Normal people de Sally Rooney

« J’ai entendu l’écrivaine dans une émission de télévision, ça m’a intrigué, je te l’ai pris, tu me diras ce que tu en penses. » Voilà en résumé la façon – originale – avec laquelle ma mère m’a offert Normal People dont je n’avais absolument pas entendu parler. Ce qui démontre bien mon manque d’actualités littéraires depuis plus d’un an, puisque visiblement l’autrice est sur le devant de la scène depuis son précédent livre, Conversations entre amis. L’avantage c’est que je ne savais absolument pas à quoi m’attendre et que je partais donc sans aucun a priori. Je l’ai lu en très peu de temps et il en ressort que j’ai beaucoup aimé. Il est, par contre, assez difficile d’en parler donc je vais faire de mon mieux mais ne vous attendez pas à une chronique de haut vol…

Normal people

Lire la suite

Malgré tout de Jordi Lafebre

Il y a ce petit quelque chose… Cette douceur sans niaiserie, cet amour sans mièvrerie, cette simplicité sans raccourci. Jordi Lafebre fait figure d’orfèvre du sentiment en version bande-dessinée. Il nous raconte des histoires communes, que tout à chacun peut vivre, avoir vécu, vouloir vivre. Mais avec ce petit plus qui vient du cœur, et qui rend ces œuvres atypiques malgré la banalité du propos.

Lire la suite

Impossible d’Erri de Luca

Admettez que cela faisait quelques temps que je n’avais pas fait d’article sur un livre d’Erri de Luca. Je n’ai d’ailleurs pas pris le temps de chroniquer Le tour de l’oie, ma précédente lecture de lui. Tant pis pour moi, je serai contrainte de le relire pour pouvoir vous en parler utilement ! En attendant, revenons à ce dernier titre. Impossible. De ne pas le lire. L’histoire se déroule pour partie dans un cabinet d’instruction. Comment donc ignorer cet ouvrage qui a trait – de loin – avec la justice (italienne de surcroît) ? Et le voilà entre mes mains, emplie que je suis du désir de le lire et savourant à l’avance le plaisir qui découlera de cette lecture. Un ravissement.

Erri de Luca est égal à lui-même : le livre est empreint de son habituelle poésie, entrecoupée de discussions quasi-philosophiques avec le juge d’instruction chargé de son enquête. Il revient à ses habitudes : peu de nom, et pas celui du personnage principal, un style épuré mais percutant. Et une façon de parler de l’amour, des relations humaines absolument magnifiques. Je pourrais me faire un carnet uniquement constitué de citations de cet auteur. Je digresse encore.

Lire la suite

Anaïs Nin – Sur la mer des mensonges de Léonie Bischoff

   J’ai été emballée, bringuebalée par l’histoire mise en dessins d’Anaïs Nin par Léonie Bischoff. Nous naviguons sur la mer des mensonges de cette femme. Mise en lumière, mise en abîme, cette bande-dessinée nous malmène autant qu’elle nous emmène sur les rivages éloignés de la morale controversée de cette femme intrigante.

Lire la suite

L’homme qui mit fin à l’histoire de Ken Liu

   L’homme qui mit fin à l’histoire est une nouvelle dont le titre m’a toujours énormément attiré. Il en va ainsi de livres dont les titres m’interpellent immédiatement et attisent ma curiosité tel que La ménagerie de papier que je n’ai pas encore lu mais que j’ai très envie de découvrir. Surtout au vu des nombreuses chroniques dithyrambiques sur ce livre. Mais revenons à L’homme qui mit fin à l’histoire. Derrière ce titre intriguant se dissimule un récit poignant parfois à la limite du soutenable. Inspiré de faits réels, j’ai eu peine à croire que je n’en avais jamais entendu parler. Ken Liu rattrape donc mes lacunes mais avec une lecture profondément marquante que je ne conseillerai pas à tout le monde.

Lire la suite

Le Sorceleur – Tome 1 Le dernier vœu d’Andrzej Sapkowski

   Fait rare que je tiens donc à souligner : j’ai d’abord regardé la soirée éponyme sur Netflix avant de me lancer dans cette lecture… Plutôt adepte de l’inverse, j’ai dérogé à mon habitude pour découvrir que cela n’a en rien gâché mon plaisir, qu’il soit littéraire ou cinématographique. En effet, je me suis immergée dans la série dont les épisodes ont défilés à vitesse grand V. Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas été autant emmenée par une série télévisée. J’ai aimé les décors, le jeu des acteurs, la façon dont s’est contée etc. Ce visionnage n’a finalement fait qu’accroître mon désir de découvrir la série littéraire sur laquelle je lorgnais depuis plusieurs mois. Une fois le livre en main – la dernière édition de chez Bragelonne, je le souligne car je voulais absolument celle-ci pour des raisons purement esthétiques ! – je me suis immergée dedans et je n’ai pas boudé mon plaisir. L’auteur – dont j’ignore toujours la prononciation du nom… – nous livre un récit de fantasy de très bonne qualité.

Lire la suite

Théâtre de cendres de Karim Berrouka

   J’avais déjà croisé par le passé la plume de Karim Berrouka, dans un recueil de nouvelles me semble-t-il. Et mon amie Linetje avait lu un livre de lui qu’elle avait trouvé plutôt hilarant. J’avais donc gardé en tête l’image d’une écriture légère et drôle.

   Et j’ai lu Théâtre de cendres, recueil de nouvelles publié chez ActuSF mis gentiment à notre disposition au format numérique pendant le premier confinement. Et là, j’ai vraiment eu le sentiment de me prendre un uppercut. Je suis restée KO après ma lecture. J’ai dévoré le recueil, enchaînant les nouvelles, naviguant sur un océan d’émotions variées mais intenses. Terriblement intenses. Pas de drôleries ou de blagues, plutôt l’horreur de la guerre, l’idiotie de l’intelligence humaine, les nouvelles sont sombres mais l’écriture lumineuse. J’ai été transportée par les mots et la féerie de l’auteur.

Ce recueil dont je vais partager la chronique dans le cadre du challenge des Lectures du Maki, est un véritable coup de cœur.

Lire la suite

Les couloirs démoniaques de Jean-Marc Dhainaut

   Ce quatrième et dernier volet – toujours publié au sein de la maison d’édition Taurnada – clôt la saga mettant en scène Alan Lambin, découvert dans La maison bleue horizon. Je dois dire que des quatre, le premier restera sans doute mon coup de cœur. Cet ultime opus remplit son rôle, nous permettant de poser une fin et de tirer le rideau sur les personnages que nous suivons depuis trois romans : Alan, son ami Paul et Mina. J’ai trouvé l’écriture mieux maîtrisée mais le style et l’histoire plus consensuel. Comme si l’auteur se conformait un peu aux classiques du genre. Cela n’enlève pour autant rien au plaisir que j’ai eu de les retrouver et de me plonger dans cette nouvelle enquête.

Jean-Marc Dhainaut : Les couloirs démoniaques - Zonelivre

Lire la suite

Meurtres à Pékin de Peter May

   C’est sur les conseils de ma fidèle amie et lectrice de policiers que je me suis (enfin!) plongée dans la série chinoise de Peter May. Si l’auteur ne m’était pas inconnu grâce à cette même amie, je n’avais pas récidivé. C’est désormais chose faite et j’ai littéralement avalé les pages. En quelques jours les presque 500 pages étaient lues et moi, je frémissais d’impatience de pouvoir lire la suite. Malheureusement il va falloir attendre septembre et un passage dans la ville rose pour pouvoir enchaîner, je vais combler cette attente avec tous les autres ouvrages en attente de lecture. Et en vous parlant de ce roman policier.

Lire la suite

Les meurtres de Molly Southborne de Tade Thompson

   Vous avez vu cette couverture ? Oui, je suis totalement adepte du style du dessinateur Aurélien Police qui illustre les couvertures de la collection Une heure lumière de la maison d’édition Le Bélial. Franchement, ce choix éditorialiste est un régal pour celles et ceux qui souhaitent découvrir de nouveaux auteurs.rices, de beaux textes et orner leur bibliothèque de belles couvertures. Aussi, celle-ci ne déroge pas à la règle arborant une image qui donne le ton : quel est le vrai visage de Molly Southborne ?

Les meurtres de Molly Southbourne | La Librairie du Tramway

Lire la suite