La décade de l’imaginaire 2015

   Informée par la sentinelle Lintje de ce que les éditions l’Atalante organisait La décade de l’imaginaire 2015, je me suis intéressée à l’événement qui permet de lire six nouvelles gratuitement et découvrir dix romans à des tarifs très intéressants, le tout disponible en format ebook pendant une durée limitée. Je n’ai pas acquis de romans mais j’ai récupéré et lu toutes les nouvelles mises à disposition et dont je vais vous parler. J’ai trouvé l’initiative extrêmement intéressante et sympathique. Une façon de promouvoir la lecture, et plus particulièrement celle des nouvelles, une initiative que je ne peux qu’approuver. Et pour les frileux (ses) qui voudraient découvrir la fantasy / SF, ils avaient là une excellente occasion de se plonger dans de courts récits d’auteurs très variés mais toujours très bien choisis par les éditions. Tous les styles sont réunis même si toutes les nouvelles ont comme particularité de se dérouler dans un monde malmené quand il n’est pas totalement imaginaire pour la nouvelle de Anne Fakhouri.

decade

Lire la suite

Princes de la pègre – Douglas Hulick

   Lors d’une virée avec mon amie magicienne, nous avons fait un arrêt à la libraire (et maison d’édition) L’Atalante, située à Nantes. Elle tenait à m’y emmener depuis un petit moment. Ce fut l’occasion de concrétiser cette envie dont je garde un très bon souvenir. Particulièrement orientée SF et Fantasy, cette librairie regorge d’ouvrages qui ne demandent qu’à être lus par les lectrices que nous sommes. Accueillies par une femme aussi gentille que généreuse en conseils et avis, pour un peu on serait resté y camper. Pour les amateurs de fantasy, je rappelle deux choses au sujet de cette maison d’édition : elle publie Guy Gavriel Kay et Terry Pratchett. OK pas seulement ces deux là mais déjà ça donne le ton !! Avec des couvertures toujours travaillées et qui attirent l’œil, suscitant l’envie irrépressible de se saisir du livre pour mieux dévorer la quatrième de couverture, L’Atalante sait y faire ! C’est une couverture sombre et glacée (contrairement aux autres ouvrages dont le papier n’est pas glacé, il reste presque rugueux sous la main) qui m’attire et un titre évocateur. Je l’avais déjà repéré sur le site internet et une fois en main, je cédai et l’emportai avec moi. Ce fut un vrai plaisir de retourner dans le monde de la fantasy à travers ce livre qui souffre tout de même de quelques petits défauts.

   Néanmoins je me suis attachée à Drothe, notre canaille « honorable ». Et je vous invite à suivre le chemin des vanterniers*  pour le rencontrer…

princes

=> Bienvenue à Ildrecca, ville où vivent deux mondes côte à côte : celui de l’empereur et de sa cour, et celui des voleurs et brigands. Depuis la chute d’Isidore, le Roi Noir, la pègre d’Ildrecca est divisée en plusieurs bandes. Drothe fait partie de l’une d’elle en tant que nez. Il est celui qui traque l’information, en divulgue, l’oreille et la langue d’un chef de pègre. A côté de cela il mène ses petites affaires et notamment son petit trafic ponctuel de reliques. Mais voilà que le hasard lui fait croiser le chemin d’un livre qui suscite beaucoup de convoitises… Beaucoup trop pour n’être qu’une simple relique.

Lire la suite