Les élémentaires de Nadia Coste

   J’avais très envie de découvrir la plume de Nadia Coste, vantée notamment par Livrement. Je me suis souvenue de sa chronique plutôt flatteuse du livre Les élémentaires, alors j’ai profité de la grosse op’ de Bragelonne pour l’acquérir. Et je n’ai pas été déçue ! Même si il m’a manqué un petit quelque chose pour avoir un vrai coup de cœur.

Cassandra est dotée de la magie du feu. Mais un dérèglement hormonal l’empêche depuis sa naissance de vivre une vie normale. Chaque émotion intense déclenche son pouvoir sans qu’elle puisse le contrôler, engendrant diverses catastrophes. Et aussi beaucoup de frustration, le contact humain étant dangereux. Alors quand elle apprend qu’une cure miracle existe, elle fait tout pour convaincre ses parents de l’y envoyer même si cela nécessite une organisation complexe pour garantir la sécurité de tous.

   De prime abord, Cassandra est assez insupportable. Je la trouvais un peu pourrie gâtée, égocentrée et geignarde… Mais petit à petit l’autrice développe son personnage et le rend de plus en plus agréable. Au fil du voyage, Cassandra évolue pour le plus grand plaisir du/de la lecteur.rice. Accompagnée de Kiana, sa cousine, une jeune femme timide et effacée mais intelligente et terriblement attachante, et deux mages en guise de protecteurs, Grégoire et son apprenti Christian, Cassandra part pour une cure miracle et découvre par la même occasion le monde extérieur dont elle est privée depuis son plus jeune âge en raison de sa dangerosité.

   La plume très fluide de Nadia Coste nous immerge immédiatement dans son univers parfaitement maîtrisé. La magie y est omniprésente à travers des mages capables de maîtriser un des quatre éléments. On imagine parfaitement les sorts lancés mais aussi tout ce qui entoure nos personnages. Les descriptions de la nature à travers les yeux de Cassandra sont riches de détails qui subliment notre lecture.

   J’ai beaucoup aimé l’appropriation que l’autrice se fait de nos acronymes et comment elle les détourne (ANPE, PTT etc.) Une petite touche d’humour que j’ai beaucoup appréciée. Je suis restée plus dubitative sur le concept d’impôts sur les sorts lancés…

   L’histoire a une trame que j’ai trouvée assez classique. J’avais compris certaines choses avant les personnages. Par contre, j’ai été agréablement surprise par une fin originale et recherchée. Je fais partie de ces lectrices qui n’apprécient pas terminer sur une fin moyenne – ça doit aller de paire avec mon amour des dessert, j’aime finir agréablement un repas comme un livre. Donc, quand l’auteur.rice se lance dans une fin bien travaillée, j’apprécie ! Davantage encore quand le reste de l’histoire m’a semblé convenu, voir parfois, cousue de fil blanc.

   Le récit est doté d’une certaine maturité dans les personnages, ce qui classe ce roman dans de la jeunesse adolescente, dans la fameuse catégorie « Young adult ». En somme, j’ai aimé l’ensemble, qui se tient bien, dans un univers sympathique avec une petite touche d’humour agréable et une fin riche en rebondissements qui permet de finir l’histoire sur une note franchement positive !

Bonne lecture !

Maêlle

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s