Légion – Brandon Sanderson

Nul doute que le challenge de Lune, le JLNN, m’a permis d’intégrer dans mon repérage littéraire les ouvrages de nouvelles. Alors Légion de Brandon Sanderson a tout naturellement attiré mon regard. D’abord c’est le nom de l’auteur qui m’a interpellé. J’ai lu de lui Elantris dont je garde un puissant souvenir de lecture. Ensuite le résumé n’a fait que confirmer mon choix !! Hallucinations, folie, enquête… Tout pour me plaire. Alors j’ai plongé dans ce livre pour un court mais intense moment de lecture que je souhaite partager avec vous.

légion

   Stephen Leeds est surnommé Légion. Cet homme possède un cerveau capable de générer plusieurs hallucinations, qu’il peut appeler et avec lesquelles il vit, pour le meilleur et pour le pire. Grâce à ces hallucinations, Leeds vit confortablement et est régulièrement consulté pour des conseils divers et variés. Un jour, une société fait appel à lui pour retrouver un scientifique ayant créé un appareil photo extraordinaire capable de prendre des photos du passé.

   Voilà un résumé qui met l’eau à la bouche et nous pousse à ouvrir très vite ce livre ! Dès le début c’est une réussite. La plume est parfaite, le ton incisif vous embarque immédiatement dans la vie singulière de Stephen Leeds. Une vie singulière mais loin d’être triste ! Stephen est passionnant, un personnage central parfaitement maîtrisé qui donne au récit toute sa profondeur. En effet, Stephen est parfaitement conscient de sa « pathologie » : il est conscient que les autres ne peuvent pas voir ses hallucinations qu’ils considèrent comme telles. Mais cela ne l’empêche pas de traiter ces dernières avec le même respect que pour un être « réel ». Nous ne sommes pas face à une apparition magique bien que l’idée nous effleure puisque Stephen voit ses apparitions et interagit avec elles, mais bien à des hallucinations. Décrite en quelques lignes, chacune a une personnalité propre et elles apportent toutes quelque chose à Stephen : une nouvelle idée, un autre point de vue, un savoir précis. A chacune une spécialité venant fournir à Stephen les informations dont il a besoin. C’est grâce à elles qu’il est si efficace… Mais on ne peut s’empêcher de penser qu’il faut un cerveau extrêmement développé pour gérer autant d’hallucinations !

   L’auteur développe les hallucinations de Stephen tout au long de l’histoire avec des particularités parfois drôles : certaines hallucinations « savent », ont conscience qu’elles en sont et d’autres réfutent cette idée et imaginent être des personnes de chaire et d’os… Loufoque jusque dans les moindres détails mais parfaitement cohérent, logique et fluide. Le récit ne souffre en rien des multiples personnages gravitant autour de Stephen. Les dialogues sont suffisamment bien écrits pour nous permettre de suivre les discussions de chacun. Imaginez un dialogue entre deux personnages « réels » et trois hallucinations, cela peut sembler compliqué, et pourtant il n’en est rien. L’auteur n’oublie jamais son lecteur.

   En une centaine de pages, Brandon Sanderson nous distille également les différentes théories qui gravitent autour de cet homme étrange mais aux capacités hors normes. Est-ce un génie ? Un fou ? Il est difficile de se faire une idée, on oscille régulièrement entre les deux même si j’ai penché plus pour le génie que pour le fou, quoique l’un et l’autre semblent parfois très proches. Stephen Leeds a un caractère bien trempé (il vaut mieux pour faire face à l’afflux de curieux en tout genre et de scientifiques trop curieux), se nourrissant de ses aspects… Qui ne sont qu’une émanation de lui au fond ! Je vous laisse le soin d’y réfléchir… Je me suis attachée à ce personnage qui puise sa force dans sa particularité mais qui a aussi quelques faiblesses. En fait partie, une certaine Sandra que je vous laisse découvrir, pour ma part je m’interroge encore de savoir si c’est une personne réelle ou une hallucination, l’auteur entretenant le mystère autour d’elle pour mieux nous embrouiller… 

   Que dire de la découverte de ce scientifique et surtout, surtout, de l’impact qu’un tel appareil pourrait avoir selon les mains dans lesquelles il tombe. Rien n’est omis par l’auteur qui pense à tout : de la raison de la disparition aux implications nées d’une nouvelle technologie, la nouvelle contient le tout sans difficultés. C’est cela aussi qui fait la qualité du récit.

   Une nouvelle qui se donne des airs de grand roman : enquête, suspense, personnage principal détonnant auquel on s’attache dès les premières lignes, dénouement inattendu et une fin qui, à défaut, de s’ouvrir vers une suite potentielle, nous laisse tout le loisir d’imaginer le meilleur comme le pire. En somme un excellent récit pour découvrir la toute aussi excellente plume de Brandon Sanderson !

Bonne lecture.

Publicités

Une réflexion sur “Légion – Brandon Sanderson

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s