Sorcier à lunettes et lecture commune !

   Harry Potter. Avouez que pour ceux qui aiment la saga, ce simple nom vous fait frissonner et revivre mille émotions. Je ne parle même pas de Dear Ema qui est à fond sur l’univers Harry Potter. Est-ce à dire que je ne le suis plus moi-même ? Non point du tout. Seulement, un peu moins que j’ai pu l’être. J’ai appris à me tenir en vieillissant… Si, si, je vous assure. Comment ça j’ai un pyjama Harry Potter ? Oui bon, ça c’est dans l’intimité hein. Peu de personnes le voit. Donc je donne bien le change en société. Bref.

   Harry ce fut une grande histoire d’amour qui a commencé quand j’avais 12-13 ans. Je vous racontais ma rencontre avec le célèbre sorcier, grâce à une professeure de français atypique.

   J’ai grandi avec Harry, tant les livres que les films ensuite. J’ai vu des camarades de classe qui ne lisaient jamais se mettre à lire Harry Potter avec frénésie. Je me suis vue attendre les sorties, être fascinée par l’idée d’aller à minuit dans une librairie acquérir le prochain tome. J’ai été sidérée de découvrir que certains envisageaient de voler les manuscrits pour obtenir rançon ou gloire allez savoir. Je me suis énormément attachée à ces héros qui sont devenus les miens. J’ai vécu à Poudlard et à Pré au lard et aujourd’hui j’ai surnommé ma maison Le terrier car j’ai adoré aller vivre chez les Weasley. J’ai dessiné des terrains de Quidditch pour bien mémoriser les règles et j’ai relu les quatre premiers tomes plusieurs fois en attendant la sortie du cinquième. J’ai convaincu mon petit copain avec qui j’étais quand j’étais lycéenne que ça n’était pas un livre pour enfant. Moralité, il achetait les grandes versions à peine étaient-elles sorties. Nous ne lisions pas. Nous nous plongeions dedans. Comme des drogués en manquent, littéralement. On était dévoré par l’envie de savoir ce qui allait se passer. Puis les films ont permis de prolonger la magie qu’un septième et dernier tome avait terminé. Je tire mon chapeau à l’autrice qui a toujours su garder avec constance son objectif de faire une saga en 7 tomes, qu’elle su mener de bout en bout, de façon cohérente et intelligente.

   Et ma petite soeur a été contaminée. Vous me direz qu’avec une grande soeur qui a regardé les films avec elle et son petit frère en leur racontant des anecdotes, il y a de quoi finir tout aussi adeptes. J’ai vu ma soeur devenir comme moi avec la seule différence qu’elle bénéficiait déjà de tous les tomes (ils sont jumeaux et nous avons de nombreuses années d’écart, ceci explique cela). Et puis les versions illustrées sont sorties, le cadeau idéal pour ma petite soeur. Je l’ai emmenée aussi pour ses 18 ans visiter les studios Warner Bros à Leaveden. Et évidemment nous avons lu l’adaptation de la pièce de théâtre. Et quand je lui écris « After all this time ? » sur M*ssenger, elle me répond instantanément « Always ». Ma mère vous dirait que j’ai aussi choisi un métier qui me permet d’être en robe noire et de travailler au sein d’un bâtiment dont la salle des pas perdus ressemble à s’y méprendre avec la grande salle de Poudlard. Il y a sans doute du vrai là-dedans…

   L’année dernière nous avons offert le coffret de l’intégralité de la saga à Linetje car oui, j’ai par contre une meilleure amie qui n’a toujours pas LU l’intégralité de la saga. Hérésie. Mais je l’aime quand même. Vous noterez ce dévouement et cette loyauté sans faille… On avait envisagé une lecture commune déjà à l’époque et puis ça ne s’était pas fait. Mais là cette année, pour Halloween, j’ai eu droit à tout un tas de cadeaux en lien avec Harry Potter. Et une nouvelle proposition de lecture commune que je ne pouvais refuser ! Nous voilà donc embarquées, Linetje et moi dans une nouvelle lecture de Harry. Evidemment, toutes celles et tous ceux qui sont tentés par l’aventure sont les bienvenus. Nous ne sommes pas des sauvages (quoique… Nan je plaisante, si vous aimez lire on vous accueillera à bras ouverts. Enfin surtout Linetje, elle est très sociable… ;))

   La vérité, c’est que j’ai autant envie que je n’appréhende cette lecture. Pourquoi ? Parce que, de toutes les lectures que j’ai pu avoir, celle-ci fut la seule à me donner le terrible sentiment d’être esseulée, abandonnée quand tout s’est terminé. Vraiment. C’est assez incroyable qu’un livre puisse générer des sentiments aussi violents, la jeunesse explique sans doute une partie du ressenti, mais il fut bien là. J’ai été terriblement triste quand j’ai du admettre que la saga était terminée. Alors je dois bien avouer que j’ai une attitude de droguée. Je sais que quand je vais me replonger dedans ça va être difficile de me réfréner, que je vais avoir envie de tout dévorer. Bon, je compte sur Linetje pour me consoler à la fin quand je me dirai à nouveau « C’est fini. » D’un autre côté, je sais que cette lecture va être géniale, d’autant que j’ai demandé à ma soeur de me prêter ses tomes illustrés histoire de varier les plaisirs. Je pense (re)découvrir plein de détails qui m’auront sans doute échappés à ma première lecture.

   Bon OK, à ce stade vous me prenez sans doute pour une névrosée (même si je suis rassurée, Dear Ema a l’air bien attaquée aussi en ce qui concerne Harry Potter… Je dis ça comme ça… Mais je me sens moins seule 🙂 ). Mais avant de me juger ainsi, je vous invite à trouver un livre qui vous procurera les mêmes sensations que ces tomes ont pu créer chez moi. Alors, pour ça, une seule chose : lisez.

Maêlle.

Publicités

Nouvelles de Poudlard by J.K Rowling

   On entend le bruit d’une plume sur un parchemin. Tandis que Maêlle s’applique à faire des liés et des déliés, son transcripteur transférait ses mots sur son écran tactile. Elle ne pouvait pas nier que la technologie avait quelques avantages. Bon, il fallait avouer que l’isolement de sa maison ne permettait pas toujours une très bonne réception de la connexion. Le mauvais temps qui accompagnait l’automne l’obligeait à sortir une grande antenne supplémentaire. Elle trouvait que cela dénaturait quelque peu son toit de lauze. Ah et surtout, cela contrariait Chouka la vieille chouette qui avait élu domicile sous son toit. Contre quelques rongeurs supplémentaires, son hôte acceptait néanmoins le grincement du mécanisme et le bruit qu’elle faisait quand le vent se mettait à souffler. Elle eut l’idée de confectionner une petite trappe pour lui permettre de se mettre à l’abri dans le grenier. Après tout, elle commençait à se faire âgée, les plumes devaient commencer à la faire souffrir. Elle sourit à cette idée et poursuivit son écriture…

   Bon nombre de fans du sorcier à lunettes le plus célèbre du monde sont inscrits sur Pottermore afin de poursuivre – un peu – les aventures de Harry Potter, Hermione Granger et Ron Weasley. Il est vrai que le septième tome nous a laissé un peu orphelin. Je garde un souvenir presque douloureux de la lecture de cet ultime tome, partagée entre l’envie d’arriver rapidement à la fin et celle de prendre le plus son temps pour savourer.

   Depuis, j’ai fait mon deuil, j’ai déjà eu l’occasion de vous en parler lors de la sortie du dernier film. J’ai néanmoins visité les studios de Leavesden avec ma sœur, un souvenir impérissable de ces quelques heures ensemble dans un autre monde. Bref, il n’y a pas à dire, J. K Rowling nous a ensorcelé avec son histoire. Alors j’ai eu envie de poursuivre un peu avec ces trois e-nouvelles que vous pourrez trouver sur le site de Pottermore ou certaines grandes enseignes à un prix relativement raisonnable.

Lire la suite

L’appel du coucou de Robert Galbraith

   Il est assez rare que je termine un livre avec un soupir de soulagement… Mais pourtant ce fut le cas pour L’appel du coucou de Robert Galbraith. Derrière ce nom, une auteure mondialement connue, à savoir J. K. Rowling. J’ignorais son incursion dans le monde du polar jusqu’à très récemment. Est-ce que c’est cela qui m’a motivé à le lire ? En partie oui, j’étais assez curieuse de savoir ce qu’elle pouvait donner dans un tout autre registre. Et la lecture de la 4ème de couverture me laissait entrevoir un roman agréable. Ce fut le cas mais il m’a paru long. Beaucoup trop long. Je vais tâcher de vous en parler de façon plus concise que ce que m’a paru être ma lecture : sans fin !

coucou

Lire la suite

Harry Potter et l’enfant maudit – Le monde des sorciers selon J.K. Rowling et Warner Bros Studios

   Aujourd’hui, le challenge de Lou & Hilde met à l’honneur les sorciers. J’aurai pu en profiter pour partir à la rencontre de nouveaux ouvrages en la matière mais la sortie de Harry Potter et l’enfant maudit m’a ramené auprès d’un des sorciers les plus célèbres de la planète. Le week-end suivant sa sortie, nous sommes partis ma sœur et moi à Londres pour aller visiter les studios Warners Bros à Leavesden où ont été tournés les 8 films qui adaptent la saga littéraire. J’ai donc décidé de parler des deux à travers cet article. D’abord le livre, ensuite les studios… Préparez-vous à embarquer dans un autre univers.

blog-hp-1

Lire la suite

Une place à prendre de J.K.Rowling

   Dire qu’on attendait des nouvelles de l’auteur du sorcier à lunettes le plus connu au monde serait un euphémisme. Alors évidemment quand on découvre son nouveau livre, arrivé sans crier gare – dans mon cas – et surtout au rayon adulte, on a l’impression qu’un miracle vient de se produire. Elle a – enfin – écrit un livre ! On va retrouver cette plume si caractéristique, qui nous a transportés à Poudlard, dans la forêt interdite, à Pré-au-Lard, qui nous a fait découvrir des sortilèges malfaisants et d’autres plus « enfantins ». Elle nous a ravi, elle nous a fait rêver. J’ai essayé, vraiment, de me dire que je ne pouvais rien attendre d’aussi bien. Disons que je me doutais que quand on avait atteint un sommet il était difficile d’y rester surtout en voulant changer totalement de style et de registre. Mais le verdict est tombé maintenant que j’ai lu ce pavé de 680 pages : je m’attendais à mieux venant d’elle. Nettement mieux. Et mes attentes, surement trop importantes, ont été la source de ma désillusion actuelle.

=> Barry Fairbrother décède soudainement d’une rupture d’anévrisme. Membre charismatique du conseil paroissial de la petite bourgade de Pagford, sa mort affecte profondément la petite société de manière plus ou moins franche. S’ensuit alors un « combat » pour le siège de Barry. Cette compétition qui s’installe va révéler les pires aspects de chacun des protagonistes et les secrets les mieux gardés vont être étalés au grand jour. Pour le meilleur et surtout pour le pire.

Lire la suite

Fin d’une épopée ensorcelante

Maêlle a revêtu son chapeau pointu noir et semble complètement perdue dans ses pensées, assise sur son tabouret à hauteur d’homme. Au bout de quelques minutes, semblant vous remarquer, elle se décide à parler…

   Après avoir vu le dernier Harry Potter au cinéma, il me semblait essentiel de faire une chronique, un article à la hauteur de ce que cette saga a été pour moi :  un pur moment de bonheur. Je ne vais pas critiquer chaque livre et/ou chaque film, mais plutôt retracer succinctement l’histoire de cette saga et comment je l’ai « vécue ». Vous trouverez d’abondantes critiques de ces livres sur Internet, j’ai donc choisi d’aborder ce thème sans vraiment faire de critiques mais plutôt pour parler de quelque chose qui me tient à cœur. Prêt pour un petit plongeon dans le monde de la sorcellerie ? C’est parti !

Maêlle vous entraîne par la main dans un dédale de livres avant de s’arrêter devant une étagère soutenant l’ensemble des livres de l’auteur J.K. Rowling. Et elle repart de plus belle…

Lire la suite