La maison bleu horizon de Jean-Marc Dhainaut

   La maison d’édition Taurnada a renouvelé sa confiance en moi et m’a proposé de lire La maison bleu horizon de Jean-Marc Dhainaut (au demeurant, mon interlocuteur est extrêmement gentil !). Je vous invite très vivement à regarder le catalogue de la maison d’édition qui recèle des titres vraiment intéressants. Je vous avais déjà parlé d’Yzé et le palimpseste de Florent Marotta édité par Taurnada, qui vaut le détour, laissez-moi vous parler d’un nouveau récit qui m’a bien emporté !

Lire la suite

La lande maudite de Bernard Simonay

   Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu une œuvre de Bernard Simonay. J’évoquais cet écrivain il y a peu suite à l’annonce de son décès. J’ai eu l’opportunité d’acquérir un de ses premiers livres intitulé La lande maudite. Je savais pouvoir compter sur l’écriture fluide et agréable de l’auteur et je n’ai pas été déçue. Par contre, l’histoire en elle-même ne m’a pas emporté comme les autres titres que j’ai pu lire de lui.

Afficher l'image d'origine

Lire la suite

Le livre du Roi de Arnaldur Indridason

   Je suis dans ma phase nordique. Je viens de terminer la série Occupied, diffusée sur Arte que j’ai trouvée extrêmement bien jouée en plus d’avoir un scénario en béton, qui se déroule en Norvège. De là j’ai fait un saut littéraire jusqu’en Islande pour partir à la découverte de l’auteur Arnaldur Indridason. Il faut savoir varier les plaisirs tant dans les destinations de voyage que dans les auteurs. J’avais déjà croisé son nom au milieu des auteurs suédois (Stieg Larsson par exemple) et norvégien (Jo Nesbo, il est à noter qu’il est producteur de la série Occupied, elle-même basée sur une idée originale… De lui !) sans trop savoir de quelle nationalité il était. J’ai déjà connu le grand froid en lisant les Millénium, l’humidité écossaise avec Peter May, alors je suis partie cette fois sur la verte Islande, aux jours parfois sans fin.

   Ce fut clairement une lecture sympa mais pas marquante. Si l’auteur m’a plu, il ne m’a pas emballé. L’idée qui sous-tend le livre est originale, bien tournée, bien exploitée mais il m’a manqué quelques petites choses. Je ne peux lourdement critiqué un auteur car écrire un livre est un exercice excessivement difficile. J’ai un profond respect pour tous les auteurs. Néanmoins, tous ne me plaisent pas dans les mêmes proportions et j’ai parfois un peu de critiques à formuler. C’est le cas de M. Indridason dont j’ai lu Le livre du Roi.

51yPYEheF9L._SX301_BO1,204,203,200_

Lire la suite

Ysabel de Guy Gavriel Kay

   Dans la douceur d’une fin de journée de printemps, en Provence, là où les cigales chantent quand le beau temps devient chaleur, GGK nous emmène à la rencontre de l’Histoire. La nôtre, celle du monde, celle qui est passée, celle à venir. Laissez vous envahir par la force qui émane des ruines autour de la ville d’Aix en Provence. Une fois que vous avez vu ce bout de France à travers les yeux de l’auteur, tout change. Ca donne envie d’aller là bas et de se laisser porter par la richesse de ce pays qu’est le mien.

=> Ned accompagne son père, célèbre photographe, en Provence où celui-ci vient réaliser des clichés pour illustrer une histoire de cette région. Il ne peut rester seul au Canada, sa mère est partie en mission humanitaire. Le voilà donc à découvrir Aix en Provence aux côtés de son père mais aussi de ses assistants. Et surtout de son assistante, Mélanie, qui tente d’avoir toujours une pensée pour lui, ce qui a le don de l’exaspérer. Classique quand on est ado et qu’on a toujours quelqu’un sur le dos. Mais son quotidien va se trouver bouleverser quand il va rencontre Kate, une américaine qui fait ses études en France, et un homme inconnu dans une chapelle. Et puis Mélanie va disparaître… Autant d’événements qui vont propulser Ned dans une histoire vieille de plusieurs millénaires où il n’est pas sur d’avoir sa place.
Lire la suite