Le meurtre d’O’Doul Bridge de Florent Marotta

   Je récidive avec la lecture d’un livre de Florent Marotta dans un style radicalement différent de celui à travers lequel je l’ai découvert, à savoir Yzé et le palimpseste. Cette fois-ci l’auteur s’est lancé dans l’écriture d’un polar rythmé et assez court (moins de 200 pages au format numérique). Il s’en dégage un rythme soutenu, une lecture très fluide grâce à une plume égale à elle-même. Si le suspense est pas trop mal maîtrisé, c’est surtout les rebondissements qui font l’intérêt de cette histoire. Le meutre d’O’Doul Bridge va vous envoyer à San-Francisco auprès de French coach. Attaché vos ceintures, ça va aller vite !https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/none/path/s9fbf515e67c6e0cd/image/ibcc4b962fbba6a10/version/1500106339/image.jpg

Lire la suite

Fall & Discordia de Florent Marotta

   Fall & Discordia sont deux nouvelles issues ou à l’origine de Yzé et le palimpseste dont je vous ai déjà parlé. Je ne sais pas dans quel ordre l’esprit prolifique de Florent Marotta a imaginé ces deux histoires qui sont étroitement liées au roman. Je vous ai parlé de ce dernier qui fut une belle découverte grâce aux éditions Taurnada. J’ai laissé courir quelques mois avant de me plonger dans ces deux courtes histoires, une façon de prolonger l’univers du roman et de patienter jusqu’au tome 2 de l’histoire principale.

Lire la suite

Au-revoir 2016 – Bonjour 2017 !

   A défaut d’un bilan complet de mes lectures de l’année 2016 – comme le fait AcrÖ de manière soigneuse et appliquée, je vous laisse admirer le travail -, j’ai décidé de faire juste un petit article pour ce début d’année. Bientôt, je publierai le premier article de l’année 2017… En attendant plein de blablatages futiles !

   Alors qu’est-ce qu’il me reste de mes lectures 2016 ? Je suis devenue amoureuse de la plume de Charles Dickens avec Le signaleur et Contes de Noël mais j’ai définitivement rompu avec Oscar Wilde. Par contre, j’ai rejoint Erri de Luca à deux reprises et je poursuis sur ma lancée de vouloir orner ma bibliothèque de tous ses ouvrages. Il est prolifique, ça me laisse plein d’opportunités de superbe lecture ce qui est plutôt positif !

   J’ai retrouvé l’agréable plume de Pascale Robert-Diard dans son ouvrage à la couverture rétro.

   J’ai fait de belles découvertes, je pense à 14-14 (j’ai encore plus apprécié de faire découvrir cette lecture à une jeune fille qui a beaucoup aimé) L’héritage des Rois-passeurs de Manon Fargetton, Yzé et le palimpseste de Florent Marotta (merci à la maison d’édition pour m’avoir permise de faire cette découverte).

   Je suis restée scotchée par Il de Drek Van Armen. Ce livre m’a beaucoup marqué…

   J’ai fait marcher ma cervelle avec Nos mythologies économiques et Pratique de l’amour.

   Je me suis évadée parmi les bandes-dessinées avec La présidente et L’adoption notamment, qui me restent en tête. La première est déjà dotée d’une suite, la seconde devrait en voir une arriver.

   Littérairement (j’dis comme j’veux) parlant, il me reste que de bons souvenirs. J’ai toutefois abandonné un livre, Plonger de Ono-dit-Biot… Je vais néanmoins essayer de le terminer cette année.

   J’ai aussi cuisiné, lu en cuisinant, lu en marchant, lu en voyageant, dans le lit, sur le canapé, la chaise de la cuisine, sur un fauteuil… J’ai décidé de débarquer sur Instagram, ça me donne l’occasion de papoter avec Livrement, Hilde (et de voir ses tests de cuisine dragonnique) mais aussi Hérisson. Et j’espère que ça s’étoffera. Au fil du temps, ces personnes prennent leur petite place dans ma vie de bloggeuse et je leur suis reconnaissante de leur petit mot et de leur partage. J’ai passé un super moment avec le challenge Halloween de Lou & Hilde que j’ai plutôt bien suivi cette année et que je conseille à tous lecteurs ! Nos organisatrices sont au top avec plein d’idées de lecture et de générosité, en témoigne le petit livre gagné à l’occasion. AcrÖ m’a laissé plein de petits mots et j’essaie d’aller régulièrement lui en déposer aussi (avec le risque de repartir lestée de 10 nouvelles envies de lecture…). Hérisson m’a permis de gagner Petit pays de Gaël Faye que j’ai reçu hier et qui viendra s’inscrire dans le challenge de la rentrée littéraire, organisé là aussi par Hérisson et auquel je participe.

   Je ne prends pas vraiment de résolutions pour cette nouvelle année. Je souhaite seulement poursuivre sur ma lancée, prendre davantage le temps d’aller embêter AcrÖ sur son blog, ainsi que de nouvelles bloggeuses rencontrées au gré des challenges, lire, lire, lire et partager avec vous mes lectures. J’ai également décidé de participer à deux concours de nouvelles dont l’un a été glané sur le blog RSF, l’autre chez Ghaanima. Ça c’est pour le plaisir d’inventer à mon tour (et d’avoir une bonne excuse si je n’ai pas le temps de chroniquer…).

   Je continuerai d’offrir des livres et j’espère que l’on continuera à m’en offrir.

   Je remercie tous ceux qui sont venus sur mon blog, qui ont pris le temps de me lire et qui continueront de le faire, sachez que vous êtes une grande source de motivation !

Je vous dis donc à très bientôt et nous souhaite plein de lectures géniales !

Maêlle

Yzé et le palimpseste de Florent Marotta

   Palimpseste, voilà un mot peu courant même si il a toute sa place parmi les livres. Le palimpseste est un ouvrage écrit sur lequel une personne a réécrit. Soit pour effacer un précédent texte (parce que le vélin valait trop cher), soit pour le dissimuler. Il me semblait utile de commencer par cette petite précision afin que le titre du livre dont je vais vous parler soit limpide pour tous. Yzé et le palimpseste est un roman de fantasy édité par les éditions Taurnada. Petite maison située dans l’est de la France, je la remercie de la confiance qu’elle m’a témoignée en me proposant de lire ce roman. Je partais donc vers l’inconnu, ne connaissant ni l’auteur, ni la maison d’édition. Et bien parmi la pléthore de grosses maisons qui en imposent, en voilà une qui se défend bien à travers notamment cet ouvrage dont je vais vous parler.

Yzé et le palimpseste

Lire la suite