Tin Lizzie – T1 La Belle de Ponchatowla de Chaffoin, Monféry et Weber

   Parfois quand j’ai du mal à passer d’un livre à un autre, j’opte pour une bande-dessinée. Il y a celles que j’attends, dont je guette la sortie avec une impatience non feinte (je pense à celle de Romain Hugault notamment) et il y a celle à la rencontre desquelles je vais au gré de mes flâneries. Il en sera ainsi du premier tome de Tin Lizzi intitulé La Belle de Ponchatowla. J’avais envie de dessins chaleureux, de couleurs chatoyantes, d’être embarquée dans une histoire légère, pleine de rebondissements, de drôlerie. En somme, j’avais envie de passer un simple mais bon moment. Éditée par les éditions Paquet, dans le cadre de la collection « Calandre« , la couverture de cette bande-dessinée a tout de suite fait mouche. Les couleurs de Julia Weber qui lui donnent un ton chaleureux, m’ont irrémédiablement envie de me jeter dedans, de me plonger dans cette histoire de voiture. J’avais déjà entendu parler de cette collection sans pour autant trouver de titres susceptibles de m’intéresser jusqu’à présent. Là, le résumé parlait d’un personnage se souvenant de l’époque de l’arrivée de la première voiture dans une petite localité américaine. Ce n’était pas l’histoire d’une voiture mais bien celle de personnage dans laquelle la voiture avait un rôle à jouer. Et ça m’a énormément plu.

TIN LIZZIE - Tome 1
TIN LIZZIE – Tome 1

   Nous sommes en automne 1962, Jake Lebey, âgé de 65 ans, vient d’apprendre le décès de Rhod Fitzpatrick, le régisseur du domaine de son grand-père, le colonel Lebey. Ce dernier, durant l’été 1908, à Ponchatowla, dans le Mississippi a décidé d’acheter une auto pour la transformer en tracteur pour son domaine. Mais Rhod a bien du mal à envisager une telle chose et décide d’offrir à la voiture, et au passage à lui-même, un petit voyage avant la transformation… Une virée à New Bay où cela sera l’occasion pour lui de renouer avec son passé.

   L’histoire peut sembler de prime abord, banale et éclusée. Mais ce qui fait le charme de celle-ci ce n’est pas son originalité mais la qualité du dessin qui la sert et les personnages qui la font vivre. Un trio absolument génial composé de Rhod Fitzpatrick le régisseur du domaine du riche planteur le colonel Lebey, le petit-fils de ce dernier, Jake et enfin Louis, un des serviteurs du colonel. Un portrait de l’Amérique des années 1900 naît sous le crayon de Dominique Monféry, le dessinateur. Mais est-ce vraiment un simple trio ? En effet, la Tin Lizzie (ou Ford T) est quasiment un personnage à part entière. Elle est la fierté des conducteurs, celle qui les transporte vaillamment sur les routes de la campagne américaine. L’histoire lui offre une place à part entière car elle est l’événement dont découle l’histoire. On pourrait donc quasiment parler de quatuor…

   Le dessin est fin et délicat, qui, sans être trop précis, n’en demeure pas moins riche d’émotions. Les personnages sont tout en rondeur comme si le dessinateur voulait nous envelopper de douceur. Les couleurs de Julia Weber sont en parfaite harmonie avec le dessin : très douces, presque atténuées mais pas non plus tro estompées. Un délicat équilibre très bien maîtrisé par l’artiste. La palette des couleurs est riche offrant une véritable ambiance à l’histoire : feutrée, humide, chaude, la coloriste sait parfaitement s’adapter. Ses couleurs sont comme une touche de grâce qui se pose sur les cases.

TIN LIZZIE - Tome 1 p. 15
TIN LIZZIE – Tome 1 p. 15

   Derrière une histoire simple, d’un homme retournant sur les traces de son passé, Thierry Chaffoin, le scénariste, traite également de l’avènement du progrès. La révolution industrielle américaine est en marche, les voitures débarquent. Et alors tout est à faire et à découvrir, les mécaniciens n’existent pas, jusqu’à présent c’est aux maréchal-ferrants que vous faites appel la majorité du temps quand vous avec un souci de transport. La voiture est une inconnue qui permet la concrétisation, pour certains, de leurs rêves de vitesse et de liberté. Mais elle est la promesse d’un nouvel avenir pour tous.

   Un beau sujet qui est bien traité par le scénariste. La fin de ce tome nous laisse en plein suspens !! La série est prévue en deux tomes. Le second tome est annoncé pour juin 2015 dans le catalogue de chez Paquet. Il me tarde de pouvoir lire la suite qui me paraît prometteuse au vu de la qualité de ce premier tome que je ne peux que vous inviter à lire.

Bonne lecture !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s