L’espionne de Paulo Coelho

   Ce livre parle de l’espionne mais surtout d’une femme. Une femme au destin aussi tragique que flamboyant, à savoir Mata Hari. On la connaît peu voir pas du tout sous son vrai nom, Margaretha Geertruida ZELLE. Fille d’un riche fabricant de chapeaux et de cape en Hollande, elle aura connu une vie comme à nulle autre pareille. Paulo Coelho propose dans son roman L’espionne de retracer les grandes lignes de la vie de Mata Hari et surtout ses dernières années. Mais on se demande en refermant ce roman, qui était vraiment Mata Hari ? Une femme qui mentait pour égayer un quotidien parfois difficile ou pour le plaisir du mensonge ? Une espionne qui agissait dans les intérêts de la France ou pour ceux de l’Allemagne ? Finalement, cette femme demeure un mystère tant elle eut une vie atypique à une époque où les femmes étaient muselées, guidées, chapeautées et parfois maltraitées. Une chose est certaine, Margaretha aura eu le goût de la liberté, un désir difficile à assouvir pour une femme des années 20.

Lire la suite

Publicités

La vie secrète des arbres de Peter Wohlleben

   Qui n’a jamais regardé avec admiration un majestueux chêne qui étend ses branches au milieu d’un champ baigné de brouillard ? Personnellement, j’adore le bruit des feuilles sous mes chaussures en forêt et l’ombre d’un grand arbre est toujours appréciable quand le soleil estival brûle la peau. Mais au fond, que savons-nous de tous ces arbres ? Omniprésents en ville, où les parcs se targuent d’avoir les uns et les autres les plus belles espèces, maître des forêts, ils sont souvent utilisés pour construire nos demeures, nous chauffer et nous savons ô combien la déforestation pose problème. Pourtant, connaissons-nous les arbres ? Hormis quelques bribes de connaissances acquises durant un cours de sciences de la vie et de la terre au collège, je dois bien avouer que mon savoir en ce domaine est particulièrement limité. C’est donc avec une certaine avidité que j’ai ouvert et me suis plongée dans La vie secrète des arbres – Ce qu’ils ressentent – comment ils communiquent de Peter Wohlleben. Si je suis certaine de ne pas avoir tout retenu, la quantité d’informations délivrée tout au long de notre lecture se révèle dense, je le suis aussi d’une chose après avoir terminée la dernière page de ce livre : notre ignorance est immense. Explications…

Lire la suite

Le tort du soldat de Erri de Luca

   Les livres se suivent mais ne se ressemblent pas, même au sein de la bibliographie d’un auteur tel qu’Erri de Luca. Je ne taris pas d’éloges sur lui et vous risquez d’en entendre encore quelques longues litanies au vu de son œuvre prolifique. Cette fois-ci je me suis plongée dans Le tort du soldat offert par Lintje. Il fait parti des ouvrages récents de l’auteur.

   Erri de Luca m’a surpris sans me décevoir. J’ai retrouvé ce qui fait son charme d’écrivain et qui m’emporte à chaque fois, même si je dois admettre que celui-ci m’a moins transporté que d’autre. Je l’ai trouvé moins poétique. Mon âme, toujours charmée par les mots de cet auteur italien, n’a pas été bercée de la même douceur que je lui connais habituellement. Portrait d’un livre atypique.

le-tort-du-soldat

Lire la suite

L’insomnie des étoiles de Marc Dugain

   Une quatrième de couverture étonnante laissant penser qu’un sujet éculé – la seconde guerre mondiale – bénéficierait d’une approche différente. Voilà ce qui m’a indéniablement attiré vers L’insomnie des étoiles de Marc Dugain. C’est un sujet tragique que celui de la guerre quelqu’elle soit. Au revoir là-haut de Pierre Lemaître avait déjà été une sacré aventure livresque mais il concernait la première guerre mondiale. Nous avons été sensibles aux gueules cassées et au gaz moutarde mais le génocide perpétré par les nazis lors du second conflit mondial, auquel s’ajoute quand même deux largages de bombes atomiques, a laissé des traces profondes. Et il me semble juste de dire que nous avons été plus sensibilisés à cette période de l’histoire, notamment via le « devoir de mémoire » dont l’école est le fer de lance. Cet intensif travail de mémoire et d’hommage nous donne l’impression d’avoir épluché ce conflit sous tous les angles. Aussi, réussir à l’aborder sans tomber dans des thèmes déjà usités – l’enfer des camps de concentration, la France occupée en premier lieu – est en soi un défi que l’auteur parvient à relever. Marc Dugain opte pour une certaine originalité puisqu’il décide de nous parler de la France à l’automne de l’année 1945 soit peu de temps après sa libération, mais loin de l’effervescence souvent décrite qui l’a suivie.

Marc Dugain

Lire la suite

Le château des étoiles – La conquête de l’espace Vol. 1 – Alex Alice

   Classée parmi les coups de cœur mon libraire BD préféré, Le château des étoiles est devenu aussi mon coup de cœur. Le titre et la couverture ont attiré mon attention de par leur aspect « Vernien », entendez par là qu’il a des airs de livre de Jules Verne. Je ne suis pas une grande fan de l’auteur cité, mais j’ai lu de lui Voyage au centre de la terre qui m’a profondément marqué. C’est peut-être ce qui m’a poussé à feuilleter cette BD.

   De prime abord, je ne fus pas conquise par les dessins que je trouvais trop « succincts », habituée que je suis des précis de Hugault. Mais elle sut me charmer au fil de mes (nombreux) passages dans la librairie. L’histoire me plaisait terriblement, les étoiles ayant toujours eu sur moi un profond attrait (rien à voir d’ailleurs, mais j’ai adoré Interstellar). Et j’ai fini par voir dans ce dessin toute sa beauté. Et là voilà entre mes mains pour un moment de lecture unique et intense.

P1010449bis

Lire la suite

Le pilote à l’Edelweiss, Yann – Hugault

J’ai failli remettre « coup de cœur » mais je trouvais cela un peu répétitif. Alors même si cette BD est en effet un coup de cœur, je serai honnête en disant que je connaissais déjà le duo à l’origine de ce petit chef d’œuvre. J’avais déjà aimé leur première collaboration, une série en trois tomes intitulés « Le Grand Duc ».

Totalement amoureuse du dessin de Romain Hugault, ce dernier met en image des scénarios parfois classiques mais toujours bien ancrés dans l’époque dans laquelle l’histoire se déroule. Fan d’avions, il les dessine avec force détails pour nous embarquer dans le ciel avec ses pilotes, nous faire vivre leurs peurs, ressentir l’adrénaline du combat. Hugault a également collaboré avec Régis Hautière pour un one-shot, « Le Dernier Envol » et une série en deux volumes, « Au delà des nuages ».

Avec « Le Pilote à l’Edelweiss », Romain Hugault retrouve les champs de bataille de la première guerre mondiale. Alors que l’on imagine bien les combats sur terre que maints films nous ont montré avec effets spéciaux à l’appui, le dessinateur et le scénariste s’intéressent au combat qui se déroule dans les airs et presque uniquement dans les airs. Les pilotes et leur courage sont au centre de l’histoire, ainsi que leur avion. Mais faisons étape par étape, tant que j’y suis autant vous présenter toutes les œuvres de ce dessinateur auquel je suis très attachée !

Lire la suite