L’oiseau de mauvais augure – Camilla Läckberg

   Voilà une lecture de 2013 qui malheureusement n’a pas été chroniquée en temps et en heure… Je me retrouve à vous en parler, plus par principe, que par réelle conviction d’apporter quelque chose de constructif car depuis… Des pages ont été tournées ! Toutefois, il me tenait à cœur de vous en parler, parce que cet auteur a le mérite de maintenir une série dont la qualité ne faiblit pas au fil des tomes. Cela valait la peine d’être signalé. D’où ma farouche volonté de vous en parler, même si ce n’est que sur quelques lignes… Et il est souvent difficile de chroniquer chaque tome d’une série surtout quand ils nous semblent tous de qualité égale.

   Si vous n’avez pas lu cette série, que vous souhaitez la lire, je préfère vous avertir qu’en chroniquant chaque tome, je suis amenée à révéler des événements liés à la vie des personnages principaux qui évoluent au gré de ces derniers. Donc vous risquez d’en apprendre plus que ce que vous souhaitez !

L'Oiseau de mauvais augure

   Nous retrouvons les mêmes personnages et l’auteur ne change pas une recette qui fonctionne très bien. Depuis La princesse des glaces, j’ai eu l’occasion de lire, Le prédicateur et Le tailleur de pierre. L’oiseau de mauvais augure est donc le quatrième tome de cette série venue du nord. Série qui suit son petit bonhomme de chemin. Rien ne change : toujours le même poste de police pour Patrick, la même maison à Fjallbacka. La sœur de Erica dont le destin vire au tragique à la fin du tome précédent, occupe sa place, d’abord avec discrétion puis elle s’impose de plus en plus. J’ai apprécié de voir ce que l’auteur a fait de ce personnage au départ très en périphérie de la vie de notre Erica. Dan, l’ami divorcé qui peine à s’en sortir, reste toutefois la bouffée d’oxygène de la maison où nous passons toute une partie du récit… Tout le temps que nous ne passons pas au commissariat en somme ! Maja, la fille d’Erica et Patrick, grandit et nous nous prenons d’affection pour elle au travers des différents personnages masculins qui sont fous d’elle. 

   Quand vous quittez ce cocon familial rassurant et chaleureux, c’est pour être projeté dans l’enquête de Patrick. Ou plutôt dans les enquêtes. Tout d’abord, une femme est retrouvée morte au volant de sa voiture avec un taux d’alcool dans le sang exorbitant… Surtout pour quelqu’un qui ne boit jamais. Patrick va tâcher de faire le lien et de comprendre, suivant son instinct plus que jamais, cette affaire lui en rappelant une similaire. Mellberg, son chef, dont on peut toujours admirer l’idiotie abyssal, se révèle un peu moins bête que précédemment en accordant à Patrick une confiance qui nous ferait presque l’apprécier. Il va se révéler également plutôt bon en terme de communication avec les médias, ce qui va s’avérer être un véritable challenge car la petite ville de Tanumshede s’apprête à accueillir une émission de télé-réalité. Réalité qui va devenir morbide avec la survenance d’un cadavre, celui d’une participante. Les ennuis ne font que commencer, et ceux qui pensaient tirer profit d’une telle émission vont s’en mordre les doigts. On a presque envie de dire : tant mieux.

   Camilla Läckberg décrit avec une précision déconcertante les mentalités qui animent les différents protagonistes, notamment ceux de l’émission. Le cynisme, la moquerie, l’intolérance, la méchanceté, tout est bon pour se faire remarquer dans ce genre d’émission où l’éphémère célébrité broie les participants. Pour être populaire tous les coups sont permis, mais en échange, qu’apporte cette popularité ? De la reconnaissance pour des gamins perdus qui en manquent de toute évidence. Mais quand les caméras cessent de filmer, que tout s’arrête, que deviennent-ils ? Les mêmes enfants qu’auparavant avec les mêmes angoisses, les mêmes peurs, et finalement rien n’a changé, si ce n’est qu’ils ont parfois encore une pire image d’eux-mêmes. C’est ce monde là que l’auteur nous décrit au travers de son roman. C’est plutôt poignant et on s’attache finalement à ces jeunes totalement « paumés ». Peut-être pas à tous, mais certains m’ont marqué et j’en ai apprécié d’autres. Les différents caractères mis en place par l’auteur permet aux lecteurs d’avoir un véritable panel qui tend à donner à cette émission une idée proche de la réalité.
   Deux enquêtes donc, qui vont occuper Patrick. Beaucoup l’occuper. Beaucoup trop au goût de la future mariée.

   Hé oui ! Nous l’avions presque oublié celui-ci. Heureusement qu’Erica peut compter sur sa sœur et Dan pour faire face à tous les préparatifs qui lui incombent. Un peu anxieuse (ça peut se comprendre) et quelque peu déprimée par la tâche qui l’attend, Erica est égale à elle même ! Elle n’apparaît d’ailleurs que dans ce parallèle, finalement Patrick parlera peu avec elle de son enquête. J’ai trouvé à nouveau que son rôle se réduisait de plus en plus au profit de celui de Patrick. Pas que ce dernier soit inintéressant, mais je trouvais la complémentarité des deux au début, beaucoup plus sympa, et sûrement plus équilibrée. Néanmoins, la fin de ce tome suggère que Erica reviendrait sur le devant de la scène. Et ce serait avec plaisir qu’on la retrouverait bien notre écrivaine qui n’écrit plus ! Je prends mon mal en patience et j’imagine que l’auteur va nous la faire revenir en grande forme dans le prochain tome…

   Ce fut donc un nouveau tome dans la lignée des précédents : un scénario complexe distillant un suspense magistral, une galerie de personnages totalement maîtrisée. L’écriture demeure toujours aussi fluide, limpide, les pages se tournent toujours aussi facilement. Camille Läckberg ne change rien en continuant à intégrer au fil de l’histoire des passages relatifs au(x) tueur(s), ce qui ne fait qu’attiser notre curiosité. J’admire sa capacité à diriger tout cela de main de maître, ne nous en dévoilant jamais plus que nécessaire.
   A suivre…

Bonne lecture !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s