La décade de l’imaginaire 2015

   Informée par la sentinelle Lintje de ce que les éditions l’Atalante organisait La décade de l’imaginaire 2015, je me suis intéressée à l’événement qui permet de lire six nouvelles gratuitement et découvrir dix romans à des tarifs très intéressants, le tout disponible en format ebook pendant une durée limitée. Je n’ai pas acquis de romans mais j’ai récupéré et lu toutes les nouvelles mises à disposition et dont je vais vous parler. J’ai trouvé l’initiative extrêmement intéressante et sympathique. Une façon de promouvoir la lecture, et plus particulièrement celle des nouvelles, une initiative que je ne peux qu’approuver. Et pour les frileux (ses) qui voudraient découvrir la fantasy / SF, ils avaient là une excellente occasion de se plonger dans de courts récits d’auteurs très variés mais toujours très bien choisis par les éditions. Tous les styles sont réunis même si toutes les nouvelles ont comme particularité de se dérouler dans un monde malmené quand il n’est pas totalement imaginaire pour la nouvelle de Anne Fakhouri.

decade

Lire la suite

Publicités

Lancelot – Recueil de nouvelles édité chez ActuSF

   Lors d’un passage aux Utopiales l’année dernière, je me suis laissée tenter, entre autre, par un recueil de nouvelles édité chez ActuSF au titre prometteur : Lancelot. Je sais, vous allez me dire qu’il est ultra connu, qu’on en a déjà soupé de Lancelot dans les légendes arthuriennes. Justement, ce qui me plaisait c’est que le recueil n’avait comme fil rouge que Lancelot. Pas toute la légende, par Arthur, seulement le chevalier du Lac. J’étais intriguée de voir comment les neuf auteurs réunis allaient traiter de ce personnage pour lequel j’ai une préférence. Ce que j’aime chez Lancelot c’est le paradoxe qu’il porte en lui. Il est à la fois le plus grand chevalier de la table ronde, loyal, fidèle et en même temps il sera le félon, l’exilé, le traître. Il est aussi celui qui va aider un Roi, suivre la quête du Graal alors même qu’il a été élevé sous le lac par une fée. Il y avait donc matière à dire, à écrire, à imaginer. Je suis sortie un peu déçue de ma lecture…

lancelot

Lire la suite

Clairvoyage – Anne Fakhouri

   C’est en lisant l’article sur La brume des jours chez AcrÖ que j’ai découvert son article quant au premier tome de ce diptyque, Clairvoyage. J’ai eu envie de le lire. Grâce à AcrÖ, qui a fait de ce livre un livre voyageur, j’ai pu le recevoir chez moi. Il était superbement bien emballé, dans une enveloppe toute de papier bulles protecteur. ‘Tention, ça ne rigole pas, les livres, c’est précieux ! J’ai pris un peu mon temps avant de me lancer dans sa lecture. J’ai déjà fais un petit peu connaissance avec l’auteur grâce aux lectures de nouvelles dans le cadre du challenge de Lune. Il m’intéressait de la découvrir sur un roman. Livre jeunesse à la quatrième de couverture intrigante, je me suis plongée dedans et j’avoue avoir beaucoup aimé. Laissez-moi vous dire en quoi… Avant que je ne plonge à nouveau dans la suite !image

 

Lire la suite

Fugue en ogre mineur – Anthologie dirigée par Anne Fakhouri

   Un nouveau recueil de nouvelles qui s’inscrit dans le challenge JLLN de Lune, édité chez ActuSF. La couverture joliment illustrée par Fabien Fernandez nous donne le ton de cette anthologie dirigée par Anne Fakhouri.

ogre

   Nous parlerons d’ogres et uniquement d’ogres. Pas que des ogres métaphorique comme j’ai pu en lire dans le passé (Notamment « « L’Ogre de Rostov » de Robert Cullen. Horrible. Passionant. C’est une histoire horrible et vraie : un tueur en série en Russie, qui mutilait atrocement ses victimes. Un tueur qui est passé entre les mailles du filet de la police, à cause d’une administration lourde, d’un manque de motivation des policiers mal-payés… On y voit le combat de deux membres de la police de l’URSS de l’époque contre un personnage odieux. Leur persévérance finira par payée. Tout en étant une enquête, c’est aussi une vision interne de la Russie très intéressante.) mais également les créatures imaginaires peuplant les contes pour enfants et dont les parents menacent leurs enfants trop turbulents. L’idée est en soi assez originale pour être signalée. D’ailleurs Anne Fakhouri parle de tous les ogres dans sa préface : ceux qu’on connaît dans les contes et ceux qui sévissent aujourd’hui via internet ou devant les écoles. L’ogre est une image incarnant bien souvent une forme du mal. Un ogre est toujours mauvais car il est récurrent qu’il dévore les enfants. Néanmoins, il existe plusieurs types d’ogres comme il existe plusieurs types d’humains. Tous pareils et tous différents à la fois.

Lire la suite