T’en souviens-tu, mon Anaïs ? de Michel Bussi

   Dans le cadre de mon passage à vide littéraire, déjà que j’avais du mal à lire, alors je me suis dit qu’il valait mieux éviter un énorme pavé parfois décourageant. Et voilà que ma grand-mère m’offre le recueil de nouvelles intitulé T’en souviens-tu, mon Anaïs ? de Michel Bussi. Alors deux choses. C’est tout d’abord une référence flagrante… A mon prénom. Ensuite, l’auteur, plutôt célèbre, est originaire de la même région que moi, à la différence qu’il y vit encore (a priori, niveau cancan, je ne suis pas une référence…). Il situe apparemment nombre de ses intrigues en région normande que bien des lecteurs connaissent à travers Arsène Lupin et les fameuses aiguilles d’Etretat (oh que oui que c’est beau ce petit coin…). Sous ces températures encore estivales, je vous propose un petit tour rafraîchissant en Normandie où je vous garantis une eau fraîche et bienfaisante, communément appelée La Manche. Promis, on opte pour une plage de sable, les galets c’est beau mais ça fait mal aux pieds.

Le recueil s’ouvre sur longue nouvelle que l’on pourrait qualifier de novella et qui donne son titre au recueil : « T’en souviens-tu, mon Anaïs ? ».

=> Ariane s’est installée avec sa fille Anaïs dans une jolie ville de la côte d’albâtre, Veules-les-Roses. Mais voilà qu’elle ne cesse d’entendre parler d’une vieille histoire à laquelle tout semble la ramener : celle d’Anaïs, une actrice et amante du célèbre Victor Hugo…

   L’intrigue est plutôt bien menée avec ce mélange entre passé et présent. L’auteur profite de son récit pour nous faire découvrir un joli coin normand. Mais cette ville, sous ses indéniables charmes, semble receler un terrible secret dont Ariane va faire les frais. Entre les étranges comptines récitées par sa fille et la sensation d’être épiée, la jeune femme craint de devenir un peu parano. Mais, si son intuition avait raison ?

   La jeune femme est très attachante. Courageuse et déterminée, elle donne envie d’être aidée et on se plaît à la suivre dans cette drôle d’aventure. J’ai senti de suite l’entourloupe avec certains personnages mais dans l’ensemble le récit est maîtrisé et l’auteur ne nous dévoile rien qui puisse gâcher le petit suspens qu’il instaure.

On poursuit avec la nouvelle « L’armoire normande » qui a eu le mérite de me faire beaucoup rire.

=> Un couple de parisien qui a passé sa vie à élever ses enfants et à travailler, a décidé de s’offrir un séjour en Normandie dans une magnifique demeure. Mais voilà, odeur suspecte et attitude étrange du propriétaire des lieux vont inquiéter les deux protagonistes…

   L’histoire en elle-même pourrait passer pour un petit policier. En effet, dès le début, la femme trouve leur hôte un peu étrange et surtout l’absence de sa femme, avec laquelle elle a eu des échanges avant de venir, la laisse perplexe. S’ensuit une foule d’indices qui tend à laisser imaginer le pire… Et on se laisse prendre aux supputations du couple avant une chute absolument géniale et drôle que je vous laisse découvrir !

S’ensuit « Vie de grenier », une nouvelle pleine de tendresse…

=> Un auteur à succès doit rendre son prochain livre dans quelques semaines. Il devient casanier alors que le temps est magnifique, au grand dam de son épouse qui cherche à le faire sortir par tous les moyens. Elle finit par le convaincre d’aller faire un tour sur une foire à tout. Son mari finit par se laisser persuader et l’accompagne. Quelle ne fut pas sa surprise de découvrir un stand où une femme vend exactement les mêmes objets qu’ils ont eux-mêmes possédés…

   Là encore, l’auteur fait mener l’enquête à son personnage. Je me suis sincèrement demandée ce qu’était ce cirque ! Et on s’interroge vraiment sur les raisons qui pourraient amener une femme à exposer et mettre en vente un tas d’objets identiques à ceux que notre auteur possède… Pour mener son enquête, il va devoir lever le nez de son livre et mieux encore, renouer avec son fils avec lequel il parle peu et sa fille qui vit désormais sur Toulouse avec son mari qu’il n’apprécie guère. Au fil du récit, on commence à comprendre un peu ce qui se trame jusqu’au dénouement, qui intervient un an après cette fameuse foire à tout.

   Une histoire de famille, de liens, de temps passé ensemble, d’amour qui est déroulée avec beaucoup de douceur.

Nous finissons par une nouvelle au goût exotique car nous quittons la Normandie pour un petit tour à La Réunion, le soir du Nouvel An, avec la nouvelle Une fugue au paradis.

=> Deux jeunes femmes venus camper à La Réunion profitent de leur soirée du Nouvel An sur la plage. Elles se font aborder par une bande de garçons passablement alcoolisés mais plutôt sympathique. Le lendemain, le corps de l’un d’eux est retrouvé poignardé tandis qu’une des deux jeunes femmes est retrouvé inconsciente. La police va tenter de comprendre ce qu’il s’est passé.

   Nous avons là une véritable intrigue policière. Le récit est construit de façon original : une succession de chapitres courts alternant le déroulement de la soirée et l’enquête en cours. Soit des aller-retours permanents qui peuvent un peu déstabiliser au début mais qui donne un vrai rythme au récit, ce qui est plutôt intéressant sur un format aussi court.

   Je me suis doutée assez rapidement de certaines choses mais j’ai apprécié être surprise par certains aspects. Malgré la brièveté de la nouvelle, l’auteur pose des personnages, une véritable intrigue qui nous laisse en haleine tout au long de l’histoire.

   Ce recueil est donc globalement une réussite et une façon sympathique de découvrir la plume de l’auteur. Pour autant, il n’a pas suffi à me convaincre de me plonger dans un de ses romans… Peut-être qu’une chronique enthousiaste (et ça n’est pas ce qui manque !) me ferait changer d’avis, mais pour le moment, j’en resterai à cette lecture !

Bonne lecture !

Maêlle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s