La revanche des petits seins de e.l.n.z.

   Je vous raconte ma vie pour introduire cet article (qui va donc être ô combien intéressant !). J’ai découvert la maison d’édition Realities Inc à travers un appel à texte relayé par un autre blog (suivez mon regard) auquel j’ai décidé de participer (si vous voulez tout savoir, c’est l’AT « Tous aux abris« ). Durant l’horrible temps d’attente avant le verdict de savoir si vous êtes retenu ou recalé (en vrai, je le vis très bien…) je me suis intéressée davantage à cette maison d’édition et me suis mise à la suivre par tous les canaux possibles : twitter, Facebook et cie. C’est par ce biais que j’ai pu apprendre la possibilité de lire gratuitement la nouvelle La revanche des petits seins de e.l.n.z. Le titre me plaisait beaucoup et la lecture m’était offerte : à quoi bon se priver ? Hop, la voilà sur ma liseuse, sitôt téléchargée, sitôt lue… Et fortement appréciée ! Je me suis lancée dans cette lecture sans aucun a priori et sans savoir du tout à quoi m’attendre. Je n’ai même pas pris connaissance du résumé, rien de rien. J’ai allumé la Kobo et j’ai lu. J’en suis ressortie assez bouleversée et avec l’envie de lire d’autres œuvres de l’auteur…

Lire la suite

La syndrome de la vitre étoilée de Sophie Adriansen

   Je m’attendais à être ébranlée, bouleversée par Le syndrome de la vitre étoilée de Sophie Adriansen qui se veut être un livre qui parle des problèmes de fertilité que peuvent connaître certains couples. 1 sur 5 selon les sacro-saintes statistiques. Je m’attendais à davantage de sentiments à fleur de peau, d’émotions, de rires, de larmes. Bref, le sujet me touchant beaucoup, j’ai commencé ma lecture avec autant d’envie que d’appréhension, prête à lire des choses douloureuses dissimulées derrières un voile d’humour. Je suis finalement sortie de ma lecture déçue et avec le sentiment d’avoir lu tout autre chose que ce à quoi je m’attendais. Mais j’attendais peut-être « trop » de ce livre.

Afficher l'image d'origine

Lire la suite

L’herbier sauvage de Fabien VEHLMANN et Chloé CRUCHAUDET

   Et si nous allions butiner quelques histoires dans le champ du vécu ? Une couverture atypique qui attire, tant par le style inimitable de Chloé Cruchaudet qui laisse ses pinceaux étalés l’aquarelle de ces morceaux de vie que la position osée de ces deux corps surmontés d’une tête animale. L’ouvrage ne passait pas inaperçu dans les rangs de ces librairies qui ont osé le mettre en avant. Prometteur, je me le suis accaparée et suis allée découvrir l’herbier sauvage de Fabien Vehlmann accompagnée des magnifiques dessins de Chloé Cruchaudet.

p1030407-bis

Lire la suite

La marquise de Mireille Calmel

   C’est terriblement licencieux, léger, pétulant. Un roman libertin sous la plume rigoureuse d’une auteure de romans historiques, il fallait y penser. J’ai découvert Mireille Calmel il y a maintenant plusieurs années à travers deux romans : Le lit d’Aliénor suivi du Bal des louves, deux succès parus chez XO éditions. Je n’ai pas lu ses autres ouvrages édités par la suite, m’étant tourné vers une autre auteure de romans historiques, à savoir Juliette Benzoni. Toutefois j’ai conservé de ses romans un excellent souvenir. S’attachant aux femmes, trop souvent délaissées dans les récits hérités d’une époque ancienne, elle leur donne une place, un rôle dans l’Histoire. Ses histoires, quoique romancées, n’en demeurent pas moins ancrées dans une période historique rigoureusement détaillée. Mireille Calmel imagine ce que l’on ignore en l’inscrivant dans une réalité historique connue. Je garde la sensation d’une sorte de gravité dans le destin de Dame Aliénor d’Aquitaine, un aspect tragique indéniable qui vous plonge dans les affres d’une vengeance terrible. A l’inverse, on sent à travers La Marquise que l’auteure s’est vraiment amusée. Ce sentiment de joie qui se propage à la lectrice que je suis a quelque chose de… Jouissif !

marquise


Lire la suite

Le nouvel ordre sexuel – Serge Hefez

   Ce n’est pas un livre qu’on lit pour se détendre mais plutôt pour réfléchir. Sans être inaccessible ou inabordable, ce genre de livre mérite toutefois qu’on s’y attarde, qu’on prenne le temps de comprendre le propos, d’en saisir toute la portée et l’intérêt. Il faut être intéressé par ce genre de thème de société sinon vous n’arriverez pas à accrocher. Serge Hefez n’est pas toujours pédagogique, partant du postulat que celui qui le lit a déjà conscience qu’une problématique se pose. Peu importe sa position, il faut déjà avoir à l’esprit que notre société connaît un problème quant à l’ordre des choses. Si vous commencez la lecture dans cette disposition alors, à mon sens, vous tirerez tout le bénéficie de celle-ci. Car l’auteur n’est pas pédagogique dans son entrée en matière mais il le devient quand il explique, étaye, illustre ses propos. Ses idées sont posées, qu’on soit d’accord avec ou non, elles sont argumentées, obligeant quiconque en désaccord à contre-argumenter. Comment ai-je abordé cette lecture ? Avec curiosité d’abord. La société est ce qu’elle est avec ses défauts et ses qualités. On l’aime ou on ne l’aime pas, on cherche parfois à la comprendre à travers nos lectures pour parfois l’améliorer. Ou au contraire se voir renforcer dans notre opinion que rien ne va. Il y a une différence fondamentale à mon sens entre faire un constat et aller au delà de ce constat. On peut se contenter de pointer tout ce qui ne va pas. Le déplorer, le réprouver. Si on n’apporte pas derrière des idées, des solutions, des propositions, quel est l’intérêt de ce constat ? Il est vide de sens. C’est pourquoi Serge Hefez pose d’abord le constat suivant : quelque chose change dans l’ordre sexuel de notre société. Puis il va au delà.

ordre sexuel

Lire la suite