Encore un défi…

Bon. D’abord, c’est de la faute à Netflix. Oui. Toutafé. Aucune mauvaise foi là-dedans. Ils ont réalisé une excellente série de fantasy : The Witcher. Tirée d’une série littéraire, en français Le sorceleur, que j’ai désormais très très envie de découvrir – vous avez vu ces magnifiques couvertures ?

Je m’épanche sur ce sujet sur Twitter et voilà que Lune me tombe dessus, telle une licorne innocente descendue de son arc-en-ciel et qui me dit que l’auteur est polonais (ce que j’avais découvert en me renseignant sur la série) et que bah dis donc, oh bah là vraiment, quelle coïncidence, ça irait super bien dans son tout nouveau défi Minus et Cortex SFFF takes over the world. Ai-je besoin de préciser que lors d’un précédent sondage j’avais dit que ce genre de défi m’intéresserait ? Bref.

Suite à une convergence cosmique, je me vois obligée de participer à ce défi. Comment faire autrement quand tous les astres s’alignent et que la magie se répand pour me faire rencontrer UN livre qui colle parfaitement avec UN défi. Au risque sinon de contrarier la destinée et donc de mettre un bazar pas possible dans le chaos. Bazar – pour rester polie – qui retomberait sur tout le monde. Je ne souhaite pas être responsable de tant de désastres, aussi je m’incline devant ces forces supérieures. Rien que ça.

Ce challenge a plusieurs avantages. D’abord, il dure un an. Donc je m’inscris au niveau Minus qui consiste à lire 4 ouvrages, parce que bon, même si j’ai des envies boulimiques de lectures SFFF on ne sait jamais ce que l’année me réserve. Ensuite, il est cumulable avec d’autres défis, donc je sens que je vais tenter des combos Projet Maki/Minus et Cortex.

Mon année sera donc SFFF accompagnée de Maki Catta, de souris et de plein de blogueurs.euses dans une joyeuse ambiance. Chouette !

Et vous alors, tenté ?

Maêlle

 

Ama de Julien Laoche

   Je fais des listes de livres que j’aimerai lire et donc, éventuellement, recevoir en cadeau. Et parfois, certain(e)s osent et m’offrent un ouvrage qui ne figure sur aucune liste. A titre personnel, j’aime beaucoup l’idée qu’une personne me dise « J’ai pensé à toi en lisant cette quatrième de couverture donc je te l’ai pris. » Ça veut dire que j’ai pu échanger sur mes lectures avec ces personnes et qu’elles se sont dit qu’elles pouvaient s’affranchir du carcan limitatif de ma liste d’envies littéraires car je suis plutôt ouverte à la découverte. Là je dois avouer que nous avons un combo de choc : c’est un ouvrage de science-fiction – ce n’est pas vraiment le style que je le lis le plus – auto-édité par un jeune auteur dont j’ignorais l’existence jusqu’à ce qu’on me mette son livre entre les mains. La quatrième de couverture m’a intrigué et m’a semblé être dans un thème susceptible de me plaire. J’ai décidé d’aborder cette lecture sans aucun a priori, me laissant porter par l’histoire et voir ce que cela allait donner. Franchement ? C’est plutôt une agréable surprise.

Lire la suite

Santa Muerte de Xavier Portebois

   Première lecture à entrer dans le Défi lecture 2018, voilà une nouvelle de Xavier Portebois, auteur qui m’était totalement inconnu jusqu’à présent. Je suis la page Facebook de la maison d’édition Realities Inc. et c’est grâce à la publicité qu’ils ont fait de cette nouvelle que je me suis penchée sur le texte. Il m’aura fallu un peu de temps pour finalement la lire, puisque pour tout vous dire, initialement je l’avais repérée en vue du challenge Halloween 2017 de Lou & Hilde. Bref, parlons de l’essentiel : la lecture !

Lire la suite

Les anciens astronautes de Vincent Pompetti

   C’est la couverture sur fond de ciel étoilé qui m’a interpellée. Enfant j’étais fascinée par les constellations et l’aspect insaisissable de l’infini qui constituent l’univers. Je ne pouvais qu’être attirée par un titre tel que Les anciens astronautes. Bien que mon libraire favori n’ait pas fini de la lire (en raison de beaucoup d’ouvrages à lire, notons ce dévouement sans faille, caractéristique du libraire indépendant et passionné) il m’a glissé quelques compliments à commencer par le fait que c’était surtout le coup de pinceau qui était bluffant. Mais il me précisa préalablement que le scénario – au stade de lecture où il en était – tenait la route. Élément important quand on sait que c’est un one-shot de 166 pages, s’il vous plaît. Une bande-dessinée dans l’espace, voilà ce qu’il me fallait pour patienter jusqu’au 16 septembre, date de sortie du tome 2 de La conquête des étoiles pour ceux qui auraient oublié (honte à vous !!) Et je n’ai pas été déçue. Bien au contraire, j’ai été conquise moi aussi.

P1020482

Lire la suite

La décade de l’imaginaire 2015

   Informée par la sentinelle Lintje de ce que les éditions l’Atalante organisait La décade de l’imaginaire 2015, je me suis intéressée à l’événement qui permet de lire six nouvelles gratuitement et découvrir dix romans à des tarifs très intéressants, le tout disponible en format ebook pendant une durée limitée. Je n’ai pas acquis de romans mais j’ai récupéré et lu toutes les nouvelles mises à disposition et dont je vais vous parler. J’ai trouvé l’initiative extrêmement intéressante et sympathique. Une façon de promouvoir la lecture, et plus particulièrement celle des nouvelles, une initiative que je ne peux qu’approuver. Et pour les frileux (ses) qui voudraient découvrir la fantasy / SF, ils avaient là une excellente occasion de se plonger dans de courts récits d’auteurs très variés mais toujours très bien choisis par les éditions. Tous les styles sont réunis même si toutes les nouvelles ont comme particularité de se dérouler dans un monde malmené quand il n’est pas totalement imaginaire pour la nouvelle de Anne Fakhouri.

decade

Lire la suite

69 – Anthologie SFQ

   J’ai lu plusieurs critiques de ce recueil qui m’intriguait car mélangeant deux thèmes forts : l’érotisme et la science-fiction. Globalement, il est indéniable que j’ai aimé. Ce fut une agréable découverte. J’ai lu au travers de ce recueil des auteurs dont j’ignorais la plume. D’autres que j’avais déjà lu par le passé et aimé. Et que par conséquent, j’ai pris plaisir à retrouver ! Un recueil de 164 pages comportant 12 nouvelles. Le thème SF est parfaitement respecté dans toutes les histoires. Seul Mélanie Fazi est « limite » à mon sens. Ici, la SF permet toutes les envies, toutes les idées qui peuvent avoir trait au sexe et à l’érotisme. Bon, j’avoue avoir un peu cherché le côté érotique dans certaines des histoires… J’ai trouvé que certains auteurs n’étaient pas parvenus à instiller une touche d’érotisme à leur récit. Là où on les sent parfaitement à l’aise dans leur maîtrise de la SF, ils semblent avoir oublié d’intégrer cette dimension. Ce qui ne rend pas l’histoire inintéressante mais seulement quelque peu en dehors de ce que je pouvais être amenée à attendre des histoires présentes dans une telle anthologie. Dans tous les cas, j’ai trouvé que tous avaient fait preuve d’une grande imagination et d’une belle qualité d’écriture. Sans doute, tous de bons auteurs, que j’apprécierai, pour certains, retrouver au détour d’un recueil ou d’une anthologie.

Allez, petit tour d’horizon de toutes les nouvelles !

69

Lire la suite