Le problème avec les femmes de Jacky Fleming

   Alléluia, j’ai pu lire et donc vais pouvoir vous chroniquer la sélection de septembre du club de lecture Comic Whales ! Le choix s’est porté sur Le problème avec les femmes de Jacky Fleming. Un ouvrage hilarant et passionnant à mettre entre toutes les mains !

Les femmes peuvent-elles être des génies, ou leurs bras sont-ils trop courts ? Pourquoi n’avons-nous entendu parler que de deux trois femmes à l’école ? Que faisaient toutes les autres ?

   Jacky Fleming est une dessinatrice anglaise féministe qui a remporté le prix Artemisia Humour pour cette BD. Et c’est l’éditeur Dargaud qui la publie dans un format surprenant : l’ouvrage fait dans les 20×15 donc beaucoup plus petit qu’une BD classique. L’autrice ne s’encombre pas de couleurs, ni de trop de dessins pour cet ouvrage. Ce qui percute, c’est le texte, le dessin étant surtout là pour souligner l’absurdité du propos retenu…

   Parce que oui, elle fait le pari de faire passer le message en usant de l’ironie, du second degré… Et ça marche super bien ! Est-ce que j’ai ri ? Évidemment !

   Reprenant les propos de « grands hommes », de « génies », elle nous montre combien les femmes ont longtemps été perçues comme des êtres inférieurs doués pour les tâches domestiques, nécessairement moins nobles et moins difficiles à accomplir que celles des hommes. Elle nous montre par l’absurde, que les destins extraordinaires des femmes d’hier sont aujourd’hui oubliés, occultés par les livres d’histoire.  D’ailleurs l’idée de la poubelle de l’histoire m’a beaucoup plu. C’est malheureusement tellement vrai !

   Des croyances absurdes sont mises en exergue par l’autrice, croyances colportées, fondées, par des hommes éminemment reconnus comme Kant, Schopenhauer mais aussi Freud (et là, j’ai eu une pensée toute particulière pour ma Linetje qui, un jour, au cours d’une discussion, a dézingué le père de la psychanalyse… Un grand moment d’amitié !) qui ont eu un écho incroyable.

   Alors face à des femmes qui ont réussi, dans la littérature, les sciences ou la peinture – et non la broderie – ces hommes étaient prêts à reconnaître leurs résultats mais pas que le cerveau des femmes était capable des mêmes prouesses… Non, au mieux ces femmes étaient des exceptions. Et il est vrai que cela a duré longtemps. On pense souvent au droit de vote accordé en France après la seconde guerre mondiale, mais une femme n’a pu ouvrir seule un compte bancaire qu’en 1965. Aujourd’hui, je rappelle régulièrement que le « nom de jeune fille » ne se perd pas avec le mariage, d’ailleurs je préfère le terme de nom patronymique, car l’usage du nom du conjoint est une faculté qui peut d’ailleurs être exercée par les deux époux indifféremment.

   En somme, ce livre a deux vertus : celle de rétablir la place des femmes dans l’histoire et celle de faire œuvre de pédagogie pour défendre la cause des femmes, le tout en vous faisant rire (voilà qu’en fait, il y a même 3 vertus !). J’ai trouvé que l’image que ce livre donnait des femmes se rapprochait de l’excellent Culottées de Pénélope Bagieu dont le tome 2 m’attend !

   Finalement mon seul regret avec cette lecture c’est qu’elle fut si courte ! Merci au club pour cette découverte très sympa que je ne peux que recommander.

Bonne lecture,

Maêlle

Publicités

4 réflexions sur “Le problème avec les femmes de Jacky Fleming

  1. lablairellelit 1 octobre 2018 / 13 h 15 min

    Gros coup de cœur chez moi aussi ! L’ironie marche vraiment bien je trouve. Il y a certaines réflexions que j’ai trouvé vraiment glaçantes tellement elles sont ridicules… surtout toutes les histoires avec les barbes ^^ Certains scientifiques et philosophes en prennent un sacré coup 😉

    • Maêlle 3 octobre 2018 / 10 h 32 min

      Ah ça, tout le monde en prend pour son grade (ce qui a un petit côté jouissif quand on le lit je trouve !) ce qui permet de remettre en perspective la place des femmes depuis toutes ces années. Bref, à faire lire autour de soi !

  2. Linetje 3 octobre 2018 / 21 h 14 min

    Moua dézingué Freud…. Nooooonnnn 😇
    bon allez j’avoue… mais franchement il avait un soucis le garçon. .. enfin bref
    Elle a l’air vraiment chouette comme BD et ça fait du bien de redonner une place aux femmes je trouve ! Une belle découverte

    • Maêlle 14 octobre 2018 / 18 h 16 min

      Une belle découverte que je te conseille de lire à l’occasion, ça te plaira sa façon de parler de Freud hihihi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s