22/11/63 de Stephen King

   J’avais tout plein d’idées et d’envies de lecture pour cet été. Mais c’était sans compter sur le temps passé à jouer avec ma petite sorcière qui découvre le monde avec avidité, les apéros en terrasse, le bricolage dans la maison et la fatigue parfois. Je me suis plongée dans mon pavé de l’été et j’ai décidé de m’y mettre pleinement afin de le terminer et de franchir la ligne d’arrivée du challenge. J’y parviens sur le fil et m’excuse par avance de cette chronique qui s’annonce décousue et peu inspirée…

Lire la suite

Publicités

Interférences de Connie Willis

   Je suis tombée dedans. J’ai été happée, emportée, j’étais ailleurs. Je ne pouvais plus le lâcher, je vivais au rythme des aventures de C. B. Schwartz et de Briddey. Je voulais le terminer, savoir la fin et pourtant je ralentissais mon rythme redoutant de parvenir à l’ultime chapitre… Quand je l’ai terminé, ma première réflexion a été : il aurait pu faire 200 pages de plus. J’ai appris ensuite qu’il faisait pourtant déjà plus de 600 pages ! Ce fut éprouvant, intense. Une véritable aventure littéraire qui m’a transportée.

   Pourtant rien ne prédestinait ce livre à devenir un de mes coups de cœur. Je m’attendais à une romance avec un peu de science-fiction mais sans trop d’exigence. J’ai lu un roman haletant, au rythme soutenu et à l’intrigue maîtrisée. Bref, il faut que je vous en parle et en même temps je ne sais pas comment commencer cette chronique…

Lire la suite

La fiancée de Bombay de Julia Gregson

   Alors que nous sortons tout juste d’un épisode caniculaire, je me décide à vous parler d’un roman tout à fait en accord avec la météo actuelle, La fiancée de Bombay de Julia Gregson. Sans doute que la chaleur de ces derniers jours m’a rappelé ma lecture durant laquelle nous subissons le climat indien du XXème siècle : chaleur étouffante, mousson… Pour nos jeunes anglaises, le choc va être violent !

   Ce roman n’est pas un grand roman historique mais la plume de Julia Gregson n’est pas désagréable. Légèrement maladroite par instant, avec quelques phrases aux tournures alambiquées mais globalement, ses descriptions nous immergent bien dans son récit. Récit qui met en scène trois jeunes femmes.

Lire la suite

Lectures à l’heure d’été

   Aaah. Je soupire d’aise et de bonheur. Joie, voilà l’été qui s’est installé. Je suis une accro – qui s’assume – de la chaleur estivale, du bruit des cigales, des soirées en terrasse qui s’éternisent, des pieds à l’air… Bref, de tous ces petits plaisirs simples qui jalonnent l’été. Cette saison rime aussi avec vacances, les premières pour nous avec la petite sorcière. Bon, elles ne sont pas pour tout de suite mais j’ai déjà commencé ma cure de soleil les doigts de pieds en éventail. J’aime l’été.

L’été, c’est aussi la période des lectures choisies soigneusement, anticipées même parfois. AcrÖ, vile tentatrice, se lance dans le challenge du pavé de l’été, auquel j’ai décidé de me joindre également. J’espère faire mieux que la dernière fois que je m’y suis inscrite, j’avais lamentablement échoué puisque je n’avais même pas touché la couverture du livre envisagé ! Cette année, je jette mon dévolu sur un pavé qui traîne sur mes étagères depuis bien (trop) longtemps : 22/11/63 de Stephen King qui affiche 1034 pages au compteur.

Hop, on retrouve l’organisation du challenge par-ici !

J’ai en projet également de me lancer dans une série – non même deux en fin de compte : tout d’abord Les chroniques de San Francisco de Armistead Maupin. C’est à l’occasion de l’adaptation par Netflix que j’ai entendue parler de ces livres. Cela me paraît « feel-good« , c’est coloré, ça me semble parfait pour l’été. J’aimerai également relire la trilogie A la croisée des mondes de Philip Pullman. En effet, on m’a offert le premier tome de sa nouvelle trilogie de la Poussière. Celle-ci ayant un lien direct avec la précédente, j’aimerai la relire intégralement pour me la remettre en tête. D’autant qu’il me semble que je n’ai jamais lu le tome 3…

   Je vais essayer de me tenir à ces projets de lecture mais je sais que les tentations seront grandes…

Bonne lecture à vous & bel été ! N’hésitez pas à partager votre programme de lecture pour l’été !

Maêlle

La Serpe de Philippe Jaenada

   En voilà un qui aurait pu être ma lecture pour le défi « Pavé de l’été » (j’y reviendrai plus tard à ce sujet), car La Serpe de Philippe Jaenada comptabilise 648 pages en format broché. Autant dire qu’il vaut mieux que la plume de l’auteur vous emporte si vous ne voulez pas mourir d’ennui ou – pire – abandonner tout simplement. Et ça n’était pas gagné pour moi. Je n’avais jamais lu Philippe Jaenada, seule une collègue de travail, lectrice compulsive, m’en avait parlé en bien. En très bien même. Et voilà qu’il s’intéresse à une affaire judiciaire… Je l’ai donc demandé pour Noël et ma grand-mère me l’a gentiment offert.

   J’ai été quelque peu décontenancée au début mais je dois dire que j’en garde un excellent souvenir et que sa lecture n’a absolument pas été fastidieuse. Laissez-moi vous dire pourquoi…

Lire la suite

L’inconnue de l’équation de Xavier Masse

   L’inconnue de l’équation est un roman paru chez Taurnada, petite maison d’édition fort sympathique dont je vous ai parlé à de nombreuses reprises. Ce thriller m’a été fort gentiment proposé. La quatrième de couverture m’a bien intéressée aussi me suis-je lancée dans sa lecture. Et bien, Xavier Masse est un auteur à suivre. Bref et percutant, ce roman est un véritable page-turner grâce à un suspens parfaitement maîtrisé et une intrigue rondement menée.

Lire la suite

Le septième Guerrier-Mage de Paul Béorn

   Je gardais de la plume de Paul Béorn, le souvenir ému et puissant de son roman écrit à quatre mains avec Silène Edgar, 14-14. Je n’ai donc pas beaucoup tergiversé en voyant Le septième guerrier-mage. Je me suis plongée avec curiosité et avidité dans ce roman. J’en ressors enchantée quoique le style soit bien différent de ce que j’ai pu lire auparavant. Ce livre a été récompensé par le prix Imaginale des lycéens 2016.

Lire la suite

Mon ombre assassine de Estelle Tharreau

   Les éditions Taurnada m’ont proposé la lecture de plusieurs romans policiers, à commencer par Mon ombre assassine de Estelle Tharreau. Je me suis plongée dans ce roman avec confiance, ayant déjà lu deux livres de l’autrice qui m’avaient laissé tous deux un souvenir de lecture très agréable. Néanmoins, je n’ai pas ressenti avec cette lecture le même enthousiasme que précédemment. Lire la suite

L’épée de vérité – La première leçon du sorcier de Terry Goodkind

   Une opération Bragelonne a fini par me convaincre de me lancer dans une série de fantasy extrêmement renommée – à ce qu’il paraît – : L’épée de vérité – La première leçon du sorcier de Terry Goodkind. J’avais lu des commentaires dithyrambiques à son sujet… Mais aussi d’autres plus pondérés. J’ai décidé de me faire mon avis moi-même en me lançant dans cette lecture dont je ressors… Indécise.

Lire la suite

Le passageur – 1 – Le coq et l’enfant de Mel Andoryss

   Fin d’année 2018, Halloween pointait le bout de son nez – avec ses histoires de fantômes, revenants et autres esprits frappeurs – et nous l’attendions tous en prenant notre mal en patience grâce au challenge Halloween de Lou & Hilde. Seulement voilà, une petite sorcière a aussi pointé le bout de son nez dans ma vie. Donc ma participation au challenge a été quelque peu malmenée et mes lectures prévues reportées. Je n’ai pas tellement tardé à me plonger dans Le tome 1 de la série Le Passageur, intitulé Le coq et l’enfant de l’autrice Mel Andoryss. Par contre, je suis complètement à la bourre pour en parler.

   A l’origine, c’est ma complice de toujours, Linetje, qui l’avait reçu. Elle avait beaucoup aimé le résumé et s’était laissée convaincre… A réception, voilà qu’elle m’envoie un message avec une photo de la couverture en me disant que cette dernière lui fait un peu peur quant au contenu. C’est une grande sensible ma Linetje, s’agit pas de lui faire faire des cauchemars. Aussi, je me suis proposée de le lire avant elle et de lui dire si oui ou non la lecture serait susceptible de lui plaire. Oui parce que l’avantage de se connaître depuis si longtemps – faut bien que ça serve de vieillir – c’est que je sais ce qu’elle aime et ce qu’elle n’aime pas et réciproquement. Elle me l’a donc apportée avant le challenge Halloween et je me suis plongée dedans. Verdict : la couverture prend sens quand on lit le livre. Et elle est plus inquiétante que le contenu qui est, néanmoins, de très bonne qualité.

Lire la suite