La funeste nuit d’Ernest de Sébastien Perez & Benjamin Lacombe

Maêlle s’est installée dans son fauteuil face à la cheminée dans laquelle un bon feu brûle et lui réchauffe les pieds, pour vous écrire…

   C’est une lecture improvisée, de celle que vous avez grâce à votre médiathèque. Je farfouillais pour trouver Généalogie d’une sorcière de Benjamin Lacombe, sur lequel je ne parvenais pas à mettre la main. Néanmoins, durant ma recherche, je suis tombée sur La funeste nuit d’Ernest du même dessinateur avec pour acolyte Sébastien Perez. Faute de temps, je n’ai pas poursuivi mes recherches sur la sorcière et ai embarqué cet album pour enfant dont la couverture m’avait tant attiré. Je n’ai pas été déçue de cette courte – mais magnifique – lecture.

Lire la suite

Hôtel Transylvanie

   Pour une fois le programme télé était en accord avec mes envies, actuellement en rapport avec les monstres, sorcières et autres créatures horribles dans le cadre du challenge Halloween de Lou et Hilde ! C’est pourquoi je me suis mise mardi soir devant Hôtel Transylvanie. Le second volet est sorti il y a peu et la bande-annonce m’avait donné envie de le voir. Toutefois sans avoir vu le premier, ça me semblait compromis. Me voilà donc désormais opérationnel !!

   Ce dessin-animé réalisé par Genndy Tartakovsky est sorti en France le 13 février 2013. Il était temps que je le vois… Basé sur une idée originale, je déplore une fin un peu convenue… Je développe.

hôtel

Lire la suite

Sans âme – Une aventure d’Alexia Tarabotti de Gail Garriger

Voilà encore une œuvre dégotée chez AcrÖ ! Alors que les premières pages me posent quelques difficultés pour rentrer dans l’histoire, une fois le style de l’auteur appréhendé, je me suis régalée de ce petit livre plein d’humour avec un zeste de fantasy.

L’écriture est simple, fluide, sans fioriture aucune, on arrive assez facilement à entrer dans l’histoire. Toutefois, les premières pages ont un peu douché mon élan. Le style de l’auteur me perturbe un peu mais je me suis accrochée à Alexia Tarabotti dès le début. Elle m’a donné envie de poursuivre ce qui fut au final une très bonne chose. Le texte est finalement léger comme une plume et l’auteur m’a arraché plus d’un sourire, voire même un petit rire ou deux.

=> Alexia Tarabotti doit compenser son absence d’âme et son célibat par un esprit vif et une volonté farouche d’en faire voir de toutes les couleurs au patron du BUR, Lord Maccon. Seulement voilà, quand malencontreusement elle tue un vampire, elle est bien contente que celui-ci débarque. Mais elle perd vite sa joie de le voir quand elle comprend qu’il ne tient absolument pas à ce qu’elle soit au courant de l’enquête… C’est sans compter sur le caractère déterminé de la jeune femme, surtout quand elle découvre qu’on la tient pour responsable de ce meurtre mais aussi d’étranges disparitions…

Lire la suite