Retour au pays – Prélude à l’Assassin royal et aux aventuriers de la mer – Robin HOBB

   Pour faire la transition entre un tome de l’Assassin royal et un autre, rien ne vaut… Un Robin Hobb ! Vous allez vous dire, ça y est, je suis dans ma passe Hobb version intensive. J’avoue avoir beaucoup de mal quand je suis plongée dans une série passionnante à en sortir pour lire autre chose tant que je ne l’ai pas finie. En réalité je lis également un autre livre mais qui n’a rien de fantastique afin d’user intelligemment du temps qu’il me reste à patienter jusqu’à la récupération de ma commande. Il ne faudrait pas perdre du temps à ne pas lire !! Tout ça pour dire que je me suis donc plongée dans la nouvelle « Retour au pays » de Robin Hobb. Il est présenté comme étant un Prélude à L’assassin royal et aux Aventuriers de la mer. 121 pages présentées par Robin Hobb elle-même qui nous souhaite de prendre autant de plaisir à les lire qu’elle a eu à les écrire. J’espère la même chose au sujet de l’article que je m’apprête à vous livrer !

PréludeCarillon Valjine épouse de Sire de Rochecarre se retrouve enceinte sur un bateau partant pour les rivage du fleuve du désert des pluies avec son mari et leurs trois enfants. Ils font parti des colons envoyés par le Gouverneur Esclépius. Bien qu’elle ait du mal à comprendre le soudain intérêt de son mari pour une terre si lointaine de Jamaillia, la bienheureuse cité où ils vivaient, elle se conforme à sa décision comme toute femme mariée. Néanmoins elle décide d’écrire pour tuer le temps et nous conter leur périple.

   Robin Hobb insiste sur le fait que quiconque peut lire ce court récit. Un lecteur des deux séries dont il est le prélude trouvera ce qui l’intéresse dedans et découvrira le reste, tandis qu’un novice aura droit à une découverte complète. Néanmoins pour quelqu’un qui ne connaît pas Robin Hobb il serait dommage de commencer par un ouvrage qui, sans manquer de charme, est très loin de montrer l’étendue du talent de l’auteur dont j’ai pu faire allusion dans mon article sur le tome 7 de la série L’assassin royal. Vous n’aurez qu’un léger aperçu de ce dont elle est capable au travers des descriptions nourries qu’elle nous délivre.

   Ici, l’auteure choisit de s’intéresser à un endroit précis et de le développer, faute d’avoir pu le faire dans le récit originel. Aussi, au-delà du récit du voyage épouvantable durant lequel Carillon, à travers les yeux de laquelle nous suivons toute l’histoire, va apprendre la vérité sur leur départ, Robin Hobb nous entraîne dans le désert des pluies. Un endroit vaguement évoqué dans les premiers tomes de L’assassin Royal. Un lieu réputé inhospitalier ainsi que le fleuve qui le traverse. Frontière naturelle avec la Chalcède, c’est un endroit peu fréquenté et où il est difficile d’imaginer quelqu’un y vivre lorsque Carillon en commence la description. Pourtant au fil des pages, on apprend avec elle à comprendre cette forêt dense qui abrite des marais.

« Essaie de le dominer et il t’engloutira. Incorpore-toi à lui, et tu vivras. »

   Petit à petit Carillon se métamorphose sous nos yeux. Intelligente, instruite, elle va quitter son piédestal de noble pour devenir une simple femme. Elle comprend que son rang ne lui sera d’aucun secours contrairement à l’aide que les femmes blanchisseuse, couturière peuvent lui apporter. Tel un papillon, Carillon sort de sa chrysalide pour devenir tour à tour, une femme, une mère, et un membre à part entière d’une communauté hétéroclite. Elle se détache de son mari, devient indépendante, autonome et plus farouche. Elle brave ses peurs. Je me suis beaucoup attachée à cette femme qui nous ressemble tant et c’est exactement ce que souhaite Robin Hobb qui l’explique dans ses propos avant l’histoire. Ses héros sont à notre image : écorchés, imparfaits mais humains et attachants. Carillon m’a plu bien que je l’aurai parfois volontiers poussée à aller encore plus loin. Mais cela aurait perdu la cohérence de la progressivité que l’auteure a inculqué à son récit.

   N’ayant lu que L’assassin royal, il n’y a aucun doute que certaines choses m’ont échappé. Par contre d’autres choses ne m’ont pas échappé : les pierres veinées d’argent, la définition de l’art ont eu pour moi une signification nouvelle. Ce prélude nous dévoile un pan des origine de certaines choses que nous avons rencontrées dans nos lectures. Pour mieux comprendre les concepts et les idées qu’elle a développés.

   La brièveté de l’œuvre ne permet pas de se rendre compte de tout le talent que recèle l’auteure. Néanmoins j’ai pris plaisir à le lire et à découvrir ce qu’il avait à m’apprendre. Et il peut être une première approche de la plume de Robin Hobb… Une approche qui vous donnera sûrement envie d’en savoir plus !

Bonne lecture !

Publicités

3 réflexions sur “Retour au pays – Prélude à l’Assassin royal et aux aventuriers de la mer – Robin HOBB

  1. Acr0 19 juin 2015 / 11 h 57 min

    J’ai bien noté ce prélude 🙂 Et la bloggeuse Eirilys qui a déjà lu L’assassin royal et les ADLM m’a conseillé de le lire après ceux-là pour mieux l’apprécier. (bon, ce n’est pas un commentaire très utile, mais je voulais te montrer que je te suivais avec intérêt)

    • Maêlle 19 juin 2015 / 12 h 21 min

      Si tu as lu déjà les 6 premiers tomes de l’AR, tu le comprends déjà assez bien. Après je pense que des choses m’ont échappé car plus proches des ADLM que je n’ai pas encore lu… Du coup, le conseil d’Eirilys est sûrement bon car tu n’en comprends l’essence qu’après avoir lu les 2 séries je pense. Du coup je devrai le relire 😉 Mais je suis flattée d’être suivie avec intérêt par toi !!! Donc j’apprécie tous les commentaires même ceux que tu trouves inutiles ;-).

      • Acr0 19 juin 2015 / 12 h 29 min

        Comme je suis sur une lecture commune pour l’œuvre de Robin Hobb, c’est vrai qu’on va un peu lentement (plus que prévu en tout cas). Je suis sur le dernier tiers des aventuriers de la mer. Bientôt, bientôt le prélude !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s