L’insomnie des étoiles de Marc Dugain

   Une quatrième de couverture étonnante laissant penser qu’un sujet éculé – la seconde guerre mondiale – bénéficierait d’une approche différente. Voilà ce qui m’a indéniablement attiré vers L’insomnie des étoiles de Marc Dugain. C’est un sujet tragique que celui de la guerre quelqu’elle soit. Au revoir là-haut de Pierre Lemaître avait déjà été une sacré aventure livresque mais il concernait la première guerre mondiale. Nous avons été sensibles aux gueules cassées et au gaz moutarde mais le génocide perpétré par les nazis lors du second conflit mondial, auquel s’ajoute quand même deux largages de bombes atomiques, a laissé des traces profondes. Et il me semble juste de dire que nous avons été plus sensibilisés à cette période de l’histoire, notamment via le « devoir de mémoire » dont l’école est le fer de lance. Cet intensif travail de mémoire et d’hommage nous donne l’impression d’avoir épluché ce conflit sous tous les angles. Aussi, réussir à l’aborder sans tomber dans des thèmes déjà usités – l’enfer des camps de concentration, la France occupée en premier lieu – est en soi un défi que l’auteur parvient à relever. Marc Dugain opte pour une certaine originalité puisqu’il décide de nous parler de la France à l’automne de l’année 1945 soit peu de temps après sa libération, mais loin de l’effervescence souvent décrite qui l’a suivie.

Marc Dugain

Lire la suite