Le signaleur de Charles DICKENS

   Je me suis lancée dans la lecture de la nouvelle Le signaleur de Charles Dickens. Je n’avais encore jamais lu une œuvre de ce romancier pourtant fort connu et qui fait la fierté de la littérature outre-manche. Je ne savais pas à quoi m’attendre et voilà que ce fut une véritable révélation littéraire ! Le challenge Halloween, en plus de me faire frissonner en attendant cette fête, m’aura permis de faire une découverte littéraire qui m’a vraiment enchantée et dont je vais vous parler avec enthousiasme !

dickens

   L’histoire est brève mais percutante. Nous sommes loin du style sombre et oppressant de Poe. Charles Dickens se révèle au contraire doté d’une plume légère et fluide qui fut un régal. Je n’ai pas lu mais dévoré ces quelques pages qui m’ont convaincu de lire davantage de lui. Je me suis donc d’ores et déjà plongé dans le Cantique de Noël (connu sous d’autres titres comme Conte de Noël). Mais revenons à l’histoire du Signaleur.

   Je savais devoir m’attendre à une histoire de fantôme sans vraiment en connaître davantage. En quelques lignes les lieux sont posés et vous voilà dans la cabine de cet employé consciencieux des chemins de fer. Le narrateur, à l’identité inconnue tout comme son interlocuteur, nous emmène à la rencontre de ce dernier. Pauvre malheureux torturé, qui va finir par se livrer à d’étranges confidences…

   Le scepticisme du narrateur est parfaitement clair et ajoute à notre sympathie pour ce brave employé que l’on sent rongé par cette histoire de fantôme. Dickens s’y prend à merveille pour conter les égarements de cet homme venant percuter le mur de raison du narrateur. Face au malaise qu’il peut ressentir, lors des récits du vieil homme, il trouve une réponse rationnelle dont il est persuadé de la véracité.

   Pourtant, ceux sont dans les dernières lignes que Charles Dickens amène à notre personnage un trouble immense. La chute comporte quelque suspens. Nous savons qu’un malheur doit frapper, mais nous ignorons quand et qui il frappera. Aussi la fin, quoiqu’on puisse s’attendre à cette possibilité, nous laisse un peu triste. Mais surtout, l’émoi suscité par ce malheur heurtera la raison du narrateur.

   Toutefois Dickens est fidèle au style de la nouvelle et s’arrête sur ces quelques mots, nous laissant, lecteur, libre de choisir qui, du narrateur ou de l’employé, avait raison. Et j’ai beaucoup apprécié tant la chute que toute l’histoire. Les personnages sont convaincants, les descriptions parfaites, c’est un grand auteur qui mérite pleinement les éloges qu’on peut lui faire.

L’histoire de ce revenant annonciateur de malheur écrit par un auteur classique anglais s’inscrit dans l’événement du jour du Challenge Halloween de Lou & Hilde.

halloween

Bonne lecture !

Maêlle

Publicités

3 réflexions sur “Le signaleur de Charles DICKENS

    • Maêlle 2 novembre 2016 / 22 h 16 min

      C’est une lecture idéale pour accompagner la période de Noël également, je ne peux que t’encourager à te plonger dedans !!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s