Une nuit à Rome – Jim

   Cette BD et moi, ce fut une rencontre en deux temps. Tout d’abord, le premier tome a attiré mon œil, je l’ai feuilleté et j’ai vu qu’il y avait un second tome de prévu. Aussi ai-je reposé cette bande-dessinée mais en la gardant dans un coin de mon esprit. Quand je l’ai revue, elle était complète, tome 1 & 2 ensemble dans une belle enveloppe et deux ex-libris offerts. Ce fut la seconde rencontre qui s’est conclue par un coup de foudre, je l’ai ramenée chez moi. Laissez-moi vous parler d’elle, vous la dévoiler sans pour autant tout vous révéler.

Avec les deux ex-libris offerts.
Deux tomes, un intérieur de pochette travaillé et deux ex-libris offerts, la maison d’édition nous gâte.

Raphaël a une vie rangée avec Sophia. Peu de temps avant son quarantième anniversaire, il reçoit une VHS. C’est Marie qui lui envoie. Il se souvient. Une promesse la nuit de leur 20 ans : celle de se retrouver dans 20 ans pour passer la nuit ensemble. Une idée folle et immature d’un gamin de 20 ans follement amoureux qu’il serait fou d’écouter aujourd’hui. Ce serait stupide de tout faire voler en éclat pour honorer une promesse. Le lendemain, Marie l’appelle. Cette voix, ces intonations… C’est elle.

   C’est doux, c’est poétique, c’est une ode à l’amour fou. Je me suis très vite identifiée à Raphaël, son grain de folie, son hésitation. Il est plein d’une touchante tendresse et d’une enivrante folie. Il sait qu’il est tenté par une énorme erreur, tous ses amis lui confirment. Mais Marie est unique. Et d’ailleurs, ce n’est pas lui qui l’a abandonnée. Non, c’est elle. Alors il n’a aucune raison de la revoir. Et en même temps tout le pousse à la revoir.

   Car elle reste inoubliable pour Raphaël. L’histoire est forte, presque violente tant elle est pleine de sentiments exacerbés. C’est la passion intacte qui relit deux êtres. Loin l’un de l’autre, ils ne s’oublient pas sans pour autant se parler. Mais alors que sa voix parvient aux oreilles de Raphaël, elle revient cette passion… Et tout ce qui va avec.

   La force de ces sentiments est servie par un dessin de Jim tout en douceur, mis en couleur par Delphine. Des couleurs chaudes pour rappeler les terres italiennes où se déroulent une partie de l’histoire. Chaude comme la passion qui couve sous les braises d’un amour qui ne s’est jamais vraiment terminé.

Photo 3
Une nuit à Rome – Tome 1 p. 63

   L’histoire peut paraître simpliste mais elle ne l’est pas. C’est l’histoire d’un homme, Raphaël qui se bat contre lui-même. Un affrontement entre la passion et la raison où on se demande lequel des deux va vaincre. On ne comprend pas qu’il puisse renoncer à sa vie, à Sophia, pour Marie qui l’a abandonné, détruit, ignoré. Son meilleur ami ne le comprend pas. Même si lui, il sait. Il sait le lien unique qui lie Marie à Raphaël. Et alors on finit par comprendre Raphaël. Ou alors, dès le début on comprend et on aime cette folie qui l’anime comme ce fut mon cas.

   Le fait que ça soit Marie qui revienne vers Raphaël nous fait croire qu’elle veut leur donner une seconde chance. On a envie d’y croire. Je ne dirai rien de plus quant à ce pan là de l’histoire qui se découvre. Jim dévoile des personnages très profonds. Marie est complexe, dissimulé derrière des traits magnifiques et emplis de sensualité, Jim a créé un personnage qui interroge, qui surprend. Plongé dans le quotidien de l’un et de l’autre, le lecteur aura le choix de prendre parti pour l’un ou l’autre des personnages. Nous sommes plus proches de Raphaël puisque nous commençons l’histoire avec lui. Néanmoins, libre à vous de préférer Marie.

Photo 4
Une nuit à Rome – Tome 1 p. 79

   Au delà de ce magnifique duo dansant un ballet de sentiments, les personnages secondaires sont bien présents. Sophia, Arnaud sont touchants de par leur sollicitude à l’égard de Raphaël. Ils ne sont pas en reste, notamment Arnaud, qui va révéler sa vie au gré de l’histoire. Raphaël voudrait être comme Arnaud. Mais il a conscience qu’il ne le sera jamais vraiment. Révélant leur force et leur faiblesse, les personnages secondaires jouent une douce mélodie à contretemps de celle des deux personnages principaux. 

    Vous l’aurez compris, cette BD est un sans-faute. Une très belle histoire d’amour servie par un magnifique dessin et une sublime mise en couleur. Rien à redire, tout est joliment tourné. J’ai pris un grand plaisir à la lire, à me laisser transporter par cette histoire d’amour improbable, cette passion inextinguible qui embarque tout sur son passage. Qui fait peur et rend fébrile. Qui donne envie d’être vécue pour ne pas regretter de ne pas l’avoir connue. Jim le dessine et le raconte très bien. Je ne peux que vous inviter à partir à la découverte de Raphaël, Marie, Arnaud, Sophia et cette promesse d’Une nuit à Rome.

Photo 5
Une nuit à Rome – Tome 2 p. 57

Bonne lecture

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s