Les petites fées de New-York de Martin Millar

   Le résumé m’avait bien emballé, la couverture était mignonne et puis… Ça parlait de fées ! Les petites fées de New-York de Martin Millar semblait réunir des arguments de poids pour en faire un bon moment de lecture. D’ailleurs Vert, Valériane et AcrÖ s’accordent à dire que c’est un très bon livre… A côté duquel je suis sans doute passée. En effet, l’histoire rocambolesque ne m’a arraché que quelques sourires alors qu’il semblerait que l’humour soit le cœur de cet ouvrage. Chronique d’une lectrice difficile en humour…

Lire la suite

Publicités

L’intérêt de l’enfant de Ian McEwan

   J’émaille ma lecture du pavé de l’été par quelques incursions dans d’autres livres. Il faut dire aussi, que ma lecture est un peu laborieuse… Sans doute ai-je du mal à accorder le temps nécessaire pour me plonger pleinement dans Les chevaux célestes… Aussi je compte beaucoup sur les vacances pour me permettre d’y parvenir ! Entre temps, je vais donc vous parler de L’intérêt de l’enfant de Ian McEwan. Disons-le tout de go : je n’ai pas été franchement convaincue par ce roman…

Lire la suite

L’île du serment de Peter May

   Ce livre me fut offert il y a maintenant près d’un an par une amie proche dont les goûts littéraires sont portés vers les thrillers, policiers glauques et moins glauques, les enquêtes criminelles de toutes sortes pourvu qu’elles soient rondement menées. Elle a découvert cet auteur d’origine écossaise, vivant en France, à travers une série dite « chinoise » composée de six romans. À côté de celle-ci se trouve la série « écossaise », celle de « l’assassin sans visage » mais aussi divers romans qui ne s’inscrivent pas nécessairement dans une suite. L’île du serment fait partie de ces derniers. Une façon agréable de pouvoir découvrir un auteur sans pour autant se lancer dans une longue série parfois un peu éprouvante. La lecture m’a paru fort longue, sans doute parce que je manquais de temps pour m’y atteler véritablement. Mais voilà, je l’ai fini et il m’en reste un agréable souvenir de lecture dont je m’en vais vous parler plus longuement.

peter may

Lire la suite