Capa – L’étoile filante de Florent Silloray

   Couleur sépia comme un vieil album photo, quoi de plus judicieux pour évoquer Robert Capa, éminent photographe dont Florent Silloray retrace la vie à travers une bande-dessinée de qualité intitulée Capa – L’étoile filante. Offerte à mon papa qui vous en a parlé ici, je me suis moi-même lancée dans cette lecture prometteuse partant néanmoins avec beaucoup moins de connaissances que mon papa, amateur de photo depuis longtemps.

Lire la suite

Publicités

Ontophage T.2 – De gris figé & T.3 – Un jour sans matin

   J’ai poursuivi ma lecture du tome 1 découvert dans le cadre du challenge de Lou & Hilde. J’ai été assez surprise par le tome 2, du moins le début qui m’a semblé en totale rupture avec le précédent. Mais cette suite est à la hauteur et renouvelle toutes les promesses du premier tome.

Lire la suite

Challenge Halloween 2016 – Fête, bonbons et lecture !

   Hé oui, ça y est. Halloween est passée, la fête est terminée, le challenge aussi se termine. Voilà un petit récapitulatif de ces derniers jours. Je suis plutôt contente de moi, j’ai réussi à honorer pas mal des rendez-vous organisés par Lou & Hilde ! Une nette amélioration comparée à l’année dernière qui m’a permise de faire de superbes découvertes, de discuter avec d’autres membres du challenge très sympa, de faire connaissance avec de nouveaux blogs où aller fureter des idées de lecture. En bref, un challenge sympathique et convivial qu’il est bon de suivre !! Pour mes derniers jours, au programme, un peu de lecture, une belle table, une lanterne, une visite de cimetière et des bonbons !

Lire la suite

Ontophage – Pierre de Brume de Marc Piskic

   Hier c’était la journée BD du Challenge Halloween de Lou & Hilde. Et évidemment, j’ai fait preuve de malchance… Je me suis rendue à la médiathèque, trois ouvrages possibles en tête à lire, durant ma pause déjeuner. J’étais partie avec la ferme intention de lire, au choix : la bande-dessinée Zombillénium d’Arthur De Pin’s (encensée par AcrÖ), Walking Dead Tome 1 de Robert Kirkman et Tony Moore (apprécié aussi par AcrÖ… Hé oui, elle est une référence que voulez-vous…) ou encore Monster de Naoki Urasawa (non elle ne les a pas lus ou n’en a pas parlé ou alors je ne l’ai pas vu !). Bref, j’avais un trio bien tentant et dont AcrÖ se portait garant sans le savoir. Imaginez ma déception quand je découvre que : le premier tome de Walking Dead a été piqué par quelqu’un qui doit avoir son après-midi de libre *suivait mon regard vers les d’jeuns situés un peu à l’écart*, les Monster ne sont pas disponibles dans la médiathèque du centre-ville mais une de ses annexes et enfin Zombillenium n’est pas encore rentré de son emprunt. Vous voyez le topo de la blogueuse esseulée au milieu des bandes-dessinées ? C’était moi. En désespoir de cause, j’entrepris de farfouiller dans les bacs ici ou là, l’âme en peine. Mon regard est attiré par un titre qui tient en un mot dont j’ignore la signification : Ontophage. Je feuillette : c’est sombre, pluvieux et… Étrange. Le début commence au cimetière du père Lachaise ! Alors certes ce n’est pas anglais, ce n’est pas horrifique, ni vraiment fantomatique mais il fallait bien me consoler de ma déception. J’espère que nos meneuses de challenge accepteront quand même ce petit billet que je rédige car ce fut, au final, un vrai coup de cœur.

721_couv

Lire la suite

Train d’enfer pour ange rouge de Franck Thilliez

   Franck Thilliez, maître du suspense français, donne au polar une intensité cruelle. Avec Train d’enfer pour ange rouge, son premier roman édité, Franck Thilliez révèle une plume déjà très prometteuse. Je l’ai découvert en lisant Fractures, roman qui m’a profondément marqué tant par la qualité de l’histoire que celle de l’écriture. Loin des États-Unis et de l’Angleterre, terres de prédilection des thrillers et romans policiers en tout genre, les autres pays peinant à s’imposer. Pourtant Franck Thilliez y parvient, donnant au polar français une certaine réputation. Il n’est certes pas le seul mais il fait parti de ceux qui ont su me convaincre.

   On ressent la « jeunesse » – une forme d’immaturité peut-être – de l’auteur dans son écriture : quelques traits un peu trop accentués ou grossiers. Quelques maladresses qui n’ôtent en rien à ce livre les compliments qui s’imposent. Déroutant, dérangeant, l’auteur vous emmène dans les tréfonds de l’âme humaine et dans l’horreur portée à son apogée. Âmes sensibles s’abstenir.

Thilliez

Lire la suite

Les Effacés – Tome 1 – Toxicité maximale de Bertrand Puard

   Un livre jeunesse lu en quelques jours comme une transition avant de commencer un autre ouvrage. Il m’a été offert il y a maintenant quelques temps par mon petit frère. J’avoue que je ne savais pas trop à quoi m’attendre, les livres jeunesses connaissent un certain essor, aujourd’hui la littérature jeunesse peine moins que par le passé. Aussi, l’offre s’est étoffée et offre bien évidemment des ouvrages aux qualités assez inégales. Les effacés se positionnent comme une série jeunesse novatrice de par l’interactivité proposée aux lecteurs via Internet. Cela s’inscrit dans une volonté de s’adapter à la nouvelle génération très axée sur le numérique. Je ne suis pas allée voir pour ma part, le roman m’ayant suffi mais pour les jeunes lecteurs passionnés par cette série, je trouve que proposer une continuité par un autre biais est plutôt un point positif. Pour ce qui est du livre, je vous invite à lire la suite !

effacés

Lire la suite

Greffier – Joann SFAR

   Parce que c’est mon métier. Parce que c’est Joann Sfar. Voilà pourquoi je me suis tournée vers ce livre, irrésistiblement attirée. Pour peu que l’on s’intéresse au monde de la bande-dessinée le nom de celui-ci surgit rapidement. Citons notamment Le Chat du rabbin qui a été adapté en film d’animation par ses propres soins. Prolifique, atypique, Joann Sfar est de ceux qui touchent à tout, ne s’arrêtent jamais. Accueilli par Charlie Hebdo, il va s’essayer au dessin de presse mais n’y demeurera pas.

   Pour le procès contre le journal qui l’a accueilli, il va s’essayer au dessin judiciaire sans pour autant être un dessinateur judiciaire (une profession à part entière). C’est ce qu’il dévoile dans Greffier, une illustration du procès des caricatures de Mahomet dont nous avons tant entendu parler. A la fois auteur-dessinateur pour adultes et enfants, Joann Sfar use d’un dessin simple pour illustrer ses propos, ou ceux tenus par d’autres comme dans le cas présent. Détenteur d’une maitrise de philosophie, la qualité des remarques de Joann Sfar est le point fort de ce recueil dont je vais vous parler.

La couverture - La chat, éternel synonyme du greffier...
La couverture – La chat, éternel synonyme du greffier…

Lire la suite