22/11/63 de Stephen King

   J’avais tout plein d’idées et d’envies de lecture pour cet été. Mais c’était sans compter sur le temps passé à jouer avec ma petite sorcière qui découvre le monde avec avidité, les apéros en terrasse, le bricolage dans la maison et la fatigue parfois. Je me suis plongée dans mon pavé de l’été et j’ai décidé de m’y mettre pleinement afin de le terminer et de franchir la ligne d’arrivée du challenge. J’y parviens sur le fil et m’excuse par avance de cette chronique qui s’annonce décousue et peu inspirée…

Lire la suite

Challenges & cie

   Début juillet, un bon moment pour faire un petit point sur les challenges en cours et à venir.

   Je me suis lancée dans le challenge 1% de la rentrée littéraire proposé par Sophie Hérisson qui prend fin en juillet 2017. Je suis parvenue à le terminer dans le délai imparti et j’ai pu faire de jolies rencontres littéraires au travers de ces différentes œuvres :

   Six livres dont cinq sont issus d’auteurs que je ne connaissais pas avant le challenge. J’ai la satisfaction à la fois d’avoir terminé le challenge et d’avoir découvert de nouveaux auteurs, ce qui était ce que je recherchais en participant.

   Pour cet été, j’ai croisé AcrÖ sur Twitter qui m’a encouragé à participer au challenge « pavé de l’été« . Au début j’avais pensé à La septième fonction du langage de Laurent Binet publié chez Grasset mais évidemment la version broché que j’ai ne comporte que 496 pages. Comme dit dans l’article de présentation du challenge, j’ai pesté ! Mais je n’étais pas sans ressource… J’ai finalement jeté mon dévolu sur les 656 pages qui composent Les chevaux célestes de Guy Gavriel Kay déjà chroniqué par la vile tentatrice AcrÖ.

   Me voilà donc embarquée dans un nouveau challenge qui va me permettre de lire un ouvrage qui m’a été prêté il y a déjà trop longtemps ! Je nettoie les étagères ! Il ne me reste plus qu’à m’y mettre ! En notant que j’ai jusqu’au 30 septembre pour terminer ma lecture et poster mon billet…

Bonne lecture à tous et bonnes vacances pour ceux qui en profitent déjà !!

Maêlle