La passe-miroir – Tome 4 – La tempête des échos de Christelle Dabos

   Il était temps enfin, que je vous parle de cet ultime tome de la série La passe-miroir de Christelle Dabos, La tempête des échos. Il m’a fallu, sans doute, un peu de temps pour « digérer » une certaine déception.

   De prime abord, j’ai fermé le livre en me disant que la fin était trop intense, que j’étais encore dans un maelström d’émotions. Il m’était difficile d’en parler à d’autres que celles et ceux qui avaient pu le lire. C’est ainsi que j’ai beaucoup apprécié pouvoir échanger au cours de ma lecture et plus particulièrement sur la fin avec AcrÖ.

   Ce tome n’est pas mauvais. Je ne suis pas vraiment déçue. Plutôt frustrée. Il y avait un tel potentiel ! On commençait si bien ! Et patatras, un dernier tome qui n’est pas à la hauteur. J’avais déjà moins apprécié ma lecture du tome 3 mais je le voyais comme un tome de transition, qui n’impactait pas mon enthousiasme pour l’histoire. Ce tome 4 me fait le même effet. Il n’a pas impacté mon affection pour la série mais j’ai trouvé qu’il ne tenait pas toutes ses promesses.

Lire la suite

Bilan & Nouvelle année

Je vous souhaite à tous une année 2020 remplie de belles choses !

   Durant l’année qui vient de s’écouler, il semblerait que j’ai lu 28 livres. Ce qui est relativement peu mais s’explique assez aisément par l’arrivée fin 2018 de ma petite sorcière. Sa venue au monde, tous les chamboulements qui ont suivi, la nécessaire réorganisation de ma vie, la fatigue et enfin des contraintes professionnelles non négligeables, m’ont conduit à avoir moins de temps pour lire. Car tout ceci est un manque de temps, parfois d’énergie.

   Si je peux déplorer ce manque de temps – et donc ce sentiment irrationnel de passer à côté de plein de lectures passionnantes – je suis néanmoins très heureuse de constater l’absence totale de panne de lecture cette année. Je n’ai pas cessé de lire et j’y ai pris énormément de plaisir. Ce qui est, quand même, le but recherché. À défaut d’un rythme de lecture soutenu, on peut dire qu’il a été stable.

   Pour être tout à fait honnête avec vous – et moi-même – il faut aussi dire que cette année j’ai décidé de me mettre à la couture, j’ai donc sacrifié pas mal d’heures libres pour apprendre les bases et confectionner mes premières réalisations ! J’ai aussi pris le temps de faire quelques cartes de Noël et ce fut un plaisir.

   Ma précieuse amie Linetje a décidé également de se marier cette année. J’ai pris beaucoup de plaisir à calligraphier (ah oui je fais ça aussi à mes heures perdues… Ça me détend !) son menu de mariage. Il faut savoir qu’une telle réalisation me prend énormément de temps car je suis du genre perfectionniste (et que j’enlumine autour du texte calligraphié…). Je lui ai également offert un livre d’or customisé par mes soins.

   Bref. Avec le recul, je crois qu’il faut que je sois un peu clémente avec moi niveau lecture. Au vu de mes activités annexes et du temps que je leur ai consacrées, de ma petite sorcière qui remplit ma vie, il n’est guère étonnant que mon rythme de lecture soit ce qu’il est : un tantinet lent.

   Mais je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin ! J’ai envie de créer quelques petites choses en couture pour offrir, le père Noël m’a offert un kit aquarelle pour que je puisse étoffer encore mes pratiques artistiques, autant dire qu’il va falloir que j’optimise mon temps ! La littérature ne fut pas oubliée par le père Noël puisque je suis en pleine lecture du tome 4 de La passe miroir qui m’a été offert à cette occasion, auquel s’est joint Mille femmes blanches de Jim Fergus, Un gentleman à Moscou de Amor Towles et la BD Les Indes fourbes. J’ai hâte de vous en parler ! Ce qui tombe bien car une de mes résolutions est… De prendre le temps de partager avec vous et d’aller voir les autres blogs !

   Sur ce, je vous réitère mes vœux de nouvelle année. Qu’elle vous soit douce et heureuse.

Maêlle

 

La passe-miroir – Tome 3 : La tour de Babel de Christelle Dabos

   J’ai attendu ce troisième tome de La passe-miroir avec beaucoup d’impatience, après avoir terminé la lecture du tome 2 qui avait été incroyable. J’en étais ressortie enchantée, j’étais avide de me plonger dans ce nouvel opus. Et là, vous sentez venir le petit « mais », le truc qui cloche un peu… A mon grand regret, oui, il y a un petit « mais ». Néanmoins comme cette trilogie vaut vraiment le coup, je vais prendre le temps de vous dire ce qui m’a moins plu dans cette lecture.

Lire la suite

La Passe-miroir – Tome 2 – Les disparus du Clairdelune de Christelle Dabos

   J’ai poursuivi dans ma lecture de la tétralogie de Christelle Dabos après avoir dévoré le tome 1, Les fiancés de l’hiver qui m’avait totalement convaincu, je me suis plongée dans ce tome 2, Les disparus du Clairdelune… Que j’ai tout autant dévoré ! Reçu à Noël sous le sapin, j’ai profité de quelques jours de congé en février, dans le froid et la neige pour retourner sur l’arche du pôle en compagnie d’Ophélie et de Thorn. Je n’ai pas été déçue de ce deuxième opus qui étoffe le récit autant que les personnages. Le mystère autour de Farouk et d’Ophélie s’épaissit également et on s’interroge sur l’avenir de l’un comme de l’autre. Autant la fin du premier tome permet de se poser avant de poursuivre, autant la fin de ce deuxième tome m’a donné envie de me jeter sur le suivant… Mais patience, il est prévu qu’on me l’offre alors je prends mon mal en patience (mais ce n’est pas évident !!). Même si j’essaie d’être prudente quand je rédige mes chroniques, j’invite celles et ceux qui souhaitent lire cette saga ou qui n’ont lu que le tome 1 à ne pas lire ma chronique, je risque de vous gâcher le plaisir de la découverte…

Lire la suite

La Passe-Miroir – Tome 1 – Les fiancés de l’hiver de Christelle Dabos

   J’ai été bluffée comme je ne l’avais pas été depuis un petit moment, du moins dans le domaine de la fantasy, par Les fiancés de l’hiverpremier tome d’une tétralogie en cours d’écriture, intitulée La Passe-Miroir. Ce premier roman de Christelle Dabos se révèle extrêmement riche. Qu’il soit estampillé jeunesse ne doit en aucun cas vous le faire voir comme un roman enfantin, loin s’en faut. L’écriture fluide n’est là que pour mieux dissimuler la complexité d’une histoire que l’on devine  quelque peu tentaculaire,  et sert des personnages d’une incroyable profondeur. C’est un roman jeunesse de haut vol, accessible aux jeunes et très conseillé aux « adultes » !

Lire la suite