L’assassin royal – Tome 7 – Le Prophète blanc

   Une irrépressible envie de fantasy que je ne parvins pas à assouvir auprès de Guilhem Méric (avec Myrhiande dont la chronique d’AcrÖ avait suscité chez moi l’envie de le lire) dont j’abandonne le livre en cours de lecture faute de parvenir à rentrer dans l’histoire. Je décide de me tourner vers une valeur sûre. Je gardais un puissant souvenir de ma lecture des six premiers tomes de L’assassin royal, correspondant au premier cycle (en France tout du moins). Je me souvenais de l’intense plaisir que j’avais pris à les lire. Aussi je décidais, sur un coup de tête, de me procurer le tome 7 intitulé Le prophète blanc. Avec le recul, il me semble que je redoutais un peu de retrouver Fitz, d’être déçue par cette suite. Mais ce ne fut pas le cas, Robin Hobb est égale à elle-même et tient sur la distance avec une aisance incroyable.

AR

Lire la suite