Notre-Dame aux Écailles de Mélanie Fazi

   J’ai découvert Mélanie Fazi depuis maintenant quelques temps, d’abord dans une anthologie (69 – Anthologie SFQ), puis dans sa traduction Ainsi naissent les fantômes de Lisa Tuttle. J’avais poursuivi avec son roman Arlis des forains qui m’avait moins enthousiasmé. Mais comme certain(e)s auteur(s), autrice(s), il m’a été dit qu’elle était meilleure novelliste que romancière. Alors, c’est tout naturellement que je me suis tournée vers son recueil de nouvelles Notre-Dame aux Écailles. Je dois dire qu’en effet, sa plume se révèle plus juste, plus pertinente dans ces courts récits d’intensité variable. Au nombre de 12, elle dépeint à chaque fois un nouvel univers, des personnages différents et une intrigue propre. Elle parvient pour chacune de nos lectures à nous immerger immédiatement dans ce petit monde qu’elle esquisse en quelques pages. Je suis un peu admirative de cette capacité que détiennent certaines plumes à nous emmener voguer dans les eaux de leur monde en à peine quelques mots…

Résultat de recherche d'images pour "notre dame aux écailles"

Lire la suite

Publicités

Culottées de Pénélope Bagieu

   J’avais entendu parler de Pénélope Bagieu après la polémique liée au FIBD dont la sélection ne comportait aucune femme. J’ignorais que de cet événement avait découlé de petites bande-dessinées publiées sur Le Monde. Je connaissais donc la dessinatrice mais pas son œuvre. Et puis j’ai regardé un documentaire sur les viols conjugaux. L’équipe d’Envoyé spécial derrière ce documentaire a fait un travail vraiment très soigné, expliquant bien la création de ce crime dans le code pénal, les raisons et en se focalisant sur l’histoire de trois femmes toutes victimes du même homme. Néanmoins, le tournage s’est trouvé stoppé par la salle d’audience. En effet, sauf sur autorisation, dans des cas très encadrés, il est strictement interdit de filmer dans une salle d’audience. Les assises n’y échappent pas. Mais comment parler de viols conjugaux, du combat de ces femmes sans pouvoir retranscrire l’audience et l’ambiance qui y règne, sans parler du courage qu’il faut à ses femmes ? En envoyant Pénélope Bagieu dessiner pour eux le déroulement des débats. Et c’est ainsi que j’ai découvert par écran interposé le travail remarquable de l’auteure. Ses dessins étaient empreints d’empathie, de respect et ils retranscrivaient précisément ce qui avaient pu se dire tout en montrant les émotions qui traversaient les femmes à la barre. Après ça, je me suis dit qu’il était impératif que je lise une œuvre de cette femme. Mon choix s’est porté sur Culottées pour en avoir entendu du bien et pour le sujet que le sous-titre résume très bien : Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent.

Lire la suite

Petit pays de Gaël Faye

   J’ai pris une claque littéraire. J’ai lu Petit pays de Gaël Faye.

   Ce livre m’a charmé l’année dernière lors de sa sortie. Je l’ai remporté grâce à Sophie et son calendrier de l’Avent et je ne peux que m’en féliciter (et la remercier chaleureusement encore une fois !). Si vous voulez savoir de quoi il retourne, laissez-moi vous parler de ce voyage littéraire incroyable que j’ai fait.

Afficher l'image d'origine

Lire la suite

Contes curieux des quatre coins du monde – Praline Gay-Para

   Je confesse avoir pour les contes un certain attachement. Ils me rappellent la saveur de l’enfance, l’innocence de cet âge où l’on pense que ces histoires détiennent un fond de vérité… Peut-être est-ce du au fait que malgré les années qui ont passé je continue à croire aux contes !!

   Le titre de ce recueil m’a attiré. Il semblait me promettre un tour du monde en histoires, loin des traditionnels (sans connotation péjorative car ils ont bercé mon enfance) contes de Perrault et autre contes de fées. Cela ne pouvait que donner envie à la grande rêveuse que je suis. Alors je m’en suis saisie et me suis plongée dedans sans attendre. Je n’ai pas été déçu par mon voyage. Je suis allée à la rencontre de l’Ethiopie, de la Somalie, du Viêtnam, le tout en restant assise sur mon canapé, simplement grâce une femme qui a pris le temps d’écouter toutes ces histoires pour mieux nous les transmettre. La tradition orale des contes est encore très présente dans certaines cultures. Praline Gay-Para se fait la plume de toutes ces histoires contées à travers divers pays. Elle partage avec nous cette richesse pour nous ravir, nous émerveiller comme elle semble l’avoir été en les entendant. Et ça marche plutôt bien.

contes

Lire la suite