Fall & Discordia de Florent Marotta

   Fall & Discordia sont deux nouvelles issues ou à l’origine de Yzé et le palimpseste dont je vous ai déjà parlé. Je ne sais pas dans quel ordre l’esprit prolifique de Florent Marotta a imaginé ces deux histoires qui sont étroitement liées au roman. Je vous ai parlé de ce dernier qui fut une belle découverte grâce aux éditions Taurnada. J’ai laissé courir quelques mois avant de me plonger dans ces deux courtes histoires, une façon de prolonger l’univers du roman et de patienter jusqu’au tome 2 de l’histoire principale.

   Ces deux histoires peuvent se lire pendant ou après la lecture du premier livre mais je ne pense pas que ça soit une bonne façon d’approcher l’univers d’Yzé. En effet, les références sont très nombreuses au roman, et l’avoir lu avant permet de faire les liens et comprendre toutes les allusions que l’on peut trouver. L’avantage de ces nouvelles, c’est qu’elles permettent d’approfondir certains pans de l’histoire originelle et de faire durer le plaisir de lecture. Je vais vous parler de chacune d’elle séparément car elles n’ont rien à voir l’une et l’autre même si elles rattachent toutes deux au roman.

Fall : la nouvelle a pour titre le prénom d’un personnage secondaire très présent dans le roman, que l’on découvre davantage à travers cette première nouvelle. On comprend davantage sa rigueur, sa discipline et l’auteur nous dévoile les épreuves qu’il a vécues par le passé. C’est un texte court mais intense. Un condensé de la vie de Fall à travers un flashback onirique puis la narration des heures qui ont précédé la première rencontre entre Yzé et lui. Totalement centré sur Fall, je suis restée frustrée quant à Yzé dont nous apprenons très peu de choses. Le texte aurait pu être l’occasion d’en dévoiler un peu plus mais on comprend que l’auteur réserve ce genre d’informations pour l’histoire principale qui tourne principalement autour d’Yzé. Fall, qui m’avait déjà plu dans le roman d’origine, confirme la bonne impression que j’ai de lui. J’ai trouvé le texte presque trop court au final, j’aurais aimé en savoir encore un peu plus mais cela m’a permis de renforcer l’attachement que j’avais développé à l’égard de ce personnage.

Discordia : le roman Yzé et le palimpseste développe une histoire qui se base sur une discorde entre magis et wicce. Mais quelle est-elle ? Cette nouvelle apporte un véritable éclairage sur l’histoire principale. On effleure la source du conflit dans le roman, Florent Marotta nous conte ici cet épisode de façon plus précise et approfondie. C’est un atout indéniable de pouvoir lire cette histoire dont la brièveté n’enlève rien à la qualité. S’inscrivant dans un moment précis de l’histoire, je n’ai pas ressenti de frustration une fois terminée. A l’inverse, j’ai davantage eu le sentiment d’avoir une meilleure connaissance de l’histoire qui a amené Wicce et Magis à cette haine farouche et cette volonté de destruction.

   Au final, deux œuvres distinctes mais chacune enrichissante à leur manière. Toutes deux apportent au lecteur une vraie plus-value sur l’histoire principale. On y retrouve la même plume fluide que dans le roman et donc un plaisir de lecture parfaitement similaire. J’ai néanmoins trouvé que Florent Marotta maîtrisait mieux les codes de la nouvelle dans Discordia que dans Fall.

Bonne lecture !

Maêlle

Merci aux équipes de la maison d’édition Taurnada pour m’avoir permise ces lectures !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s