Les jours meilleurs de Cecelia Ahern

   Livre de détente par excellence, Les jours meilleurs de Ceceilia Ahern m’a offert un agréable moment de lecture. Je m’attendais sans doute à un peu mieux en découvrant qu’elle était également celle qui avait écrit P.S : I love you qui a semble-t-il connu un certain succès… L’intrigue est sans grande surprise mais l’angle choisi par l’autrice, à savoir l’aspect médiatique du début, nous offre une vision sans concession de notre société. Comme tout roman « initiatique », l’héroïne mériterait quelques baffes mais heureusement pour nous pauvre lecteur, certains personnages s’en chargent à notre place…

Lire la suite

Ontophage T.2 – De gris figé & T.3 – Un jour sans matin

   J’ai poursuivi ma lecture du tome 1 découvert dans le cadre du challenge de Lou & Hilde. J’ai été assez surprise par le tome 2, du moins le début qui m’a semblé en totale rupture avec le précédent. Mais cette suite est à la hauteur et renouvelle toutes les promesses du premier tome.

Lire la suite

Ontophage – Pierre de Brume de Marc Piskic

   Hier c’était la journée BD du Challenge Halloween de Lou & Hilde. Et évidemment, j’ai fait preuve de malchance… Je me suis rendue à la médiathèque, trois ouvrages possibles en tête à lire, durant ma pause déjeuner. J’étais partie avec la ferme intention de lire, au choix : la bande-dessinée Zombillénium d’Arthur De Pin’s (encensée par AcrÖ), Walking Dead Tome 1 de Robert Kirkman et Tony Moore (apprécié aussi par AcrÖ… Hé oui, elle est une référence que voulez-vous…) ou encore Monster de Naoki Urasawa (non elle ne les a pas lus ou n’en a pas parlé ou alors je ne l’ai pas vu !). Bref, j’avais un trio bien tentant et dont AcrÖ se portait garant sans le savoir. Imaginez ma déception quand je découvre que : le premier tome de Walking Dead a été piqué par quelqu’un qui doit avoir son après-midi de libre *suivait mon regard vers les d’jeuns situés un peu à l’écart*, les Monster ne sont pas disponibles dans la médiathèque du centre-ville mais une de ses annexes et enfin Zombillenium n’est pas encore rentré de son emprunt. Vous voyez le topo de la blogueuse esseulée au milieu des bandes-dessinées ? C’était moi. En désespoir de cause, j’entrepris de farfouiller dans les bacs ici ou là, l’âme en peine. Mon regard est attiré par un titre qui tient en un mot dont j’ignore la signification : Ontophage. Je feuillette : c’est sombre, pluvieux et… Étrange. Le début commence au cimetière du père Lachaise ! Alors certes ce n’est pas anglais, ce n’est pas horrifique, ni vraiment fantomatique mais il fallait bien me consoler de ma déception. J’espère que nos meneuses de challenge accepteront quand même ce petit billet que je rédige car ce fut, au final, un vrai coup de cœur.

721_couv

Lire la suite

La déposition de Pascale Robert-Diard

   Entrez dans le secret d’alcôve. Dans le secret de famille qui étouffe. Qui ronge. Qui détruit. Tel un poison qui se propage jusqu’au creux de son être. Suivez Pascale Robert-Diard, journaliste judiciaire pour le journal Le Monde, dans l’atmosphère feutrée de la cour d’assise, en pleine affaire Agnelet. Laissez-vous porter par sa plume légère et fluide pour découvrir l’envers du décor. Devenez vous-même le témoin d’un drame familial qui aura duré 30 ans avant de trouver son issu devant la Justice le 7 avril 2014. Lisez La déposition, celle qui changera tout et notamment le cours de la justice.

la déposition

Lire la suite

Je suis Charlie

Je me joins à l’initiative des Singes de l’espace et jette quelques mots en réaction à l’horreur perpétrée dans les locaux de Charlie Hebdo ce jour. Un acte de barbarie qui nous a ravi des grands noms – et des moins connus – du journalisme français. Insolents, satiriques, pertinents, drôles, ils nous ont ravi ou suscité notre indignation. Mais ils étaient toujours libres. Ils étaient les symboles de la liberté d’expression chère à notre pays. Pourvu que ça dure malgré leur mort.

Merci à eux pour tout ce qu’ils ont fait. Messieurs, je vous présente mes hommages.

« Je préfère mourir debout plutôt que vivre à genoux. »

Maêlle Thaëmiss

Mon hommage personnel :

Je n'ai pas leur talent mais ils ont mon admiration.
Je n’ai pas leur talent mais ils ont mon admiration.

 

image

Un tout petit rien – Camille Anseaume

   C’est un coup de cœur d’AcrO. Qui en est devenu un pour moi également.

   C’est drôle, impertinent, profond, triste, un concentré d’émotions fortes que la plume parfaite de l’auteur nous distille durant 244 pages. Une lecture loin de mes gueules cassées et des soldats traumatisés de la première guerre mondiale que je côtoie dans le roman de Pierre Lemaître, Au revoir là-haut, qui est agréable à lire mais dont l’ambiance est parfois un peu « lourde ». Alors ça fait du bien, de la légèreté, de la franche rigolade pour parler d’un sujet pourtant profond et difficile : une grossesse non-désirée. Il y a le choix, le dilemme, la décision à prendre. Mais surtout, il y a la capacité à assumer ce choix quel qu’il soit. L’auteur nous décrit tout mais avec pudeur, révélant l’essentiel pour mieux nous faire comprendre ce qui se cache derrière. C’est un hymne à l’amour, au courage, à la vie, des larmes plein les yeux de joie comme de tristesse. Ce livre c’est tout cela et plus encore. Il va me falloir encore quelques lignes pour vous en parler à sa juste valeur…

rien

Lire la suite

La grand-mère de Jade – Frédérique Deghelt

Alors que les vieux deviennent carrément un programme de campagne électorale, un « enjeux » pour les politiciens, il est bon de lire un livre comme « La grand-mère de Jade » qui vous montre, sans dénoncer, les dérives de notre société et la manière dont on traite nos vieux. D’ailleurs pour commencer, on ne dit plus vieux mais « personnages âgées » ou « troisième âge ». A croire que la vieillesse est une maladie honteuse qu’il faut cacher et combattre à coup de lifting, crème anti-rides et chirurgie esthétique. Devenir vieux est pourtant la conséquence naturelle et immuable de la vie. La vieillesse est l’étape avant la mort et c’est peut-être en ça qu’elle nous dérange tant. Elle nous rappelle que rien n’est éternel alors que nous cherchons précisément l’inverse. Ce livre est un peu tout ça et bien plus encore. Je m’offre quelques lignes encore pour vous parler de tout ce qu’il a en plus.

Lire la suite