Notre-Dame aux Écailles de Mélanie Fazi

   J’ai découvert Mélanie Fazi depuis maintenant quelques temps, d’abord dans une anthologie (69 – Anthologie SFQ), puis dans sa traduction Ainsi naissent les fantômes de Lisa Tuttle. J’avais poursuivi avec son roman Arlis des forains qui m’avait moins enthousiasmé. Mais comme certain(e)s auteur(s), autrice(s), il m’a été dit qu’elle était meilleure novelliste que romancière. Alors, c’est tout naturellement que je me suis tournée vers son recueil de nouvelles Notre-Dame aux Écailles. Je dois dire qu’en effet, sa plume se révèle plus juste, plus pertinente dans ces courts récits d’intensité variable. Au nombre de 12, elle dépeint à chaque fois un nouvel univers, des personnages différents et une intrigue propre. Elle parvient pour chacune de nos lectures à nous immerger immédiatement dans ce petit monde qu’elle esquisse en quelques pages. Je suis un peu admirative de cette capacité que détiennent certaines plumes à nous emmener voguer dans les eaux de leur monde en à peine quelques mots…

Résultat de recherche d'images pour "notre dame aux écailles"

Lire la suite

Publicités

L’intérêt de l’enfant de Ian McEwan

   J’émaille ma lecture du pavé de l’été par quelques incursions dans d’autres livres. Il faut dire aussi, que ma lecture est un peu laborieuse… Sans doute ai-je du mal à accorder le temps nécessaire pour me plonger pleinement dans Les chevaux célestes… Aussi je compte beaucoup sur les vacances pour me permettre d’y parvenir ! Entre temps, je vais donc vous parler de L’intérêt de l’enfant de Ian McEwan. Disons-le tout de go : je n’ai pas été franchement convaincue par ce roman…

Lire la suite

Nos étoiles contraires – John Green

   Il y a des livres jeunesses qui s’avèrent être de véritables pépites. On pense souvent à Harry Potter qui a percé dans le domaine fantastique-jeunesse dans une période creuse, se révélant être un véritable vecteur de lecture pour les ados en mal de magie. Mais aussi pour les adultes et pour les plus jeunes à qui on pouvait raconter les histoires de Harry. Nos étoiles contraires c’est un peu ça : une forme de magie littéraire. On le lit, on le dévore, on s’en imprègne, on s’en délecte. Malgré lui, l’auteur appose sur nous la marque de son écriture. Il nous laisse empreint de son récit et ce bien après qu’on ait terminé le livre. Ce livre a rencontré un immense succès que je ne peux que comprendre et auquel j’adhère. Il mérite d’être lu, ne serait-ce que pour montrer qu’on peut parler d’un sujet grave sans aucune tristesse, que la mort peut côtoyer la vie et l’amour dans une histoire dont la crédibilité est telle qu’on imagine croiser les protagonistes de l’histoire au coin de la rue. Je vais vous en parler, mais très franchement, le meilleur commentaire que je puisse en faire, la meilleure chose que j’ai à dire : lisez-le.

P1000651

Lire la suite