La marquise de Mireille Calmel

   C’est terriblement licencieux, léger, pétulant. Un roman libertin sous la plume rigoureuse d’une auteure de romans historiques, il fallait y penser. J’ai découvert Mireille Calmel il y a maintenant plusieurs années à travers deux romans : Le lit d’Aliénor suivi du Bal des louves, deux succès parus chez XO éditions. Je n’ai pas lu ses autres ouvrages édités par la suite, m’étant tourné vers une autre auteure de romans historiques, à savoir Juliette Benzoni. Toutefois j’ai conservé de ses romans un excellent souvenir. S’attachant aux femmes, trop souvent délaissées dans les récits hérités d’une époque ancienne, elle leur donne une place, un rôle dans l’Histoire. Ses histoires, quoique romancées, n’en demeurent pas moins ancrées dans une période historique rigoureusement détaillée. Mireille Calmel imagine ce que l’on ignore en l’inscrivant dans une réalité historique connue. Je garde la sensation d’une sorte de gravité dans le destin de Dame Aliénor d’Aquitaine, un aspect tragique indéniable qui vous plonge dans les affres d’une vengeance terrible. A l’inverse, on sent à travers La Marquise que l’auteure s’est vraiment amusée. Ce sentiment de joie qui se propage à la lectrice que je suis a quelque chose de… Jouissif !

marquise


Lire la suite