Le Sorceleur – Tome 1 Le dernier vœu d’Andrzej Sapkowski

   Fait rare que je tiens donc à souligner : j’ai d’abord regardé la soirée éponyme sur Netflix avant de me lancer dans cette lecture… Plutôt adepte de l’inverse, j’ai dérogé à mon habitude pour découvrir que cela n’a en rien gâché mon plaisir, qu’il soit littéraire ou cinématographique. En effet, je me suis immergée dans la série dont les épisodes ont défilés à vitesse grand V. Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas été autant emmenée par une série télévisée. J’ai aimé les décors, le jeu des acteurs, la façon dont s’est contée etc. Ce visionnage n’a finalement fait qu’accroître mon désir de découvrir la série littéraire sur laquelle je lorgnais depuis plusieurs mois. Une fois le livre en main – la dernière édition de chez Bragelonne, je le souligne car je voulais absolument celle-ci pour des raisons purement esthétiques ! – je me suis immergée dedans et je n’ai pas boudé mon plaisir. L’auteur – dont j’ignore toujours la prononciation du nom… – nous livre un récit de fantasy de très bonne qualité.

Le sorceleur est un mutant, plus ou moins le bienvenu dans les endroits où il arrive. Chasseurs de monstres, il tend à être de moins en moins utile, ces derniers étant bien moins nombreux. Géralt de Riv est un sorceleur qui poursuit sa route à travers le monde pour remplir la mission qui lui a été confiée.

   J’avais trouvé la série très chaotique au niveau de la temporalité. Les premiers épisodes m’ont dérouté jusqu’à ce que je saisisse bien qui est qui. Gros avantage de lire après avoir vu la série, c’est que j’ai plus rapidement cerné les personnages. Mais l’enchaînement des événements est le même ! Posé sur papier, je suis mieux parvenue à comprendre le système. L’auteur alterne entre des chapitres qui sont des récits de moments de la vie de Géralt. Ils sont aléatoires, totalement anachroniques. Mais tous entrecoupés de chapitres intitulés La voix de la raison qui eux, suivent un déroulement linéaire. J’ai trouvé que c’était un choix audacieux car le risque d’égarer certains lecteurs n’est pas anodin. Toutefois l’auteur peut compter sur de solides atouts.

   D’abord les personnages, sans conteste. Neneke, Géralt, Jasper, Yennefer deviennent des connaissances. On apprend les liens qui les unit, la façon dont ils se sont connus, certaines épreuves qu’ils ont traversé ensemble. Contrairement à son pendant télévisé, Yennefer est relativement peu présente dans ce premier tome. Mais j’ai aimé en apprendre bien plus sur la relation entre Géralt et Neneke qui me paraît être un personnage relativement incontournable.

   Ensuite, le monde qu’il a construit. Monstres, elfes, mutants, l’auteur utilise autant le folklore classique que sa propre imagination (ou un folklore polonais local dont je suis parfaitement ignorante). L’ensemble est régit par des règles que l’on découvre au fur et à mesure. Géralt de Riv est un nomade par excellence, nous permettant de découvrir les us et coutumes de bien des endroits. Sa nature de mutant est une vraie curiosité y compris pour le lecteur qui est avide de savoir qu’elles sont toutes les capacités qu’il a acquis grâce aux mutations. À travers les épreuves qu’il conte, Géralt nous explique certaines de ses compétences. Mais au-delà des mutations qui ont affecté son corps, Géralt possède aussi de grandes connaissances lui permettant de se confectionner des élixirs divers qui augmentent ou lui offrent de nouvelles capacités. Le livre repose intégralement sur ce personnage même s’il possède de solides personnages secondaires. Mais l’auteur en fait l’élément incontournable, l’homme qui intrigue, captive, dérange. Le thème de la différence est très prégnant. Magiciens et mutants sont autant admirés que redoutés, appréciés que détestés, il y a une vraie ambivalence très habilement construite par l’auteur.

   Ce premier tome nous plonge directement dans le monde de Géralt de Riv. Nous le découvrons au fil de la lecture, rien n’est véritablement posé avant : c’est une immersion directe. Il faut aimer cette absence totale d’introduction mais je vous conseille d’essayer, l’histoire en vaut vraiment le coup !

   C’est en somme une excellente lecture que je poursuivrai désormais dans un autre format puisqu’il m’a été offert pour Noël l’édition limitée de Bragelonne qui est un vrai bijou !

Bonne lecture, belle découverte !

Maêlle

Je partage cette lecture dans le cadre du challenge du Défi Cortex ! (c’est d’ailleurs cet ouvrage précisément qui m’a amené à participer à ce challenge !!)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s