Les chroniques de Macabacia – Livre 1 Chevaliers de la mort

   En lisant le résumé de cet ouvrage (que vous pouvez retrouver ici) j’étais perplexe. Le style était tout à fait à même de me plaire mais je n’avais aucune idée de ce à quoi je pouvais m’attendre. Après ma lecture, je dois avouer que mon ressenti est plutôt positif mais je ne sais pas très bien comment parler de cet ouvrage original dont je dois la découverte aux éditions du Panthéon que je remercie.

La naissance d’un être, son développement, c’est la Vie. La séparation d’une âme d’un corps dénué d’énergie, c’est la Mort.
Si la Vie n’a guère besoin de serviteurs pour étendre son influence, la Mort, elle, se doit d’avoir des gens qui oeuvrent dans son sens.
Des divinités de la Mort.

   L’auteur nous propose de nous immerger dans son univers en nous racontant les histoires de plusieurs personnages. C’est comme une succession de plusieurs nouvelles qui se dérouleraient toutes dans le même univers, le concept de chroniques littéraires est donc plutôt bien exploité. Grâce à elles, nous rencontrons tour à tour Tivilanadocé, Dryann & Lyorwynn, Irisa, Veroc et enfin le narrateur lui-même qui nous parle de Michelle. Les récits sont plus ou moins longs mais toujours écrits dans un style fluide et très agréable à lire. Les noms des personnages rappellent les légendes nordiques, cela donne des sonorités originales qui siéent bien aux personnages décrits.

   L’univers n’est donc pas posé dès le début mais il est développé au fur et à mesure. L’autrice nourrit son monde imaginaire petit à petit, même si la majorité des histoires se déroule sur terre, – quand bien même les hommes exaspèrent parfois certain de ces chevaliers serviteurs de la mort. Chacun d’eux révèle un caractère qui lui est propre, le plus souvent bien trempé. Tivilanadocé est aussi pleine d’humour, déjantée, elle m’a beaucoup plu, peut-être aussi parce que c’est avec elle que tout commence. L’autrice est parvenue à construire une galerie de personnages aux traits de caractère très bien posés et décrits. On a véritablement le sentiment de les avoir connus après avoir lu le récit qui se rapporte à eux. 

   Le monde Macabacia reste encore très flou pour moi à la fin de ce premier tome. Les personnages et leurs aptitudes sont bien plus développées que ce qui les entoure. Même si à travers l’histoire de certain nous faisons connaissance avec le milieu d’où ils viennent, le fonctionnement du Royaume de Macabacia et leur place dans ce royaume sont tout juste esquissés. Si l’autrice nous explique comment les âmes sont « récoltées » je reste pleine d’interrogation quant à la nature même des faucheurs.

   Ce tome 1 est une bonne mise en bouche pour une suite, d’autant que l’autrice m’a semblé posséder un sacré potentiel pour développer un monde riche. Si la suite se poursuit également sous forme de chroniques, il me semblerait intéressant d’en situer certaines dans d’autres endroits que la terre afin d’étoffer le champ d’action de nos faucheurs et d’offrir au lecteur une vision plus large de cet univers qui est expliqué à chaque début de chronique. Si j’ai trouvé tout d’abord cette habitude un peu redondante, cela s’est finalement révélé utile pour bien comprendre la place de chacun dans la hiérarchie des serviteurs de la grande faucheuse.

   Les chroniques de Macabacia est donc un livre dont l’originalité du concept – ce système de chronique assez  brèves – permet à l’autrice de construire des personnages forts qui gagneraient à être installés dans leur environnement. L’idée d’aborder la Mort de cette façon m’a un peu fait penser à Terry Pratchett, dont le personnage de la Mort est absolument fabuleux. Ici l’idée d’avoir une hiérarchie, des secteurs, des compétences (Maladie, accident/catastrophe naturelle..) donne à la mort une autre consistance. Les histoires sont touchantes et l’écriture agréable. Greta Strange mérite qu’on lise son premier roman et je mise sur le potentiel de l’autrice.

Bonne lecture !

Maêlle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s