Le rêve du prunellier – Rozenn Illiano

   Voilà la chronique qui suit l’arrivée du cadeau reçu après avoir terminé le challenge de Lune ainsi que je vous l’annonçais il y a peu. Un recueil comprenant huit nouvelles toutes profondément ancrées dans le monde de la fantasy. Premier livre que je lis édité sous le format de l’auto-édition, je l’ai découvert au gré des balades chez Livrement et à nouveau lors du challenge de Lune. « Le Rêve du Prunellier » m’a fait passer un moment de lecture fort agréable. Comme dans beaucoup de recueil, toutes les nouvelles ne m’ont pas plu mais la majorité ont su m’emporter vers quelque chose de sympa. L’auteur possède un thème récurrent l’hiver, qui s’accompagne des ombres, de la nuit plus que du jour. Les flocons de neige sont comme un fil rouge pour Rozenn qui trouve toujours un moment du récit où les faire tomber. Certaines nouvelles totalement atypiques par rapport aux autres, offrent un effet de contraste plutôt agréable, qui casse les thèmes utilisés par l’auteur, qui peuvent apparaître pour certains comme redondants. La plume est légère, simple, les pages se tournent vite, le monde nous happe rapidement. Je déplore seulement l’absence totale de traduction des mots anglais. Alors autant certains ne le nécessitaient pas (Snow, Frost…) autant j’avoue que Blackthorn j’ai dû aller le chercher faute d’en faire un usage courant… Rozenn, tu devrais avoir pitié des piètres anglophones que nous pouvons être !!!! C’est vraiment un détail, on peut tous faire l’effort de regarder dans le dictionnaire… Même si au chaud, sous la couette, à lire une histoire où ça parle d’ombres et de neige, et bin on n’a pas forcément très très envie de chercher… Oui, oui un petit peu de fainéantise. Et un petit tour des nouvelles de ce recueil.

rêve prunellier

Lire la suite

Contes curieux des quatre coins du monde – Praline Gay-Para

   Je confesse avoir pour les contes un certain attachement. Ils me rappellent la saveur de l’enfance, l’innocence de cet âge où l’on pense que ces histoires détiennent un fond de vérité… Peut-être est-ce du au fait que malgré les années qui ont passé je continue à croire aux contes !!

   Le titre de ce recueil m’a attiré. Il semblait me promettre un tour du monde en histoires, loin des traditionnels (sans connotation péjorative car ils ont bercé mon enfance) contes de Perrault et autre contes de fées. Cela ne pouvait que donner envie à la grande rêveuse que je suis. Alors je m’en suis saisie et me suis plongée dedans sans attendre. Je n’ai pas été déçu par mon voyage. Je suis allée à la rencontre de l’Ethiopie, de la Somalie, du Viêtnam, le tout en restant assise sur mon canapé, simplement grâce une femme qui a pris le temps d’écouter toutes ces histoires pour mieux nous les transmettre. La tradition orale des contes est encore très présente dans certaines cultures. Praline Gay-Para se fait la plume de toutes ces histoires contées à travers divers pays. Elle partage avec nous cette richesse pour nous ravir, nous émerveiller comme elle semble l’avoir été en les entendant. Et ça marche plutôt bien.

contes

Lire la suite