Jamais deux sans toi de Jojo Moyes

   Jojo Moyes est une autrice dont j’ai beaucoup entendu parler. J’apprécie, de temps à autre, lire des romans qualifiés de « feel-good« . En somme, des romans qui font du bien, qui font sourire, qui apporte un petit quelque chose pendant notre lecture. Souvent prévisibles mais qui nous emportent quand même. Ce qui explique que je me sois laissée tenter par Jamais deux sans toi qui n’est pas l’un de ses grands succès mais qui vaut le détour. Je n’ai donc pas la prétention de vous présenter l’autrice, davantage son livre peut-être un peu moins connu que Avant toi, largement plébiscité (que je finirai sans doute par lire…)

Jess est au bord du gouffre… Elle use ses mains et son corps à faire des ménages, ça fait deux ans que son mari est parti, son fils est harcelé et tabassé à l’école, sa fille est une surdouée qui rêve d’une école prestigieuse hors de prix. Elle culpabilise, sent son optimisme flancher sérieusement et finit par rencontre Ed. Ed est à l’opposé de sa vie : riche entrepreneur en informatique, il risque la prison pour délit d’initié et de perdre tout ce qu’il a bâti. Surtout il a peur de décevoir son père malade. Sur un coup de tête, il propose son aide à Jess. Les voilà partis dans l’Audi en route vers l’avenir…

   Jojo Moyes possède une plume d’une incroyable fluidité. Elle fait partie de ces autrices qui en quelques mots, quelques lignes vous pose une vie de quartier, vous brosse les portraits des personnages que nous allons suivre et vous immerge dans son univers. Nous commençons le roman par Ed qui voit sa vie littéralement voler en éclats. Au final, lui, le petit génie de l’informatique, n’a pas peur de perdre tout ce qu’il a pu cumuler de biens matériels. Non, ce qui le blesse c’est le mutisme de son meilleur ami (et associé) et la crainte de décevoir son père. Et sa vie tourmentée va croiser celle de Jessica. Jess, c’est un bout de femme qui ne s’en laisse pas conter, qui tente de joindre les deux bouts tous les mois. Elle met un point d’honneur à garder un toit sur la tête de ses enfants et à les nourrir convenablement. Elle ne rêve pas de grandes richesses, seulement de pouvoir cesser de compter son argent chaque jour. Jess, elle rend service à tour de bras mais sait réclamer son dû aussi quand il se doit. Sa vie n’est pas facile mais l’autrice nous dépeint une femme dotée d’une incroyable force de caractère et de vie profondément attachante.

   Les deux enfants ont aussi voix aux chapitres même si c’est dans une moindre proportion. Tanzie est une petite fille incroyablement intelligente qui adore les mathématiques et qui du coup  se sent un peu en décalage avec les autres enfants de son âge. Nicky c’est l’archétype de l’adolescent mal dans sa peau, un peu différent mais qui finalement est celui qui se retrouve à dire de très belle chose sur la famille. Car même si Jess n’est pas sa mère, que Tanzie sa demi-sœur, est un peu étrange, il sait qu’il possède une place auprès d’elles. On le sent qui commence à grandir et à comprendre les problèmes auxquels Jess est confrontée. Face à la violence de son milieu, aux difficultés financières, Nicky est un gamin qui se retrouve à grandir un peu plus vite que d’autres. Les deux enfants sont profondément attachants, au moins autant que Norman, l’énorme chien qui va embarquer dans la voiture avec tout le monde.

   On sait que cela va bien se terminer. Certaines scènes sont convenues, prévisibles, d’autres nous paraissent irréalistes, mais ce genre de livre tient ses promesses. C’est mignon, c’est une belle histoire et peu importe finalement la fin, ce qui nous plaît là, c’est l’évolution des personnages au gré de ce road-trip. C’est de constater que Jess qui se refuse au bonheur finit par y croire un peu même si l’espoir lui fait peur. C’est dire combien on peut se persuader ne pas avoir sa part dans le gâteau de la vie heureuse quand les soucis – comme les échecs – s’accumulent.

   Jamais deux sans toi est une lecture aussi rapide que plaisante que je conseille à tous les amateurs du genre.

Bonne lecture !

Maêlle

Lecture partagée dans le cadre du Défi lecture 2019 – Catégorie 79 : Un livre « feel-good »

Une réflexion sur “Jamais deux sans toi de Jojo Moyes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s