Les élémentaires de Nadia Coste

   J’avais très envie de découvrir la plume de Nadia Coste, vantée notamment par Livrement. Je me suis souvenue de sa chronique plutôt flatteuse du livre Les élémentaires, alors j’ai profité de la grosse op’ de Bragelonne pour l’acquérir. Et je n’ai pas été déçue ! Même si il m’a manqué un petit quelque chose pour avoir un vrai coup de cœur.

Lire la suite

Publicités

La passe-miroir – Tome 3 : La tour de Babel de Christelle Dabos

   J’ai attendu ce troisième tome de La passe-miroir avec beaucoup d’impatience, après avoir terminé la lecture du tome 2 qui avait été incroyable. J’en étais ressortie enchantée, j’étais avide de me plonger dans ce nouvel opus. Et là, vous sentez venir le petit « mais », le truc qui cloche un peu… A mon grand regret, oui, il y a un petit « mais ». Néanmoins comme cette trilogie vaut vraiment le coup, je vais prendre le temps de vous dire ce qui m’a moins plu dans cette lecture.

Lire la suite

Erectus de Xavier Müller

Je laisse la plume à mon papa qui tenait beaucoup à vous parler d’une lecture qu’il a faite récemment. Il m’en a parlé aussi, avec plein de passion dans les yeux et l’envie terrible de me convaincre de lire ce bouquin.

¤¤¤¤¤

   Ce livre est un voyage vers la préhistoire vécu dans le présent. Comment une idée aussi simple et géniale n’a-t-elle pas émergé plus tôt dans la tête des écrivains ? Sûrement parce que l’humanité était persuadée que cela ne pouvait arriver, à l’instar d’Edgar Quinet qui affirmait en 1870 que « la nature ne retourne pas en arrière… » Avec Erectus, l’auteur Xavier Müller, journaliste, écrivain et docteur ès sciences nous montre le contraire, appuyé sur de récentes découvertes datant d’une quinzaine d’années. Il nous emmène dans un voyage fantastique où les hommes et les animaux retournent vers la préhistoire à cause d’un virus inconnu, qui prend très vite des proportions planétaire plaçant tous les gouvernements devant une question vertigineuse : les Homo Erectus sont-ils encore des hommes à considérer comme nos ancêtres ou des bêtes sauvages à éliminer ?

Et soudain l’humanité se mit à régresser. A Richards Bay, en Afrique du Sud, c’est le choc. Un homme s’est métamorphosé. Il arbore des mâchoires proéminentes, est couvert de poils, ne parle plus. Bientôt, à New York, Paris, Genève, des Homo erectus apparaissent en meutes, déboussolés, imprévisibles, semant la panique dans la population. De quel virus s’agit-il ? Que se cache-t-il derrière cette terrifiante épidémie ? Une scientifique française, Anna Meunier, se lance dans une course contre la montre pour comprendre et freiner cette régression de l’humanité.

   Au fil des pages j’ai suivi avec passion Anna Meunier, une scientifique française paléontologue, qui se lance dans une course contre le temps pour comprendre et freiner cette régression de l’humanité.

   L’histoire ne laisse aucun répit et il est difficile de sortir son nez de ce livre. Ce pavé de 430 pages pourrait ce lire d’une traite si vous en avez le temps. Le rythme de l’écriture suit le rythme de l’histoire. Au début les personnages, les lieux et le virus s’installent doucement, l’auteur prend son temps. Les phrases sont étirées, le ton plutôt tranquille et posé. A mesure que l’histoire s’accélère et devient de plus en plus tragique, – car ce n’est pas un livre joyeux -, l’écriture se fait plus nerveuse, plus courte, les dialogues incisifs, ce qui contribue à embarquer davantage encore le lecteur dans la folle aventure que vit Anna Meunier. L’auteur nous montre aussi avec précision les rouages politiques des différentes institutions internationales face à une catastrophe qui touche toute l’humanité. Les réactions des citoyens comme vous et moi, engendrées par la peur du virus et de ces Homo Erectus nous laisse face à une question : Et si cela arrivait, je ferais quoi ?

¤¤¤¤¤

Bonne question…

En espérant que cette petite chronique aura suscité quelques envies de lecture… Pour ma part, je suis très intriguée et bien susceptible de me lancer à mon tour dans l’histoire.

En attendant, lisez-bien !

Maêlle

Le crime d’Halloween d’Agatha Christie

   Dans le cadre du Défi Lecture 2018 il y avait une catégorie qui proposait de lire un livre d’Agatha Christie ou Mary Higgins Clark. J’ai opté pour la première, l’une des premières autrices que j’ai lue plus jeune, grâce à ma maman, grande fan de l’éminent Poirot. J’ai bien tenté de lire un récit avec Miss Marple mais à l’époque, rien n’y a fait, je n’avais d’yeux que pour les histoires mettant en scène le grand détective Hercule Poirot. Alors j’ai eu envie de me plonger dans l’un des livres non lus, avec un petit goût d’enfance…

Lire la suite

Mauvais genre d’Isabelle Villain

   C’est grâce à la maison d’édition Taurnada que j’ai découvert ce roman et je les remercie de la confiance qu’ils me témoignent.

   Mauvais genre est un policier plutôt efficace servie par la plume agréable de l’autrice Isabelle Villain. L’histoire bien menée est maîtrisée par l’autrice qui nous maintient en haleine jusqu’au dénouement final. Les personnages sont attachants et on les suit avec plaisir. Allez, suivez moi pour découvrir cet ouvrage.

Lire la suite

La tresse de Laetitia Colombani

   C’est ma copine Linetje qui m’a devancé dans la lecture de La tresse de Laetitia Colombani. J’avais entendu de nombreuses critiques fort élogieuses concernant ce livre qui parlait de femmes. Intriguée, je me suis décidée à lui emprunter pour le lire à mon tour. J’ai apprécié ma lecture sans que ça soit pour autant un coup de cœur.

Lire la suite

Les jours meilleurs de Cecelia Ahern

   Livre de détente par excellence, Les jours meilleurs de Ceceilia Ahern m’a offert un agréable moment de lecture. Je m’attendais sans doute à un peu mieux en découvrant qu’elle était également celle qui avait écrit P.S : I love you qui a semble-t-il connu un certain succès… L’intrigue est sans grande surprise mais l’angle choisi par l’autrice, à savoir l’aspect médiatique du début, nous offre une vision sans concession de notre société. Comme tout roman « initiatique », l’héroïne mériterait quelques baffes mais heureusement pour nous pauvre lecteur, certains personnages s’en chargent à notre place…

Lire la suite

La main de la nuit de Susan Hill

   Pendant le challenge Halloween organisé par Lou & Hilde, j’ai cherché à lire une nouvelle ou un court roman avec un fantôme et c’est chez Lou que j’ai trouvé l’idée avec La main de la nuit de Susan Hill. C’était l’occasion pour moi de découvrir l’autrice de La dame en noir dont j’ai vu l’adaptation cinématographique avec Daniel Radcliff lors d’un précédent challenge. Une histoire classique mais efficace.

Lire la suite

Ce n’est pas toi que j’attendais de Fabien Toulmé

   J’ai entendu parler de cette bande-dessinée chez Mô du Bar à BD mais c’est la chronique de son acolyte du blog du petit carré jaune qui a emporté ma conviction de lire celle-ci. En effet, étant enceinte à cette époque, j’appréhendais quelque peu cette lecture… Mais ce fut une sacrée découverte. Le dessin relativement simple et sans chichis, avec une mise en couleur sobre sert un témoignage poignant qui m’a bouleversé.

Lire la suite