Malgré tout de Jordi Lafebre

Il y a ce petit quelque chose… Cette douceur sans niaiserie, cet amour sans mièvrerie, cette simplicité sans raccourci. Jordi Lafebre fait figure d’orfèvre du sentiment en version bande-dessinée. Il nous raconte des histoires communes, que tout à chacun peut vivre, avoir vécu, vouloir vivre. Mais avec ce petit plus qui vient du cœur, et qui rend ces œuvres atypiques malgré la banalité du propos.

Lire la suite

Anaïs Nin – Sur la mer des mensonges de Léonie Bischoff

   J’ai été emballée, bringuebalée par l’histoire mise en dessins d’Anaïs Nin par Léonie Bischoff. Nous naviguons sur la mer des mensonges de cette femme. Mise en lumière, mise en abîme, cette bande-dessinée nous malmène autant qu’elle nous emmène sur les rivages éloignés de la morale controversée de cette femme intrigante.

Lire la suite

Bilan & Nouvelle année

Je vous souhaite à tous une année 2020 remplie de belles choses !

   Durant l’année qui vient de s’écouler, il semblerait que j’ai lu 28 livres. Ce qui est relativement peu mais s’explique assez aisément par l’arrivée fin 2018 de ma petite sorcière. Sa venue au monde, tous les chamboulements qui ont suivi, la nécessaire réorganisation de ma vie, la fatigue et enfin des contraintes professionnelles non négligeables, m’ont conduit à avoir moins de temps pour lire. Car tout ceci est un manque de temps, parfois d’énergie.

   Si je peux déplorer ce manque de temps – et donc ce sentiment irrationnel de passer à côté de plein de lectures passionnantes – je suis néanmoins très heureuse de constater l’absence totale de panne de lecture cette année. Je n’ai pas cessé de lire et j’y ai pris énormément de plaisir. Ce qui est, quand même, le but recherché. À défaut d’un rythme de lecture soutenu, on peut dire qu’il a été stable.

   Pour être tout à fait honnête avec vous – et moi-même – il faut aussi dire que cette année j’ai décidé de me mettre à la couture, j’ai donc sacrifié pas mal d’heures libres pour apprendre les bases et confectionner mes premières réalisations ! J’ai aussi pris le temps de faire quelques cartes de Noël et ce fut un plaisir.

   Ma précieuse amie Linetje a décidé également de se marier cette année. J’ai pris beaucoup de plaisir à calligraphier (ah oui je fais ça aussi à mes heures perdues… Ça me détend !) son menu de mariage. Il faut savoir qu’une telle réalisation me prend énormément de temps car je suis du genre perfectionniste (et que j’enlumine autour du texte calligraphié…). Je lui ai également offert un livre d’or customisé par mes soins.

   Bref. Avec le recul, je crois qu’il faut que je sois un peu clémente avec moi niveau lecture. Au vu de mes activités annexes et du temps que je leur ai consacrées, de ma petite sorcière qui remplit ma vie, il n’est guère étonnant que mon rythme de lecture soit ce qu’il est : un tantinet lent.

   Mais je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin ! J’ai envie de créer quelques petites choses en couture pour offrir, le père Noël m’a offert un kit aquarelle pour que je puisse étoffer encore mes pratiques artistiques, autant dire qu’il va falloir que j’optimise mon temps ! La littérature ne fut pas oubliée par le père Noël puisque je suis en pleine lecture du tome 4 de La passe miroir qui m’a été offert à cette occasion, auquel s’est joint Mille femmes blanches de Jim Fergus, Un gentleman à Moscou de Amor Towles et la BD Les Indes fourbes. J’ai hâte de vous en parler ! Ce qui tombe bien car une de mes résolutions est… De prendre le temps de partager avec vous et d’aller voir les autres blogs !

   Sur ce, je vous réitère mes vœux de nouvelle année. Qu’elle vous soit douce et heureuse.

Maêlle

 

Ce n’est pas toi que j’attendais de Fabien Toulmé

   J’ai entendu parler de cette bande-dessinée chez Mô du Bar à BD mais c’est la chronique de son acolyte du blog du petit carré jaune qui a emporté ma conviction de lire celle-ci. En effet, étant enceinte à cette époque, j’appréhendais quelque peu cette lecture… Mais ce fut une sacrée découverte. Le dessin relativement simple et sans chichis, avec une mise en couleur sobre sert un témoignage poignant qui m’a bouleversé.

Lire la suite

Les soeurs Fox – Esprits, êtes-vous là ? de Philippe CHARLOT & Grégory CHARLET

    Pour octobre, le club de lecture de la baleine était raccord avec la thématique fantôme du challenge Halloween de Lou & Hilde. La naissance de notre petite sorcière a – comme prévu – complètement chamboulé ma participation à celui-ci. Je vais néanmoins essayer de vous parler des quelques lectures que je suis parvenue à faire. En commençant par cette bande-dessinée bien sympa proposée par le Comic Whales, Les sœurs Fox, esprits, êtes-vous là ?.

Couv_305997

Lire la suite

Challenge Halloween 2018 de Lou & Hilde

   Aaaah octobre, avec ses jolies couleurs, ses citrouilles et surtout en fin de mois sa fête d’Halloween… Autant de choses agréables pour compenser le départ du soleil et la baisse des températures. Je remets le couvert cette année avec le Challenge Halloween organisé par Lou & Hilde qui se tiendra du 1er octobre au 11 novembre 2018 (on a du rab déjà prévu cette année !).

C’est un challenge convivial et sympathique que je vous invite tous à rejoindre. On s’y plaît bien, on papote beaucoup, on partage autour d’un thème et cette année c’est au tour des fantômes d’être au centre de l’attention halloweenesque. Esprits frappeurs, fantômes bienveillants ou effrayants, à nous d’aller à leur rencontre, à travers, notamment, un calendrier que je vous remets ici :

Du 1er au 7 octobre

Billets libres ou rendez-vous proposés : 

Lundi 1er octobre : Début du Challenge et installation des participant(e)s, de préférence dans un lieu hanté !

Mardi 2 octobre :  Les fantômes sont parmi nous! Romans adultes ou jeunesse au choix

Halloween : 10 idées déco à thème fantôme : SKTV

Mercredi 3 octobre : Rendez-vous BD / Manga / Comics

Jeudi 4 octobre : Plongée dans l’horreur avec un auteur : Susan Hill

Vendredi 5 octobre : Séance Cinéma / Séries 

Samedi 6 octobre : Albums avec  fantômes, sur les peurs… et/ou Bricolage, DIY, créations : le fantôme sous toutes ses formes !

Dimanche 7 octobre: Cuisine autour du chaudron avec Les Gourmandises de Syl.

Contes & Légendes avec Bidib

► Rendez-vous au Cimetière : du 8 au 14 octobre

 Billets libres ou rendez-vous proposés : 

Lundi 8 octobre : Rendez-vous au cimetière!

Mardi 9 octobre : Lecture entre deux pierres tombales – Un roman adulte ou jeunesse

Mercredi 10 octobre : Rendez-vous BD / Manga / Comics et/ou Bricolage, DIY, Créations  : Laissez parler votre créativité funéraire!

Jeudi 11 octobre : Plongée dans l’horreur avec un auteur : Shirley Jackson

Vendredi 12 octobre : Séance Cinéma / Séries

Samedi 13 octobre : Albums sur le thème de la mort, du deuil, ou qui se passe dans un cimetière…

Dimanche 14 octobre: Cuisine autour du chaudron avec Les Gourmandises de Syl.

Contes & Légendes avec Bidib

► Fantômes d’ailleurs – Asie, Amérique latine, Afrique, Océanie : du 15 au 21 octobre

Lundi 15 octobre

Mardi 16 octobre : Romans adultes ou jeunesse au choix

Mercredi 17 octobre : Rendez-vous BD / Manga / Comics ou Bricolage /DIY

Jeudi 18 octobre : Plongée dans l’horreur avec un auteur : Edogawa Ranpo

Vendredi 19  octobre : Séance Cinéma / Séries

Samedi 20 octobre : Albums

Dimanche 21 octobre : Cuisine autour du chaudron avec Les Gourmandises de Syl.

Contes & Légendes d’ailleurs avec Bidib

► Une semaine dans un lieu hanté (maison, appartement, village, marais …) : du 22 au 28 octobre

Lundi 22 octobre 

Mardi 23 octobre : On fait tourner les tables! Un roman à l’honneur.

Mercredi 24 octobre : Rendez-vous BD / Manga / Comics ou Bricolage /DIY

Jeudi 25 octobre : Plongée dans l’horreur avec un auteur : Stephen King

Vendredi 26 octobre : Séance Cinéma / Séries

Samedi 27 octobre : Albums avec  fantômes, sur les peurs, qui se passent dans une maison hantée…

Dimanche 28 octobre : Cuisine autour du chaudron avec Les Gourmandises de Syl.

Contes & Légendes avec Bidib

► Et pour finir, du 29 au 31 octobre, les fantômes retrouvent les autres créatures de la nuit – Honneur aux sorcières, vampires, goules, monstres, clowns maléfiques (etc) et leurs animaux de compagnie.

Lundi 29 octobre

Mardi 30 octobre

Mercredi 31 Octobre : This is HALLOWEEN! Partagez avec nous votre journée ou soirée d’Halloween, ou un roman / BD / film (…) sur le thème d’Halloween.

Jeudi 1er novembre au 11 novembre : Vos derniers billets et bilans du challenge/ Clôture du challenge le dimanche 11 novembre.

 

Je commence en retard, et ma participation cette année sera en pointillé, je vais aviser au gré des RDV pour essayer de rejoindre le copains et les copines ! Néanmoins, j’ai déjà prévu deux lectures qui rentreront dans ce cadre, celle de la BD Les soeurs Fox que je lis également dans le cadre de la sélection du mois du club Comic Whales et Le Passageur – Tome 1 – Le Coq et l’enfant de Mel Andoryss que mon amie Linetje du blog des Singes de l’espace m’a gentiment prêté… Et du coup, pour l’accompagner une petite création maison : un marque-page fantomatique ! Très simple à faire et du meilleur effet pour accompagner votre lecture.

Vous avez besoin : d’une feuille blanche épaisse, d’un crayon à papier, d’un feutre noir, d’un ciseaux et d’un cutter.
Dessinez votre fantôme au crayon à papier, découpez le, gardez un bel emplacement pour la bouche. Avec le cutter, ôtez l’intérieur de la bouche que vous aurez préalablement dessinée. Suivez au feutre noir tous les contours et voilà le tour est joué ! Grâce à la découpe de la bouche, vous pouvez glisser la page sur laquelle vous vous arrêtez dedans et voilà votre page marquée ! N’hésitez pas à utiliser du papier bien épais et je me dis qu’il serait peut-être judicieux de le plastifier pour qu’il ne s’abîme pas trop… A vous de voir !

Challenge Halloween 2018, Halloween, logo

Bonne journée, bon challenge à tous, et bonne lecture !

Maêlle

Le problème avec les femmes de Jacky Fleming

   Alléluia, j’ai pu lire et donc vais pouvoir vous chroniquer la sélection de septembre du club de lecture Comic Whales ! Le choix s’est porté sur Le problème avec les femmes de Jacky Fleming. Un ouvrage hilarant et passionnant à mettre entre toutes les mains !

Lire la suite

La loterie de Miles Hyman

Je me suis lancée dans ma première BD muette avec La loterie de Miles Hyman éditée chez Casterman, attirée par la chronique plutôt flatteuse de Mo’ que je vous invite à lire également. Ce fut une expérience… Surprenante.

Lire la suite

Phallaina de Marietta Ren

   Il y a un peu plus de 6 mois, AcrÖ nous parlait d’un club de lecture dédié à la bande-dessinée : Comic Whales que vous pouvez retrouver notamment sur le réseau social Twitter.  L’idée de club de lecture me plaît, je trouve que partager des lectures différentes, des coups de cœur, pousser les autres à découvrir des titres qui nous ont plu, sont intimement liés à l’idée que je me fais de ce blog. Mais ce n’est pas toujours évident de s’y mettre et de suivre le rythme. Pour preuve, je suis abonnée à la newsletter de Comic Whales depuis plusieurs mois et c’est la première fois que je parviens à participer ! J’ai manqué de chance avec la médiathèque où les titres n’étaient pas, plus disponibles… Bref, ce mois-ci je n’avais aucune excuse pour ne pas participer : le titre proposé est une bande à défiler que l’on peut lire en la téléchargeant par le store adéquat en fonction de votre téléphone. C’est gratuit mais surtout, c’est absolument génial. Il est donc impératif que je vous en parle.

Lire la suite

La mémoire dans les poches de Luc Brunschwig & Etienne Le Roux

   Un beau dessin qui sert un beau scénario… Voilà le mariage réussi en bande-dessinée, celui qui m’enthousiasme et m’emporte. C’est ce que j’ai découvert avec la trilogie La mémoire dans les poches de Luc Brunschwig et de Etienne Le Roux édité chez la maison d’édition de Futuropolis dont le catalogue recèle de belles pépites.

Laurent Letignal œuvre dans son quartier, dans sa banlieue dite populaire pour venir en aide à des étrangers cherchant à apprendre le français, à s’intégrer. C’est ce que sa mère lui a inculqué, l’entraide, la solidarité. Une mère imposante, omniprésente, envahissante face à un père discret et effacé mais fier de son fils. Ce dernier a écrit un livre qui commence à rencontrer un succès de plus en plus grandissant. Soudain, sans prévenir, son père disparaît. Avec un jeune enfant. Pourquoi, pour aller où ? Autant de questions auxquels Laurent va vouloir trouver des réponses.

   Cette trilogie c’est l’écho d’un passé fui dans un présent compliqué. C’est une histoire pleine d’humanité qui parle d’un enfant traumatisé et d’un adulte qui s’est construit avec une part de lui-même amputé. Finalement, la petite histoire de cet homme va nous plonger dans la grande Histoire, celle qui s’est déroulée durant la seconde guerre mondiale. Mélange des époques qui se rappellent l’une à l’autre et dans laquelle on découvre de troublantes similitudes.

   Nous suivons tout d’abord le parcours de Sidoine Letignal. Sidoine a tellement peur d’oublier quelque chose qu’il note tout ce qui lui semble important sur des bouts de papier qu’il conserve dans ses poches. Sidoine note même sa propre date de naissance… Mais du coup, il est une anthologie des moments marquants de sa vie et de celle de sa famille. Dans ses bras, un tout jeune enfant qui pleure. De pharmacie en bar, on le voit errer sans savoir où il va, ni ce qu’il cherche. Grâce à des retours en arrière nous découvrons qu’il vit dans une banlieue parisienne avec sa femme Rosalie et leur fils Laurent. Petit à petit, nous découvrons ce passé – récent – qui la conduit jusqu’à ce moment, jusqu’à cet enfant. Il faut apprendre à faire connaissance avec Sidoine…

   En arrière-plan de cette histoire qui est avant tout une histoire de famille, de liens familiaux, tout au long de ces 3 tomes, il y a le racisme. Celui de tous les jours auquel est confronté Laurent au sein de sa banlieue et qu’il tente de vaincre en offrant de son temps et de sa passion sincère pour les autres. J’ai trouvé Laurent très touchant et me suis beaucoup attachée à lui, ce qui tombe bien car petit à petit l’histoire va se recentrer sur lui plutôt que son père. Après la fuite de Sidoine, nous continuons avec la recherche de Laurent.

   A ces parcours qui s’écartent, qui s’égarent, les liens familiaux s’étirent jusqu’à la rupture. Ça éclate, la vérité éclabousse l’innocence de Laurent, celle que nourrisse tous les enfants vis à vis de leurs parents. Alors qu’on le pense adulte, il va grandir encore, gagner en maturité et surtout partir dans une belle aventure : celle qui consiste à partir à la rencontre de son père. Ce père qu’il aime, qu’il admire, qu’il respecte, que sa mère a tendance à occulter. En raison de cette discrétion, Laurent chérit les souvenirs qu’il a avec de lui. Pourtant il va être confronter à un voile de mensonge opaque… Mais Laurent recèle une volonté farouche de déchirer ce voile et de savoir ce qui se passe derrière.

   Derrière, c’est son père qui va surgir. Dans la nudité crue de la vérité quant à son histoire. Qui est vraiment Sidoine Letignal ? Quel est son véritable passé ? Autant de questions auxquelles Laurent va tenter de trouver des réponses. Il va d’ailleurs y mettre les moyens et ce à partir du tome 2 qui se déroule 3 ans après le premier. L’épilogue de cette histoire arrive avec le bruit de la guerre et la folie nazie dans le tome 3. L’ensemble est cohérent, bien écrit, bien mené.

   Je me suis plongée avec beaucoup de plaisir dans cette histoire familiale dense et riche en émotion. Luc Brunschwig déroule parfaitement son histoire, sans nous égarer parmi les rebondissements. J’ai trouvé qu’il y avait une forme de courage dans l’acte de son père, au moins autant que dans la décision de Laurent de retrouver celui-ci. Cette histoire est servie par les sublimes dessins de Etienne Le Roux. Beaucoup de rondeur dans les personnages comme pour souligner leur douceur et leur humanité. Les couleurs, très sobres, très douces concourent à cette chaleur humaine que l’on ressent à travers les pages. Les teintes varient assez peu quand il s’agit de souvenirs, soulignant avec un côté sépia, l’ancienneté de ce qui va nous être conté. Mais ne cherchez pas trop de couleurs vives, les planches en recèlent peu. Etienne Le Roux préfère rester dans la même palette de couleurs, ne les variant qu’en fonction de l’instant qui est dessiné. Le tout donne des dessins et des couleurs bien assorties à l’histoire.

   C’est donc une très belle découverte que je vous invite à faire également. Mo’ a été emballée par le tome 1 et a apprécié le tome 2 (mais n’a pas encore lu le tome 3 !)

Bonne lecture !

Maêlle