Les voix du crépuscule de Lisa Unger

    Sept ans. C’est le temps qu’il m’aura fallu pour sortir Les voix du crépuscule de Lisa Unger de mes étagères. Offert par des amies qui me sont proches, grandes lectrices toutes deux également, je n’étais pas encore parvenue à rentrer dans ma lecture. J’avais essayé à plusieurs reprises de me plonger dedans, en vain. Je n’accrochais pas aux premières pages et faisais le choix de le poser pour tenter ultérieurement. A force de repousser, cela a fini par se compter en années. Mais l’important c’est que j’y suis finalement parvenue et que j’ai rapidement dévoré les pages.

   Les voix du crépuscule est un thriller rondement mené, prévisible par certains aspects mais à l’écriture rythmée. J’ai bien été entraînée dans l’histoire qui alterne entre deux points de vue ; si l’histoire « principale » est intéressante, je l’ai trouvée assez prévisible. Par contre l’histoire « secondaire » m’a beaucoup plus tenu en haleine. Pour autant, la galerie de personnage, elle, m’a enthousiasmé.

   L’autrice croise plusieurs histoires de vie au sein des Hollows. L’histoire de Bethany Graves, romancière à succès, venue trouver refuge dans cet endroit reculé pour échapper au désastre de son mariage ; Jones Cooper, flic à la retraite – anticipée – vit mal l’oiseveté de son quotidien. Amoureux des Hollows, il s’y plaît mais se complait dans une certaine mélancolie légèrement dépressive, refusant parfois de se remettre en question pour avancer ; Michael Holt a perdu sa mère il y a des années de cela. Morte ou enfuie, personne ne sait ce qu’elle est devenue mais il ne s’est jamais vraiment remis de son départ. Suite au décès de son père, il est contraint de revenir aux Hollows pour s’occuper de sa maison. Trois trajectoires de vie qui se croisent, s’entremêlent. La fille de Bethany, Willow, bercée par les histoires de sa mère, voit un homme creusé la terre. Et soudain tout s’emballe.

   Jones Cooper est le point commun entre toutes ses vies tumultueuses. Ils sont tous profondément humains tant dans leur façon de réagir face aux événements que dans leur vie de tous les jours. S’ils sont parfois agaçants comme a pu l’être par moment Cooper, l’autrice sait nous les rendre attachants. J’ai aimé suivre l’évolution de Jones Cooper, un peu héros mais juste ce qu’il faut.

   La disparition de Marla Holt, la mère de Michael, revient sur le devant de la scène avec le retour de son fils. Willow Graves, de son côté, ne cesse de commettre des bêtises et nous agace prodigieusement. Pour autant, elle aussi va évoluer et progresser, grâce notamment à la femme de Jones Cooper. Ils sont tous liés les uns autres autres et se rejoignent à un moment donné.

   En parallèle, Jones Cooper est sollicité par une jeune femme. Le fils de son mari, revenu vivre à la maison, n’a plus de nouvelles de sa mère. Selon son mari, cette dernière l’aurait abandonné et refuse de le reprendre. Pris d’un doute, elle demande à l’ancien détective de la rechercher… En toute discrétion.

   Des personnages secondaires intéressants interviennent tout au long de l’histoire, tel que le proviseur du lycée de Willow. Au début incertain du rôle qui sera le leur, on découvre que chacun a sa partition à jouer dans l’histoire.

   Lisa Unger maîtrise à la perfection les ressorts du suspens nous entraînant à tourner les pages encore et encore. Si je n’ai pas été surprise par l’histoire principale et son dénouement, c’est davantage la seconde histoire qui m’a tenu en haleine. Mais j’ai aimé découvrir le cheminement des personnages.

   Les voix du crépuscule est donc un thriller de qualité, une valeur sûre pour les amateurs du genre, qui manque à mon sens d’un peu de surprise. C’est un thriller au rythme relativement lent mais dont la lecture n’est pas désagréable.

Bonne lecture !

Maêlle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s