, jetez-vous dessus !!!!

Bonne lecture !

Publicités

4 réflexions sur “Leïlan – Magali Ségura

  1. Freytaw 3 juillet 2012 / 10 h 30 min

    Il est vrai que cet univers m’a l’air riche et sympathique !
    Il existe d’autres bouquins qui s’y passe ou c’est juste cette trilogie ?

    • Maêlle 3 juillet 2012 / 11 h 22 min

      Un univers très riche, je te le confirme. Et Jerry serait tout à fait à même de te plaire mais je pense que tu trouveras les autres un peu trop niais à ton goût mais à voir.
      J’ai vu qu’en mai de cette année, elle avait sorti le tome 1 d’une nouvelle série : Eternité, T1 – Le prix d’Alaya mais j’ignore si ça se passe dans le même monde… Je vais aller voir ça et je te le dirai !

  2. Gaëtan 30 octobre 2012 / 15 h 51 min

    A priori, ce n’est pas forcément le livre qui pourrait me plaire…
    Et pourtant, je l’ai lu il y a quelques temps déjà et je l’avais beaucoup apprécié. Comme tu le dis, autant l’univers, que les personnages, ou encore l’histoire arrivent à être cohérent et intéressant.
    Et au final, ce côté « sentimentale » qui aurait pu « gêner » est très réussi et apporte une touche d’espoir au texte…

    • Maêlle 5 novembre 2012 / 9 h 26 min

      Effectivement, ça m’a surpris que tu me dises l’avoir lu… T’es sur, tu confonds pas ? 🙂
      Trêves de plaisanteries ! Il est clair que là où on pourrait craindre une histoire d’amour « gnangnan chamallow » comme dirait une amie à moi, on se trouve face à quelque chose de plus original et surtout qui n’est pas le seul intérêt de l’histoire. Elle n’a pas écrit UNE histoire d’amour mais DES histoires d’amour, d’amitié, de pays en mains avec un tyran… Et surtout elle fonde tout sur des personnages travaillés et intéressants. Bref, elle élargit son horizon, ce qui est extrêmement appréciable pour le lecteur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s