Les meurtres de Molly Southborne de Tade Thompson

   Vous avez vu cette couverture ? Oui, je suis totalement adepte du style du dessinateur Aurélien Police qui illustre les couvertures de la collection Une heure lumière de la maison d’édition Le Bélial. Franchement, ce choix éditorialiste est un régal pour celles et ceux qui souhaitent découvrir de nouveaux auteurs.rices, de beaux textes et orner leur bibliothèque de belles couvertures. Aussi, celle-ci ne déroge pas à la règle arborant une image qui donne le ton : quel est le vrai visage de Molly Southborne ?

Les meurtres de Molly Southbourne | La Librairie du Tramway

   J’ai été subjuguée par la plume de Tade Thompson et ai donc dévoré la nouvelle Les meurtres de Molly Southborne. C’est un uppercut littéraire. C’est sanguinolent à souhait, un rien morbide mais terriblement prenant. C’est violent et pourtant je garde un sentiment de tristesse et d’empathie. C’est terriblement psychologique flirtant avec des thèmes que j’ai rarement vu évoqués dans les œuvres de SFFF que j’ai lues jusqu’à présent.

Si tu vois une fille qui te ressemble, cours et bats-toi.
Ne saigne pas.
Si tu saignes, une compresse, le feu, du détergent.
Si tu trouves un trou, va chercher tes parents.

 

   Voilà les règles que Molly Southborne doit respecter. A défaut, c’est la mort qui l’attend.

   Le récit commence étrangement puisque nous nous retrouvons auprès d’une femme dans une cave. Une femme blessée, souffrante qui se retrouve en tête à tête avec son bourreau : une autre femme. Qui lui ressemble. Et qui va dérouler l’histoire de Molly Southborne. Son histoire.

   Nous découvrons une enfance chaotique et compliquée, faite d’apprentissages peu communs pour une enfant : techniques d’auto-défense, de survie… Molly vit en vase clos avec ses parents qui la protègent du mieux qu’ils peuvent. Je peux difficile en dire davantage sans trahir l’histoire alors je ne vais pas poursuivre quant au fond mais plutôt mes impressions quant à ma lecture.

   Molly passe par toutes sortes d’émotions dans lesquelles nous sommes captives. Haine, colère, rébellion, résignation alternent au gré des années qui s’écoulent. L’adolescence est un tumulte qui l’amène à être autant curieuse du phénomène qu’elle créée que cruelle. Molly aimerait en vouloir à quelqu’un mais elle ignore à qui. Et nous suivons ses pérégrinations dans un monde où la plus grande menace qui pèse sur elle, c’est elle-même. Malgré toutes ses précautions, le fardeau prend de plus en plus d’ampleur au point de l’écraser et de l’amener à vouloir renoncer à se battre. La froideur avec laquelle elle est amenée à agir sur la fin du récit démontre une forme de résignation et d’abattement qui m’ont touchés. J’ai développé à l’égard de ce personnage une indéniable sympathie.

   Tade Thompson évoque les passages de l’enfance à l’adolescence, de l’adolescence à l’âge adulte, à travers un personnage détonnant, victime d’une malédiction qu’elle ne peut contrer. On se demande souvent si ce qui semble irréel, impossible, n’est pas tout simplement l’expression d’une forme de folie. L’interrogation perdure jusqu’à l’issue de la nouvelle qui se poursuit dans un deuxième tome : La survie de Molly Southborne. Que je vais m’empresser de découvrir. Car si ce premier tome nous apporte quelques réponses quant à la situation de Molly, il se termine sur une large ouverture et une importante interrogation.

   C’est donc à mon sens une très belle découverte que je conseille vivement. Et je ne suis pas la seule ! Vous trouverez une chronique de cette nouvelle chez Chut… Maman lit !, Le bibliocosme entre autre, j’en ai vu passer sur Twitter notamment mais je n’ai pas eu le temps de toutes les noter.

Je partage cette lecture dans le cadre du challenge du Maki et du Défi Cortex ! (Je ne suis pas prête de remplir mes objectifs à ce rythme…)

2 réflexions sur “Les meurtres de Molly Southborne de Tade Thompson

  1. Acr0 4 août 2020 / 18 h 47 min

    Ah moi aussi, je suis fan des couvertures réalisées par Aurélien Police : on reconnait sa patte (et c’est ce qu’il me plait). Je n’ai lu qu’un livre issu de cette collection et cette nouvelle de Molly Southborne – composée de deux livres – me donne envie 🙂

    • Maêlle 9 août 2020 / 22 h 17 min

      Tout à fait, son style est assez remarquable, ses illustrations transcrivent bien ce qui ressort de l’histoire. Je te les conseille, je pense qu’elles te plairont (à tout le moins la première que j’ai déjà lue) 😊

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s