Les sorcières du clan du nord – Le sortilège de minuit de Irena Brignull

Maêlle soupire, rayant une énième journée de challenge loupée. Elle avait du régler un problème d’invasion d’araignées, les pourparlers avec leur reine pour obtenir d’elles qu’elles déménagent dans un bâtiment annexe avaient été longs et laborieux, tandis qu’une vieille magicienne un peu sénile s’était mise à lancer des sorts de façon anarchique. Peu nombreuses dans la région, Maêlle avait été appelée en renfort, transformant ici ou là quelques passants en mouton afin de leur faire oublier ce qu’ils venaient de voir. Et voilà qu’elle avait donc temporairement une certaine Batista dans une des chambres d’amis, en attendant que la confrérie des magiciennes à laquelle elle appartient se manifeste. Maêlle avait dû user de tout un tas de vieux sortilèges et autres charmes pour s’assurer que la vieille dame n’allait pas détruire sa maison par inadvertance. Finalement, les cookies et le thé Roobios au potiron avaient fait des merveilles. A moins que ça soit la potion de sommeil sans rêves qu’elle avait glissée dedans qui avait été si efficace. Toujours est-il qu’elle bénéficiait enfin d’un petit moment de répit. Ce fut donc sous son plaid et dans son canapé qu’elle avait entrepris de terminer sa lecture et d’écrire à ses amis du challenge…

   J’ai découvert ce titre via le blog de Dear Ema, et il m’a semblé que cette lecture s’accordait parfaitement au thème du challenge Halloween de Lou & Hilde. Alors je n’ai pas trop hésité et ai terminé ma lecture en temps et en heure pour vous la présenter en ce jour de rendez-vous sorcellerie ! Avant de me lire, je vous invite à jeter un œil à la couverture que j’ai trouvée très réussie, elle donne vraiment envie…

Poppy, adolescente rebelle qui se fait exclure de ses établissements scolaires plus rapidement qu’elle ne se fait d’ami(e)s, s’apprête à faire sa rentrée dans un nouveau lycée. Clarée vit au sein de sa confrérie de sorcières, dans les bois, dissimulée aux yeux des ivraies, ceux qui sont dénués de pouvoirs magiques. Toutes les deux ne se sentent pas à leur place dans leur vie. Mais elles vont se rencontrer et découvrir ensemble la douce saveur de l’amitié.

   L’histoire m’a semblé au début assez « téléphoné ». Une prophétie, une jeune fille dotée de pouvoirs qui va survenir… Finalement, l’idée que la future sorcière soit une jeune fille élevée par des gens qui ignorent tout de sa condition donne un peu de piquant à un récit qui commence avec beaucoup de prévisibilité. Je reste néanmoins un peu sceptique sur quelques points. D’abord, Poppy a un côté surdouée dans la magie qui me laisse dubitative. Même si je ne nie pas son intelligence, j’ai trouvé que sa maîtrise de la magie était presque trop facile. A l’inverse, j’ai trouvé que le personnage de Clarée qui découvre un univers si étrange au sien, était plus cohérent, sa progression étant plus lente et ses réactions assez logiques. L’histoire tourne beaucoup autour de ses deux jeunes adolescentes et de leurs difficultés respectives à se faire une place dans une société où elles semblent en décalage permanent. La thématique du mal-être de l’adolescent est abordée sans détour à travers ces deux personnages qui vont trouver une explication à leur malaise, sans pour autant être certaines de la place qui est la leur.

   L’auteur passe d’un univers à un autre avec facilité et les contrastes entre les deux nous permet de nous y retrouver aisément. L’autrice fait ressembler nos sorcières à celles que l’on a tendance à imaginer enfant : hygiène sommaire, cheveux longs et noirs, robes noires… Il n’y a pas trop de chapeaux pointus mais on en est pas loin. Elles vivent au plus près de la nature et d’ailleurs l’autrice fait le choix d’une magie en symbiose avec celle-ci. Ce qui est donc à l’inverse de la ville polluée, bruyante et éclairée dans laquelle vit Poppy. Deux univers et deux jeunes filles dont l’amitié est très touchante. Elle nourrit d’ailleurs l’histoire.

   Le sentiment de décalage, le mal-être que l’on ressent chez les deux jeunes filles m’ont bien plu. Il n’y a que la prévisibilité de l’histoire qui m’a semblé ternir un peu le tableau mais uniquement en ce qui concerne les deux filles. Car l’autrice ajoute un troisième élément, un garçon, Léo. Je dois dire que ce personnage m’intrigue beaucoup. D’abord, il a une histoire atypique qui le rend extrêmement attachant. Il est doté de beaucoup de courage, de douceur et de force. Vraiment, l’autrice a marqué des points avec moi grâce à lui car c’est un personnage qui dégage quelque chose. Et heureusement, il ne se retrouve pas dans une histoire d’amour mièvre ou un triangle amoureux trop surfait. Non, au contraire, on comprend ses hésitations, ses désirs et ses agissements parfois contradictoires. Au même titre que les deux jeunes filles, c’est un gamin perdu mais dont l’égarement trouve ses racines dans une situation personnelle fort différente des deux jeunes filles.

   Poppy, Clarée, Léo, les trois personnages sont la force de ce récit. La fin m’a surprise, le combat que l’on y découvre est dur à vivre, l’autrice ne lésine pas sur les conséquences de cet affrontement. Pour ma part, il était temps que je parvienne à ce moment car les atermoiements et tergiversations commençaient à occuper une place un peu trop importante à mon goût. L’autrice a su donc me conquérir jusqu’au bout en offrant un revirement intéressant et bienvenu.

   Si Pedro a été totalement conquis allant jusqu’au coup de cœur, je n’irai pas jusque là. J’ai apprécié ma lecture, j’ai beaucoup aimé les personnages mais je reste un petit peu sur ma faim quant à l’intrigue de ce premier tome. Néanmoins, je suis d’accord avec Pedro quand il dit que ce roman a du potentiel. Gageons que le tome 2 nous dévoilera de nouvelles aventures plus passionnantes ! Mais c’est sans aucun doute que je me laisserai tenter par la suite, surtout pour le plaisir de retrouver les personnages.

Bonne lecture !

Maêlle

Cette lecture a été effectuée dans le cadre du challenge Halloween !

Publicités

12 réflexions sur “Les sorcières du clan du nord – Le sortilège de minuit de Irena Brignull

  1. mydearema 23 octobre 2017 / 17 h 11 min

    J’ai adoré lire ton avis superbement bien argumenté !!

  2. Maêlle 23 octobre 2017 / 17 h 29 min

    Merci !!! Je suis ravie que la lecture t’ait plu !! Surtout que c’est grâce à toi que je l’ai lu 😉

  3. Syl. 23 octobre 2017 / 18 h 21 min

    C’est vrai que la couverture est bien jolie. Je noterai ce livre quand je verrai un avis sur cette suite.

    • Maêlle 24 octobre 2017 / 21 h 57 min

      Les couvertures qui ont été faites dans d’autres pays sont tout aussi soignées, c’est très agréable à regarder.

  4. rachel 23 octobre 2017 / 22 h 09 min

    oohh dommage pour les points negatifs…mais un livre qui donne envie…vraiment !!!

    • Maêlle 24 octobre 2017 / 21 h 54 min

      Il y a tout de même du positif à en tirer 🙂 Je ne peux qu’encourager une lecture même avec quelques points négatifs 😉 !

  5. kobaitchi 26 octobre 2017 / 22 h 16 min

    Je n’arrête pas d’entendre parler de ce livre, essentiellement en bien. Ton avis est un peu moins enthousiaste mais ce n’est pas plus mal, ça m’évitera d’attendre un bouquin parfait si je fini par l’acheter 🙂

    • Maêlle 29 octobre 2017 / 21 h 38 min

      J’ai effectivement un enthousiasme modéré 🙂 Tant mieux si cela t’évite la déception que génère bien souvent trop d’attente… 🙂

  6. Pedro 27 octobre 2017 / 16 h 44 min

    Je suis content que tu en tire un avis globalement positif 😉 Mais je crains quand même que la suite ne soit pas si réussie. J’aime le ton « low fantasy » de ce premier tome : l’univers reste très sobre (sauf peut-être pour la grande bataille, et encore…), j’aime quand une histoire qui parle de magie reste palpable, pour faciliter l’identification. J’ai un peu peur que le second tome soit trop fantastique…

    • Maêlle 29 octobre 2017 / 21 h 35 min

      J’avoue que c’est appréciable que la magie reste soft, ça permet de rentrer aisément dans l’histoire. Si la suite approfondit les pouvoirs magiques de Poppy il est fort probable qu’il y ait beaucoup plus de fantastique, maintenant si elle maintient des rapports aussi riches entre les personnages que dans ce premier tome alors ça demeurera quand même agréable à lire…

    • Maêlle 29 octobre 2017 / 21 h 30 min

      Oui elle est très réussie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s