L’étrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde – Robert Louis Stevenson

   Malgré mon suivi catastrophique du challenge Halloween de Hilde et Lou (je suis inscrite mais je ne parviens pas à bien suivre toutes les étapes – toutefois je prends le temps d’aller voir ce que font les autres participant(e)s !!), je parviens à lire quelques livres « horrifiques ». Je m’en suis prévue plusieurs que j’espère avoir le temps de caser durant le challenge. J’ai aussi prévu de la décoration… Bref, autant dire, beaucoup de choses à faire et trop peu de temps !

stevenson

   J’ai décidé de commencer avec L’étrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde de Robert Louis Stevenson. C’est un monument de la littérature et pourtant il m’aura fallu ce challenge pour le lire. J’étais curieuse de découvrir l’histoire à l’origine du folklore. Et ce fut une découverte horriblement sympathique que je vais vous conter. Je l’ai lu en compagnie de Zébrolivres en mode Halloween, parfait pour mettre dans l’ambiance…

Zébro sans sorcière

   C’est toujours avec un certain plaisir que je me plonge dans les romans et nouvelles anglaises des siècles passés. Il y a quelque chose dans ces cab qui traversent Londres à vive allure, cahotant sur les pavés inégaux de la capitale anglaise. On retrouve un peu de la rigueur anglaise dans ces récits parfaitement maîtrisés, dosés avec ce qu’il faut de scientifique et d’étrange. Malgré cet aspect raisonné des choses, l’imagination n’est pas en reste et Robert Louis Stevenson nous offre une nouvelle présentant une indéniable forme d’angoisse.

   Presque tout le monde connaît la trame de l’histoire : un homme, tout ce qu’il y a de plus ordinaire, possédant un double maléfique qui prend possession de son corps, de son esprit, de tout son être pour accomplir des desseins le plus souvent refoulés par le premier. Les deux facettes d’une même âme, voilà le sujet choisi par l’auteur. C’est avec une plume parfaitement affûtée que Stevenson dévoile l’histoire de cet homme tourmenté qui joue avec les limites de la science.

   J’ai trouvé deux thèmes dans cette histoire. Celui de l’homme et de ce qu’il recèle en lui, tant en bien qu’en mal. La vertu que nous nous efforçons d’avoir nécessiterait des efforts que le vice ne demanderait pas. Ce dernier offrirait une sensation grisante de liberté prompte à nous enivrer au point d’oublier toute bienséance. Voilà qui agure de douloureux moments pour le bon Dr Jekyll quand les méfaits de son double Edward Hyde – qui est également lui-même – lui reviennent aux oreilles. Car, le roman, très manichéen, fait de Hyde le « mauvais » côté.
Il y a aussi cette petite note sur l’orgueil du scientifique. Quoique reconnu, il ne l’estime pas suffisamment, trouvant dans les désaccords avec ses confrères, une raison de flirter avec les limites de la science. Au point d’user de lui-même comme d’un cobaye pour tenter de démontrer ses capacités. Le paradoxe de cette découverte, c’est, qu’aussi fantastique soit-elle (d’un point de vue scientifique), elle demeure inconnue. En effet, ayant conscience du résultat de son expérience, le Dr Jekyll conservera assez de lucidité pour ne pas dévoiler une recette aussi néfaste pour l’humanité. Mais il devra lutter contre lui-même pour pouvoir dévoiler la vérité sur sa véritable nature. L’homme et le scientifique ne font qu’un, tout comme le Dr Jekyll et le fameux Mr Hyde. Pour autant, il est clairement établi à la fin de l’ouvrage que le personnage refuse d’accepter l’idée qu’il puisse avoir été Hyde. Son « bon » côté, qui lui dicte d’écrire à son ami le notaire Gabriel John Utterson, ayant toutes les peines du monde à se voir si mauvais. Pour autant, n’avons-nous pas tous un fond méchant ? Là est une question posée par cette nouvelle.

Dites moi… Que voyez-vous ?

   Le système narratif m’a beaucoup plu, c’est sûrement son originalité qui a rendu cette histoire immensément connue, aussi agréable à lire. D’abord, toute l’histoire est contée par Mr Utterson, le notaire de Henry Jekyll. Un homme décrit comme austère mais terriblement compréhensif, ayant peu d’amis mais paradoxalement très attachant. Il fait preuve de beaucoup de loyauté envers ses rares amis, et d’une droiture d’esprit sans faille. Seul détenteur de la triste vérité concernant Jekyll, on comprend également que le secret ne pourra s’éventer : sa qualité de notaire, dépositaire des dernières volontés et confidences de ses amis, il ne peut rompre son serment professionnel. Surtout que tout risque est écarté quand il l’apprendra. A quoi bon torturer plus encore l’âme déjà malmenée du bon docteur ? C’est donc à travers ses yeux que l’on dévale les rues sombres et étroites de Londres passant de quartiers aisés, bourgeois à d’autres plus lugubres, malfamés. C’est à travers les lettres, papiers qu’il reçoit que toute l’histoire nous est contée. Cela donne un certain dynamisme tout en maintenant une fluidité de lecture appréciable.

   Je garde un souvenir de lecture assez froid, de par la saison à laquelle l’histoire se déroule sans doute – un vrai livre pour Halloween !! – et assez lugubre, tant par le temps souvent gris qui est décrit que par les nombreuses sorties nocturnes auxquelles il est fait référence. Cela donne une terrible envie de se pelotonner près du feu avec un bon thé pour rester dans le ton anglais. Souvent classé dans les nouvelles d’épouvante, je n’ai pas été effrayée mais je reconnais que l’intrigue est riche, très bien déroulée et l’écriture extrêmement agréable.

   On pourrait craindre que le fait de connaître tous les tenants et aboutissants de cette histoire nous empêche d’y prendre goût. Et bien ça n’est pas le cas et je vous invite donc à vous plonger dans la personnalité dédoublée du Dr Henry Jekyll. Toutefois regardez-vous bien dans le miroir le lendemain au réveil, on ne sait jamais, que votre double ait pris le dessus durant votre sommeil…

Bonne lecture !!
 

Lu dans le cadre du

2705704458.jpg

Publicités

Une réflexion sur “L’étrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde – Robert Louis Stevenson

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s