Il de Derek Van Armen

   Ce livre a une histoire qui mérite de figurer en préambule de mon article. Rien qu’avec cette anecdote, cela donne envie de se plonger dans sa lecture, pourvu que le style policier/thriller vous attire. Il est un roman. Un pavé de 956 pages au format poche, que j’ai dévoré. Il n’est pas tout jeune, le récit en lui-même a été publié pour la première fois en 1992. Oui, vous avez bien lu, cet ouvrage a 24 ans. Jusque là rien de transcendant si on omet de préciser qu’il a été édité en France pour la première fois en 2013, soit 21 ans plus tard. Pourquoi avoir tant attendu alors qu’il avait connu un succès certain outre-Atlantique ? Sûrement parce que le déroulement des événements après sa publication américaine a quelque peu refroidi les intentions éditorialistes européennes.

   En effet, le gouvernement américain lors de la sortie de l’ouvrage a été stupéfait de la précision avec laquelle l’auteur expliquait les techniques d’investigation de tous les grands services d’enquête américain. C’était trop précis, trop exact, trop détaillé pour ne pas devenir suspect. Le gouvernement mena une enquête, mis en examen l’auteur… Ce fut rocambolesque, à tel point que L’Express lui consacrera un article lors de sa publication en France. Je vous invite certes à le lire, mais pour ceux qui n’ont pas encore découvert le livre et seraient intéressés, je vous conseille fortement à ne pas lire l’amorce de l’interview mais seulement le contenu de celle-ci, au risque sinon de vous voir privé d’une bonne part de suspense !

   Alors avec une telle annonce, encore fallait-il que le livre soit à la hauteur de la réputation allez-vous me dire. Même si pour ma part, je me suis lancée dans cette lecture sur le simple conseil d’une amie particulièrement calée dans ce genre de lecture. Verdict ? Il l’est. Totalement. Même après tant d’années Il conserve une force indéniable et une capacité à vous happer absolument inouïe.

il

Lire la suite

Train d’enfer pour ange rouge de Franck Thilliez

   Franck Thilliez, maître du suspense français, donne au polar une intensité cruelle. Avec Train d’enfer pour ange rouge, son premier roman édité, Franck Thilliez révèle une plume déjà très prometteuse. Je l’ai découvert en lisant Fractures, roman qui m’a profondément marqué tant par la qualité de l’histoire que celle de l’écriture. Loin des États-Unis et de l’Angleterre, terres de prédilection des thrillers et romans policiers en tout genre, les autres pays peinant à s’imposer. Pourtant Franck Thilliez y parvient, donnant au polar français une certaine réputation. Il n’est certes pas le seul mais il fait parti de ceux qui ont su me convaincre.

   On ressent la « jeunesse » – une forme d’immaturité peut-être – de l’auteur dans son écriture : quelques traits un peu trop accentués ou grossiers. Quelques maladresses qui n’ôtent en rien à ce livre les compliments qui s’imposent. Déroutant, dérangeant, l’auteur vous emmène dans les tréfonds de l’âme humaine et dans l’horreur portée à son apogée. Âmes sensibles s’abstenir.

Thilliez

Lire la suite

Top Ten – Tome 1 Bienvenue à Neopolis – Alan Moore et Gene Ha

   Je m’aventure dans un genre tout à fait particulier qu’est celui du comics. Mon incursion fut brève mais j’en sortis avec un coup de cœur. A mille lieux de mes lectures habituelles, je me suis retrouvée dans le monde du comics après avoir vu le film V pour Vendetta que j’ai beaucoup aimé. J’ai lu en grande partie le comics à l’origine du film, mais j’ai eu toutefois le plus grand mal à apprécier les dessins de celui-ci… Néanmoins il faut croire que les idées torturées et tortueuses de Alan Moore, le scénariste, ont exercé sur moi une certaine attraction puisque j’ai décidé de récidiver avec la série Top Ten, dont il est également le scénariste mais cette fois c’est Gene Ha aux dessins. J’ai lu cette série la première fois, en édition avec couverture souple. J’avais beaucoup aimé, l’ambiance, le style, les cases saturées de couleurs, l’histoire… Bref, me voilà prise d’affection pour un comics que j’ai fini par acquérir il y a peu sous sa nouvelle édition avec couverture rigide toute belle, grâce à l’éditeur Urban Comics. Je vais tâcher de vous en parler, bien que cela ne soit pas aisé, je ne suis pas du tout dans un domaine que je maîtrise. Je vais donc en faire une appréciation à l’aune de ce que j’aime et de ce qui m’ a plu, je ne m’aventurerai pas à le comparer ou à le positionner au sein des comics qui est un genre tout à fait à part et identifié, avec ses fans et ses connaisseurs, bien plus à même de vous en parler en détails. Je pense notamment aux fans de DC Planet qui font un très bon travail (pour l’univers DC, la précision a son importance !) dans ce domaine et que je vous invite à découvrir pour ceux qui ne connaissent pas. Mais ça ne m’empêche pas de vous dire ce que j’en pense…

index

Lire la suite