Dent d’ours – Tome 1 – Max de Yann et Henriet

   Je retrouve Yann sans Romain Hugault pour une nouvelle histoire autour de l’aviation. Je l’avais remarquée, Ludo des Singes de l’espace m’a offert le premier tome. On reconnaît là les vrais amis, ceux qui se chargent d’alourdir mes futurs cartons de déménagement !! Blague à part, je me suis plongée dans cette bande-dessinée sans aucun doute quant à la satisfaction à venir. J’ai découvert un nouveau dessinateur et je me suis laissée emporter par le scénario impeccable de Yann.

Couv_186249

Max s’est engagé dans l’armée de l’air américaine durant la seconde guerre mondiale. Il se rappelle son enfance en Silésie, son amour du vol et ses deux amis de l’époque : Werner et Hannah. Avant que le fascisme ne les sépare.

   Derrière les avions, ceux sont les humains qui intéressent le scénariste. Les carlingues ne sont qu’une excuse pour révéler des âmes et développer une solide histoire d’amitié. Avec Henriet, ils situent le récit en Silésie, une zone dont je ne connaissais rien et j’avoue que les éléments d’informations apportés par Yann dans les dernières pages de la BD m’ont été d’une grande aide pour tout comprendre. Je parvenais à la situer mais j’ignorais qu’il y avait eu un tel mélange de culture jusqu’à la seconde guerre mondiale qui est venue tout chambouler.

   C’est la passion du vol, des avions, des planeurs qui réunit ces trois enfants totalement innocents. Ils ont des rêves de pilotage dans la tête alors même que les terres sont foulées par les bottes des soldats et les chenilles des char d’assaut. Insidieusement le nazisme fait son entrée dans la vie des enfants. Parmi les trois, seul Max est juif. Petit à petit, la politique vient briser les rêves des enfants en marginalisant Max. De par son statut de juif, il ne peut plus accéder à l’école de pilotage qui était à sa portée. Il prend conscience de ce qui se trame. Voir ses amis adhérer aux jeunesses hitlériennes ou au parti, l’affecte bien plus que ses rêves brisés. Mais l’auteur relate parfaitement bien l’innocence qui caractérise les enfants qui ne voient pas où est le problème. Si avoir sa carte du parti permet de voler, alors allons la chercher ! La politique ne revêt pas la même importance à travers leurs yeux d’adolescent. Sauf pour Max qui subit de plein fouet les exactions du régime. On sent le fossé qui se creuse entre eux, on attend le moment où tout va basculer. Mais celui-ci ne va pas vraiment arriver car une des force de la jeunesse est sa capacité à pardonner et à ne pas se tenir rigueur. Ainsi, quand Max part en Amériques, Werner et Hannah seront tous deux affectés par ce départ. Max demeure leur ami même si ils ne comprennent pas vraiment où tout cela va les mener.

   La douce naïveté enfantine rend les événements encore plus horribles. Nous passons de la guerre, de sa violence vécue par Max, pilote d’un avion de chasse basé sur un porte avion, à la tendresse de l’enfance. Les couleurs vous accompagnent dans ce changement. Alors que les plus sombres envahissent les cases relatant la guerre, ceux sont les couleurs chaudes qui bercent les souvenirs de Max.

   Je me suis beaucoup attachée à ce jeune homme. Je l’ai trouvé touchant, plein de fougue mais aussi doté d’une certaine mélancolie qui le rend un peu triste. On ressent son déchirement entre ce qu’il souhaite être, un héros de guerre, et sa gentillesse innée. La fin s’anticipe au vue du déroulement de l’histoire quoique je ne sois pas allée aussi loin dans mon idée !

   J’aurai aimé pouvoir passer plus de temps avec Max et ses souvenirs. J’aurai aimé que l’histoire des trois enfants soit davantage approfondie car j’ai pris réellement plaisir à la découvrir. L’histoire s’articulant en trois tomes, j’espère en apprendre davantage dans les tomes suivants, que les flashbacks se poursuivent pour dévoiler une fresque riche en émotion. Ce premier tome amorce une histoire qui s’annonce passionnante et que je suis impatiente de découvrir. Je vous invite à en faire de même.

Bonne lecture !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s