Culottées de Pénélope Bagieu

   J’avais entendu parler de Pénélope Bagieu après la polémique liée au FIBD dont la sélection ne comportait aucune femme. J’ignorais que de cet événement avait découlé de petites bande-dessinées publiées sur Le Monde. Je connaissais donc la dessinatrice mais pas son œuvre. Et puis j’ai regardé un documentaire sur les viols conjugaux. L’équipe d’Envoyé spécial derrière ce documentaire a fait un travail vraiment très soigné, expliquant bien la création de ce crime dans le code pénal, les raisons et en se focalisant sur l’histoire de trois femmes toutes victimes du même homme. Néanmoins, le tournage s’est trouvé stoppé par la salle d’audience. En effet, sauf sur autorisation, dans des cas très encadrés, il est strictement interdit de filmer dans une salle d’audience. Les assises n’y échappent pas. Mais comment parler de viols conjugaux, du combat de ces femmes sans pouvoir retranscrire l’audience et l’ambiance qui y règne, sans parler du courage qu’il faut à ses femmes ? En envoyant Pénélope Bagieu dessiner pour eux le déroulement des débats. Et c’est ainsi que j’ai découvert par écran interposé le travail remarquable de l’auteure. Ses dessins étaient empreints d’empathie, de respect et ils retranscrivaient précisément ce qui avaient pu se dire tout en montrant les émotions qui traversaient les femmes à la barre. Après ça, je me suis dit qu’il était impératif que je lise une œuvre de cette femme. Mon choix s’est porté sur Culottées pour en avoir entendu du bien et pour le sujet que le sous-titre résume très bien : Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent.

   Pénélope Bagieu nous offre quinze portraits de femmes plus ou moins connues. Elles ont toutes en commun le fait d’avoir accompli quelque chose en tant que femmes, en se revendiquant femmes et en allant à l’encontre de la pensée dominante. Ceux sont des femmes fortes. Guerrière, danseuse, chamane… Elles assument leur condition féminine. L’auteur égrène les histoires, allant de Joséphine Baker à Christine Jorgensen, passant pour moi de « un peu connue » à « totalement inconnue », mêlant toutes les cultures, tous les continents, toutes sortes de femmes, faisant de cet album une lecture passionnante.

   Chaque portrait est croqué en quelques cases, présenté sur des pages au papier épais fort agréable. Le tout est aussi bien documenté que synthétisé, l’auteur ayant le don pour vous parler de la vie d’une personne en se focalisant sur les moments marquants. On se régale de ce trait léger où perce régulièrement une touche d’humour vraiment sympa qui nous fait sourire et ce, malgré le plus souvent, des obstacles de taille sur le chemin de leur destin. Les magnifiques dessins sur double-pages entre chaque histoire sont un vrai régal pour les yeux !

   J’ai aimé découvrir toutes ces femmes. Je les ai toutes trouvées fantastiques. Cette bande-dessinée est un pamphlet féministe intelligent qui tend à nous rappeler combien la situation a évolué ; et également grâce à qui ces évolutions se sont produites. Je me suis demandée comment l’auteure aurait raconté la vie de Simone Veil qui nous a quitté récemment…

   Intelligente, impertinente, drôle, cette BD à la maquette soignée vaut vraiment le détour. A mettre entre vos mains de toute urgence. A noter : le tome 2 est sorti !! A noter encore : c’était aussi la lecture de Valériane choisie par AcrÖ dans le cadre de leur défi mensuel et elle a bien aimé, sa chronique est ici.

Bonne lecture,

Maêlle

Si vous vous voulez en savoir plus sur le documentaire cité au début de l’article, je vous invite à vous rendre ici où il est disponible en replay.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s