L’île du serment de Peter May

   Ce livre me fut offert il y a maintenant près d’un an par une amie proche dont les goûts littéraires sont portés vers les thrillers, policiers glauques et moins glauques, les enquêtes criminelles de toutes sortes pourvu qu’elles soient rondement menées. Elle a découvert cet auteur d’origine écossaise, vivant en France, à travers une série dite « chinoise » composée de six romans. À côté de celle-ci se trouve la série « écossaise », celle de « l’assassin sans visage » mais aussi divers romans qui ne s’inscrivent pas nécessairement dans une suite. L’île du serment fait partie de ces derniers. Une façon agréable de pouvoir découvrir un auteur sans pour autant se lancer dans une longue série parfois un peu éprouvante. La lecture m’a paru fort longue, sans doute parce que je manquais de temps pour m’y atteler véritablement. Mais voilà, je l’ai fini et il m’en reste un agréable souvenir de lecture dont je m’en vais vous parler plus longuement.

peter may

Lire la suite

Jim Hawkins – Tome 1 – Le Testament de Flint

   Il y a des œuvres qui ont un écho en nous chargé de nostalgie. Il en est ainsi pour moi de L’île au trésor de Robert Louis Stevenson. Enfant, mes parents me lisaient des histoires. Même quand j’étais en âge de lire seule, j’appréciais, le soir venu, ce moment où s’élevait la voix du conteur dans l’univers qu’était ma chambre. Se faire conter une histoire est un doux moment plein de tendresse. C’est par la voix de mon père que surgirent dans ma chambre les redoutables pirates de L’île au trésor, livre ô combien classique. Épées, couteaux, sabres s’entrechoquaient avec fracas dans mon esprit fertile d’enfant en quête d’aventures. Je les voyais grimper dans les haubans, le long des mâts, je sentais l’odeur de la poudre à canon. Je garde donc un souvenir profond et enfantin de cette histoire et une grande affection pour ce récit d’aventures.

   Aussi, quand je vis la couverture arborant un grand Jim Hawkins, je repartis avec l’ouvrage. Bande-dessinée éditée par Ankama, je m’étonnais de les voir sévir dans le monde des livres. En effet, cette société française me faisait plus facilement penser au monde des jeux-vidéos, de l’animation (Wakfu) et de ses produits dérivés ou de livres plutôt de style manga. Je me trompais donc et fus ravie que ça soit en découvrant cette bande-dessinée que j’ai beaucoup appréciée et dont je vais vous parler.

Flint

Lire la suite