Ray Shepard – Amnésie de Morgane Rugraff

   Je remercie chaleureusement les éditions Plume Blanche qui, grâce à un partenariat avec Vendredi Lecture, m’a permis de remporter le tome 1 de la série Ray Shepard de Morgane Rugraff. Et si mes remerciements sont si chaleureux, c’est qu’ils sont à la hauteur du plaisir ressenti lors de ma lecture. J’ai envie de dire : pfiou. Quelle claque ! Tout y est, l’originalité de la magie, l’histoire et surtout, surtout, le point fort : les personnages. J’ai été happée par l’histoire, je ne pouvais plus lâcher ma liseuse, avide de connaître le dénouement et de retrouver les UCB… Je m’emballe (mais pas autant que Dear Ema… Quoique…) ! Commençons par le début…

Voilà la couverture dans son entier, je la trouve très belle (et du coup, suis un peu jalouse de la version papier…)

Lire la suite

Publicités

Faux-semblance de Olivier Paquet

   J’ai craqué sur ce recueil de nouvelles lors de ma petite virée aux Utopiales. Je trouve la couverture magnifique quoique le dessin ait un côté désolé. Elle illustre néanmoins très bien la thématique de ce recueil qui tend à vouloir parler de moments charniers lors de catastrophes. Quatre nouvelles qui tracent d’une belle plume des moments parfois difficiles. Je vais tâcher de vous parler de chacune d’elles mais je peux d’ores et déjà vous dire qu’elles ont un point commun : l’écriture d’Olivier Paquet qui est poétique, belle et agréable à lire.

Lire la suite

Comme un conte de Graham Joyce

   Voilà mon premier contact avec Graham Joyce, auteur britannique doté d’une solide renommée notamment dans le domaine de la fantasy malheureusement décédé en 2014. Quand j’ai lu la quatrième de couverture de Comme un conte j’ai vraiment été tentée par ce roman qui parlait de fées. Vous allez me dire, un simple mot et je suis convaincue ? Bon, ouiiii, j’avoue le mot fée a une grosse influence sur mon envie de lire un livre parfois… Ceci dit, cela m’a permis de découvrir un auteur que je ne connaissais pas donc je trouve cela plutôt positif. Pour être tout à fait exacte, j’avais déjà lu la chronique d’AcrÖ sur son livre Lignes de vie et avais donc un a priori plutôt positif à l’égard de l’auteur. Bref, passons à l’essentiel : qu’est-ce que j’en ai pensé ? Difficile à dire.

Lire la suite

Retour au pays – Prélude à l’Assassin royal et aux aventuriers de la mer – Robin HOBB

   Pour faire la transition entre un tome de l’Assassin royal et un autre, rien ne vaut… Un Robin Hobb ! Vous allez vous dire, ça y est, je suis dans ma passe Hobb version intensive. J’avoue avoir beaucoup de mal quand je suis plongée dans une série passionnante à en sortir pour lire autre chose tant que je ne l’ai pas finie. En réalité je lis également un autre livre mais qui n’a rien de fantastique afin d’user intelligemment du temps qu’il me reste à patienter jusqu’à la récupération de ma commande. Il ne faudrait pas perdre du temps à ne pas lire !! Tout ça pour dire que je me suis donc plongée dans la nouvelle « Retour au pays » de Robin Hobb. Il est présenté comme étant un Prélude à L’assassin royal et aux Aventuriers de la mer. 121 pages présentées par Robin Hobb elle-même qui nous souhaite de prendre autant de plaisir à les lire qu’elle a eu à les écrire. J’espère la même chose au sujet de l’article que je m’apprête à vous livrer !

Prélude Lire la suite

Lancelot – Recueil de nouvelles édité chez ActuSF

   Lors d’un passage aux Utopiales l’année dernière, je me suis laissée tenter, entre autre, par un recueil de nouvelles édité chez ActuSF au titre prometteur : Lancelot. Je sais, vous allez me dire qu’il est ultra connu, qu’on en a déjà soupé de Lancelot dans les légendes arthuriennes. Justement, ce qui me plaisait c’est que le recueil n’avait comme fil rouge que Lancelot. Pas toute la légende, par Arthur, seulement le chevalier du Lac. J’étais intriguée de voir comment les neuf auteurs réunis allaient traiter de ce personnage pour lequel j’ai une préférence. Ce que j’aime chez Lancelot c’est le paradoxe qu’il porte en lui. Il est à la fois le plus grand chevalier de la table ronde, loyal, fidèle et en même temps il sera le félon, l’exilé, le traître. Il est aussi celui qui va aider un Roi, suivre la quête du Graal alors même qu’il a été élevé sous le lac par une fée. Il y avait donc matière à dire, à écrire, à imaginer. Je suis sortie un peu déçue de ma lecture…

lancelot

Lire la suite

Le rêve du prunellier – Rozenn Illiano

   Voilà la chronique qui suit l’arrivée du cadeau reçu après avoir terminé le challenge de Lune ainsi que je vous l’annonçais il y a peu. Un recueil comprenant huit nouvelles toutes profondément ancrées dans le monde de la fantasy. Premier livre que je lis édité sous le format de l’auto-édition, je l’ai découvert au gré des balades chez Livrement et à nouveau lors du challenge de Lune. « Le Rêve du Prunellier » m’a fait passer un moment de lecture fort agréable. Comme dans beaucoup de recueil, toutes les nouvelles ne m’ont pas plu mais la majorité ont su m’emporter vers quelque chose de sympa. L’auteur possède un thème récurrent l’hiver, qui s’accompagne des ombres, de la nuit plus que du jour. Les flocons de neige sont comme un fil rouge pour Rozenn qui trouve toujours un moment du récit où les faire tomber. Certaines nouvelles totalement atypiques par rapport aux autres, offrent un effet de contraste plutôt agréable, qui casse les thèmes utilisés par l’auteur, qui peuvent apparaître pour certains comme redondants. La plume est légère, simple, les pages se tournent vite, le monde nous happe rapidement. Je déplore seulement l’absence totale de traduction des mots anglais. Alors autant certains ne le nécessitaient pas (Snow, Frost…) autant j’avoue que Blackthorn j’ai dû aller le chercher faute d’en faire un usage courant… Rozenn, tu devrais avoir pitié des piètres anglophones que nous pouvons être !!!! C’est vraiment un détail, on peut tous faire l’effort de regarder dans le dictionnaire… Même si au chaud, sous la couette, à lire une histoire où ça parle d’ombres et de neige, et bin on n’a pas forcément très très envie de chercher… Oui, oui un petit peu de fainéantise. Et un petit tour des nouvelles de ce recueil.

rêve prunellier

Lire la suite

Leïlan – Magali Ségura

   Mon coeur se serre, je quitte Leïlan, Le Pays des Illusions. Le mot FIN me rend triste, je perds des amis en fermant ce livre : Axel en premier lieu, l’un des personnages principaux, beau jeune homme du Royaume de Pandème. Mais aussi Eléa, le Masque, la Fille aux yeux bleus, les amalyses, Erwan, Sélène, Ophélie, Ceban, Sten, Estelle… La féérie de ce monde m’a envoûté tel un sortilège dont j’ai bien du mal à me défaire. Mon âme d’enfant a trouvé son bonheur en lisant ce roman mêlant fantasy et le récit de cape et d’épées. Dans la critique présente au dos du livre, on peut lire que c’est un mélange de Robin des Bois et de Princess Bride. Je ne connais pas le second mais je suis une grande fan du premier. Il est vrai qu’on retrouve un peu de Robin des Bois mais dans une monde fantastique développé, fourni, recherché. Magali Ségura marie avec brio l’épée, l’arc, une corne d’abondance féérique, la présence d’un être chimérique… Un très beau coup de plus que j’ai aimé et c’est peu dire !

Lire la suite

Elantris – Brandon Sanderson

   Cité des Dieux, magnifique, étincelante, majestueuse, impressionnante, Elantris rayonnait à travers le monde. Protectrice de Kaë jusqu’à ce que le Réod s’abatte sur l’Arélon, terre bénie des Dieux où la Cité a été érigée. Fin d’une époque, fin des Dieux, fin d’Elantris. Dix ans après la chute d’Elantris, Kaë est devenue la plus grande ville de l’Arélon. Les murs qui ceignaient la Cité des dieux sont toujours debout. Un grand portail y est fiché qui ne s’ouvre que pour jeter les nouveaux élantriens dans la ville abandonnée. Nul n’en sort plus. Le Shaod emporte tout le monde sans distinction. Fini la vie ordinaire, vous devenez non plus un dieu comme auparavant mais un damné. Votre peau se couvre de tâches noires, vous perdez vos cheveux, votre cœur a cessé de battre. Vous êtes morts mais parfaitement conscient. Une âme enfermé dans un corps qui dépérit. Les murs étincelants de la ville ont laissé place à la crasse permanente. Vous ressentez une faim atroce sans avoir besoin de manger. Vous venez d’entrer dans Elantris, votre panier d’offrandes sous le bras. Vous ignorez comment tout cela va finir. Mais le pire vient de vous arriver.

   Bienvenue dans le monde de Brandon Sanderson, auteur du livre Elantris que je viens de terminer. Un monde riche et un roman de fantasy ambitieux qui place cet auteur que je ne connaissais pas dans la catégorie de ceux « à suivre » pour la qualité de son roman.

Lire la suite

Elémentaire mon cher… Evrhal !

Très gros coup de coeur…

Non non, ce n’est pas une hérésie ! Je dis bien Evrhal et non Watson en toute conscience ! Mais commençons par le commencement. Me voilà en train de chercher des idées d’achat de lecture. Je décide d’acheter deux livres, deux poches et de deux auteurs que je ne connais pas. Mon premier choix se portera sur Robin Hobb et son Assassin Royal dont j’ai déjà rédigé la critique. Et puis je commence à farfouiller sur le blog très fourni de Acro. Au gré des lectures de ses critiques je me retrouve à lire son article sur un livre avec « entrée au Panthéon » : a priori le must du must chez Acro. Ce livre ? « Les lunes de sang » d’Anaïs Cros. Une fois terminée la lecture de son article (très bien fait soit dit en passant) j’eus très envie de le lire. C’est décidé ce sera mon deuxième choix ! Au final, j’ai eu un énorme coup de coeur pour ce livre qui est un vrai bijou de littérature fantasy…

Couverture de Michel Borderie

Lire la suite

Mosaïque d’une vie

Dans le cadre d’une challenge GGK proposé par Merkilia, je m’étais engagée à lire en plus de la trilogie de Fionavar que j’ai déjà lu il y a maintenant quelques temps, une autre « suite » à savoir La Mosaïque de Sarance qui se divise en deux tomes : Le Chemin de Sarance et Le Seigneur des Empereurs. Encore une fois je n’ai pas été déçue par cette lecture !

Comment parler de ces livres sans rien révéler de l’histoire magnifique qu’ils renferment ? Là est toute la difficulté de la critique dans ce cas là ! J’aimerai tellement vous raconter tout ce qui s’est passé, tout ce qui m’a rendu triste ou heureuse ! Mais je suis là autant pour parler du livre à ce qui l’ont déjà lu que pour en parler à des profanes de GGK. Je vais donc diviser ma critique selon les différents éléments qui composent les livres.

Lire la suite