La route d’Ohama de Robert Ludlum

   J’ai découvert la plume de Robert Ludlum – écrivain dont l’œuvre est à l’origine de la trilogie Bourne – à travers son roman Le manuscrit Chancellor dans lequel j’apprenais l’histoire du directeur du FBI, John Edgar Hoover, resté à son poste un nombre suffisant d’années pour devenir une véritable menace à l’égard du pouvoir établi. Par la suite, je me suis régalée devant le (magnifique) film de Clint Eastwood, J. Edgar, dans lequel le directeur du FBI est interprété de bout en bout (entendez par là, de sa prime jeunesse à ses derniers jours) par un Di Caprio qui crève l’écran. Mais je n’aurai sans doute pas appris autant de choses sur cet homme sans avoir lu précédemment Ludlum. Alors quand j’ai eu l’occasion de « tomber » sur La route d’Omaha, du même auteur, je n’ai pas trop hésité à le prendre. Je m’attendais aux mêmes ingrédients que précédemment, thriller, suspense haletant… J’ai finalement lu un pavé (plus de 600 pages en version poche…) où le burlesque le dispute à l’humour, où les événements s’enchaînent à un rythme effréné mais toujours avec une pointe d’humour. En somme, une facette très différente de ce que j’ai pu lire auparavant. J’ai également découvert que ce livre s’inscrivait dans une série mettant à chaque fois en scène le même personnage, à savoir le général Mac Kenzie.

Lire la suite

L’appel du coucou de Robert Galbraith

   Il est assez rare que je termine un livre avec un soupir de soulagement… Mais pourtant ce fut le cas pour L’appel du coucou de Robert Galbraith. Derrière ce nom, une auteure mondialement connue, à savoir J. K. Rowling. J’ignorais son incursion dans le monde du polar jusqu’à très récemment. Est-ce que c’est cela qui m’a motivé à le lire ? En partie oui, j’étais assez curieuse de savoir ce qu’elle pouvait donner dans un tout autre registre. Et la lecture de la 4ème de couverture me laissait entrevoir un roman agréable. Ce fut le cas mais il m’a paru long. Beaucoup trop long. Je vais tâcher de vous en parler de façon plus concise que ce que m’a paru être ma lecture : sans fin !

coucou

Lire la suite

La lande maudite de Bernard Simonay

   Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu une œuvre de Bernard Simonay. J’évoquais cet écrivain il y a peu suite à l’annonce de son décès. J’ai eu l’opportunité d’acquérir un de ses premiers livres intitulé La lande maudite. Je savais pouvoir compter sur l’écriture fluide et agréable de l’auteur et je n’ai pas été déçue. Par contre, l’histoire en elle-même ne m’a pas emporté comme les autres titres que j’ai pu lire de lui.

Afficher l'image d'origine

Lire la suite

Ontophage – Pierre de Brume de Marc Piskic

   Hier c’était la journée BD du Challenge Halloween de Lou & Hilde. Et évidemment, j’ai fait preuve de malchance… Je me suis rendue à la médiathèque, trois ouvrages possibles en tête à lire, durant ma pause déjeuner. J’étais partie avec la ferme intention de lire, au choix : la bande-dessinée Zombillénium d’Arthur De Pin’s (encensée par AcrÖ), Walking Dead Tome 1 de Robert Kirkman et Tony Moore (apprécié aussi par AcrÖ… Hé oui, elle est une référence que voulez-vous…) ou encore Monster de Naoki Urasawa (non elle ne les a pas lus ou n’en a pas parlé ou alors je ne l’ai pas vu !). Bref, j’avais un trio bien tentant et dont AcrÖ se portait garant sans le savoir. Imaginez ma déception quand je découvre que : le premier tome de Walking Dead a été piqué par quelqu’un qui doit avoir son après-midi de libre *suivait mon regard vers les d’jeuns situés un peu à l’écart*, les Monster ne sont pas disponibles dans la médiathèque du centre-ville mais une de ses annexes et enfin Zombillenium n’est pas encore rentré de son emprunt. Vous voyez le topo de la blogueuse esseulée au milieu des bandes-dessinées ? C’était moi. En désespoir de cause, j’entrepris de farfouiller dans les bacs ici ou là, l’âme en peine. Mon regard est attiré par un titre qui tient en un mot dont j’ignore la signification : Ontophage. Je feuillette : c’est sombre, pluvieux et… Étrange. Le début commence au cimetière du père Lachaise ! Alors certes ce n’est pas anglais, ce n’est pas horrifique, ni vraiment fantomatique mais il fallait bien me consoler de ma déception. J’espère que nos meneuses de challenge accepteront quand même ce petit billet que je rédige car ce fut, au final, un vrai coup de cœur.

721_couv

Lire la suite

Il de Derek Van Armen

   Ce livre a une histoire qui mérite de figurer en préambule de mon article. Rien qu’avec cette anecdote, cela donne envie de se plonger dans sa lecture, pourvu que le style policier/thriller vous attire. Il est un roman. Un pavé de 956 pages au format poche, que j’ai dévoré. Il n’est pas tout jeune, le récit en lui-même a été publié pour la première fois en 1992. Oui, vous avez bien lu, cet ouvrage a 24 ans. Jusque là rien de transcendant si on omet de préciser qu’il a été édité en France pour la première fois en 2013, soit 21 ans plus tard. Pourquoi avoir tant attendu alors qu’il avait connu un succès certain outre-Atlantique ? Sûrement parce que le déroulement des événements après sa publication américaine a quelque peu refroidi les intentions éditorialistes européennes.

   En effet, le gouvernement américain lors de la sortie de l’ouvrage a été stupéfait de la précision avec laquelle l’auteur expliquait les techniques d’investigation de tous les grands services d’enquête américain. C’était trop précis, trop exact, trop détaillé pour ne pas devenir suspect. Le gouvernement mena une enquête, mis en examen l’auteur… Ce fut rocambolesque, à tel point que L’Express lui consacrera un article lors de sa publication en France. Je vous invite certes à le lire, mais pour ceux qui n’ont pas encore découvert le livre et seraient intéressés, je vous conseille fortement à ne pas lire l’amorce de l’interview mais seulement le contenu de celle-ci, au risque sinon de vous voir privé d’une bonne part de suspense !

   Alors avec une telle annonce, encore fallait-il que le livre soit à la hauteur de la réputation allez-vous me dire. Même si pour ma part, je me suis lancée dans cette lecture sur le simple conseil d’une amie particulièrement calée dans ce genre de lecture. Verdict ? Il l’est. Totalement. Même après tant d’années Il conserve une force indéniable et une capacité à vous happer absolument inouïe.

il

Lire la suite

Les enquêtes du généalogiste – Depuis le temps de vos pères de Dan Waddell

   Laissez-vous embarquer dans les méandres de la généalogie avec Nigel Barnes. Ce second tome intitulé Depuis le temps de vos pères, de Dan Waddell m’a plus enthousiasmé que le précédent. Peut-être que les personnages, déjà rencontrés, m’ont permis d’entrer plus aisément dans cette histoire tortueuse qui m’a littéralement fait voyager jusqu’aux États-Unis. Mêlant policier, enquête, religion, tout en développant ses personnages, l’auteur tend à nous offrir un deuxième tome de qualité.

Dan Waddell bis Lire la suite

Le procès du Dr Forrester de Henry Denker

   Le chiffre 2 écrit sur la première page blanche trahit le lieu de provenance de ce livre : la grande braderie d’Emmaüs. C’est un livre assez ancien sorti du fin fond de ma bibliothèque pour m’accompagner lors d’un trajet en train et d’un court séjour. Le thème était assez original pour m’intriguer quand bien même le livre tout entier, la couverture en premier lieu, accusait quelques années. Mais qu’importe, de vieux ouvrages peuvent recéler de belles histoires. Celui-ci m’offrira un bon moment de détente à travers une histoire simple mais sympathique quoique très prévisible sur certains pans.

Afficher l'image d'origine
                Admirez le brushing…

Lire la suite